16/01/2012

Colonel Amos / XIII Mystery / Alcante, Boucq / Le Jour du Mayflower / XIII, T.20 / Sente, Jigounov / Dargaud

 

On nous avait dit que la série « XIII » était finie. Puis il y a eu « XIII Mystery », qui se focalise sur des personnages clés. Et voilà que la série originale reprend du service. Cette fois, le dénommé « XIII » est en quête de son identité et explore une piste intéressante, très prometteuse puisqu’un flashback fait ressurgir un ami d’enfance dans sa mémoire occultée. Il se met aussitôt à sa recherche. Mais des tueurs le devancent. XIII arrive juste à temps pour recueillir les dernières paroles de son ami, quelques mots qui évoquent un danger et la fleur de mai, une référence au Mayflower. Ces nouvelles aventures de XIII risquent fort paradoxalement de lui faire perdre son identité, celle d’un amnésique qui se fourre malgré lui dans des guêpiers aussi nombreux que variés. Par contre, le colonel Amos ne perd rien de son caractère ambigu. Il gagne même en épaisseur psychologique. Nous le suivons dans une enquête à haut risque dans laquelle il saura tirer le meilleur parti de son sens inné de la manipulation et du coup fourré. L’impitoyable Amos ne fait pas mentir sa réputation. Ce quatrième tome de « XIII Mystery » est une très belle mise en lumière de Alcante et Boucq. Quant au « Jour du Mayflower » vingtième tome de « XIII », Yves Sente reste malheureusement dans le conventionnel alors que Jigounov se surpasse. Deux albums aux éditions Dargaud.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colonel amos, xiii mystery, alcante, boucq, le jour du mayflower, xiii, sente, jigounov, dargaud |  Facebook |

26/11/2010

Little Jones / XIII mystery, T.3 / Henninot, Yann / Dargaud

xiiimystery3.JPG

A Chicago, une petite fille et son grand frère traînent dans les rues et expriment leur révolte contre la police en écrivant sur les murs des slogans comme « tuez les porcs », une expression popularisée par le mouvement des Black Panthers. Les Black Panthers sont nés dans le milieu des années soixante et ont connu une forte expansion pendant quelques années, jusqu’à disparaître en raison de fortes dissensions internes. Ce mouvement radical revendique la réalisation d’un programme en dix points pour la cuase des noirs, dans la lignée de Martin Luther King et de Malcolm X. Les Black Panthers ont cependant choisi un mode d’action bien plus radical que les simples discours politiques. Ils s’organisent pour mener des actions violentes qui ne leur assurent pas bonne presse auprès d’une large frange de la population noire qui les juge contre-productifs. C’est dans contexte que Little Jones grandit et fera les rencontres qui la mèneront à devenir le lieutenant Jones, bien des années plus tard. Un scénario bien huilé, rien d’étonnant de la part de Yann, qui s’est admirablement approprié les codes de la série « XIII », mêlant pure fiction et presque réalité. On y apprendra enfin le prénom de Jones, une révélation à la hauteur du mystère qui l’entoure. Quant au dessin de Henninot, c’est du pur bonheur. « Little Jones », troisième tome de « XIII mystery », par Henninot et Yann, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:01 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : little jones, xiii mystery, henninot, yann, dargaud |  Facebook |

04/12/2009

Irina / XIII Mystery, T.2 / Berthet, Corbeyran / Dargaud

Après un premier tome dédié au personnage de La Mangouste, la série se tourne vers Irina, l’impitoyable tueuse à son service. Dans ce spin-off, sa jeunesse et ses débuts en tant qu’assassin sont au centre du récit. De son séjour en orphelinat, Irina ne retient que le prénom de Julia, sa meilleure amie pour qui elle éprouve des sentiments très forts. Une nuit, les deux jeunes filles sont convoquées pour un entretien avec un militaire chargé de l’inspection sanitaire. Prétextant un malaise, Julia est emmenée à l’infirmerie et disparaît le lendemain. Irina n’a alors de cesse que de retrouver l’inspecteur qu’elle tient pour responsable de la mort de son amie. Recrutée par le K.G.B., elle devient un adversaire redoutable et son mariage avec un haut gradé lui permet de tendre un piège à son ennemi juré. Après une embuscade qui tourne mal, Irina s’envole pour les Etats-Unis où quelques années plus tard, un premier contrat lui est confié. Le portrait brossé par les auteurs est celui d’une solitaire dans l’âme. Sans pour autant offrir de réelles surprises, le récit oscille entre manipulations, traîtrises et haines dans ce milieu sombre et violent. Avant tout cohérente, l’histoire présente un graphisme déjà connu des amateurs de « Poison Ivy ». Le trait rond et soigné est agréablement mis en relief par des encrages travaillés.  « Irina », second tome de « XIII Mystery », par Berthet et Corbeyran, est publié aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, corbeyran, berthet, irina, xiii mystery |  Facebook |