03/04/2014

Louviers / Ken games T4 / Robledo, Toledano / Dargaud

ken4.jpg

 

On croyait la série « Ken games » terminée vu la conclusion de l'histoire. C'en était déchirant vu la qualité toute attachante des trois personnages principaux. Mais le concept était clairement bouclé, trois personnages, trois albums. Point final. Et puis, l'idée a germé, celle de consacrer un album qui se situerait chronologiquement avant les autres et qui serait consacré à un personnage qui a joué un rôle secondaire mais pourtant déterminant. Et voilà Louviers. Louviers était le compagnon de Ciseaux, une tueuse à gages hors pair. Louviers et Ciseaux se connaissent depuis l'école. Ils ont grandi à la dure. Leurs parcours sont identiques. Ils se sont logiquement mis en couple. Et tout aussi inéluctablement ils ont eu des dissensions et se sont séparés. Louviers est parti en laissant un champ de ruine derrière lui. Il a détruit leur appartement et laissé Ciseaux pour morte. Elle en a réchappé. Lui a atterri au milieu d'un autre champs de ruines, dans un pays en guerre. Il a un contrat à exécuter. Sa couverture, c'est reporter photographe. Contrairement à l'adage, ce n'est pas parce Ciseaux est loin de ses yeux qu'elle est loin de son coeur. Elle habite ses pensées et alimente ses regrets. Cet album est une nouvelle fois une belle réussite qui complète parfaitement la série. « Louviers »,quatrième tome de « Ken games », par Robledo et Toledano, aux éditions Dargaud.

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : louviers, ken games, robledo, toledano, dargaud |  Facebook |

15/02/2011

Ciseaux / Ken games, T.3 / Robledo, Toledano / Dargaud

ken games 3.jpg

Pierre, TJ et Anne son trois amis. Chacun mène une vie en apparence bien stable et rassurante. En réalité, tous ont une part d’ombre, une deuxième vie, qu’ils dissimulent. Pierre n’est pas un doctorant en mathématique, il est avant tout boxeur de haut niveau. TJ applique les beaux principes de la finance dans un contexte bien moins rangé qu’une banque puisqu’il est un des plus redoutables joueurs de poker. Anne n’est pas institutrice pour enfants, elle est aussi auteur de livres pour enfants, mais, surtout, Anne est tueuse professionnelle. Le trio trouve un bel équilibre dans une relation dans laquelle leurs mensonges n’ont pas d’incidence, jusqu’au jour où la face cachée de Anne se trouve braquée sous les projecteurs. Au moment ou TJ lui avoue sa flamme, Anne descend froidement un assaillant. Cet événement sanglant marque la fin de leur belle innocence. TJ évite Anne. C’est au tour de Pierre de révéler involontairement sa vraie nature. Il va disputer un match contre son meilleur ami, le poulain du patron de Anne. Anne est chargée de tuer Pierre si le combat devait mal tourner. Superbe conclusion de ce récit percutant à plus d’un titre, cet album livre les clés de lecture qui manquaient à toute la compréhension de cette BD faite de tension et d’émotion. L’efficacité est le maître mot d’un graphisme élégant et très soigné. « Ciseaux », troisième tome de « Ken games », par Robledo et Toledano, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ciseaux, ken games, robledo, toledano, dargaud |  Facebook |

10/06/2009

Pierre / Ken Games, T.1 / Robledo, Toledano / Dargaud

Un dessin maîtrisé et audacieux vous régale les yeux dès le premier abord. Vous entrez alors sans hésiter dans un récit qui dévoile ses forces au fur et à mesure, à petites doses, savamment orchestrées. Pierre Furlat est étudiant en mathématiques. Il est également boxeur en passe de devenir professionnel. Son meilleur ami, Thierry-Jean Feuille, est statisticien, expert financier. Ils se revoient régulièrement depuis de nombreuses années pour échanger leurs expériences, rien qu’à deux. Mais un jour Thierry-Jean ne vient pas seul au rendez-vous. Il est accompagné de Anne Parilou, une fille attachante qui a beaucoup d’importance pour lui. Anne travaille dans une école maternelle. En réalité, derrière une des apparences bon enfant et politiquement correctes se dissimule un sérieux cocktail détonnant. Pierre n’a pas avoué à son ami qu’il boxait. Thierry-Jean le croit mathématicien. Lui-même n’a d’ailleurs pas tout dit sur l’origine de ses revenus plantureux et son usage particulier des lois de la statistique au poker, face à des truands. Quant à Anne Parilou, elle cache un jeu drôlement plus surprenant encore que ses deux nouveaux amis. Distillés avec une parcimonie diabolique, les éléments de cet excellent récit nous laissent pantois d’admiration. C’est assurément une des révélations BD de l’année, à ne pas manquer : « Pierre », premier tome percutant de « Ken Games » par Robledo et Toledano, aux éditions Dargaud.


BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pierre, dargaud, ken games, robledo, toledano |  Facebook |