16/01/2012

Colonel Amos / XIII Mystery / Alcante, Boucq / Le Jour du Mayflower / XIII, T.20 / Sente, Jigounov / Dargaud

 

On nous avait dit que la série « XIII » était finie. Puis il y a eu « XIII Mystery », qui se focalise sur des personnages clés. Et voilà que la série originale reprend du service. Cette fois, le dénommé « XIII » est en quête de son identité et explore une piste intéressante, très prometteuse puisqu’un flashback fait ressurgir un ami d’enfance dans sa mémoire occultée. Il se met aussitôt à sa recherche. Mais des tueurs le devancent. XIII arrive juste à temps pour recueillir les dernières paroles de son ami, quelques mots qui évoquent un danger et la fleur de mai, une référence au Mayflower. Ces nouvelles aventures de XIII risquent fort paradoxalement de lui faire perdre son identité, celle d’un amnésique qui se fourre malgré lui dans des guêpiers aussi nombreux que variés. Par contre, le colonel Amos ne perd rien de son caractère ambigu. Il gagne même en épaisseur psychologique. Nous le suivons dans une enquête à haut risque dans laquelle il saura tirer le meilleur parti de son sens inné de la manipulation et du coup fourré. L’impitoyable Amos ne fait pas mentir sa réputation. Ce quatrième tome de « XIII Mystery » est une très belle mise en lumière de Alcante et Boucq. Quant au « Jour du Mayflower » vingtième tome de « XIII », Yves Sente reste malheureusement dans le conventionnel alors que Jigounov se surpasse. Deux albums aux éditions Dargaud.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colonel amos, xiii mystery, alcante, boucq, le jour du mayflower, xiii, sente, jigounov, dargaud |  Facebook |

07/01/2012

Le bateau-sabre / Thorgal, T.33 / Sente, Rosinski/ Raïssa / Louve, T.1 / Yann, Surzhenko / Le Lombard

 

La saga viking de Thorgal reprend sérieusement du poil de la bête avec un trente-troisième tome bien construit, qui ré-introduit quelques personnages vus précédemment, et propose une intrigue qui tient la route. Thorgal est à la recherche de son plus jeune fils Aniel. Il s’est enrôlé sur un bateau-sabre, c’est-à-dire un bateau de commerce qui dessert des territoires glaciaires et fend la glace au moyen d’une solide armature en métal. Thorgal y assure la sécurité en tant qu’archer d’élite et combattant aguerri. Il ne peut pourtant pas se départir de son profond humanisme. Il menace de quitter le navire si des esclaves y sont embarqués. Le récit se focalise à nouveau, et avec bonheur, sur le père et héros générique de la série après avoir fait la part belle aux aventures de Jolan, le fils ainé. « Le bateau-sabre » est le trente-troisième tome de « Thorgal » par Sente et Rosinski. Parallèlement, diverses séries apportent un éclairage plus précis sur d’autres protagonistes clés. Nous avons déjà découvert l’engageant spin-off dédié à l’ambiguë Kriss de Valnor. Nous découvrons à présent le parcours de « Louve », la fille cadette de Thorgal et Aaricia, née aux côtés d’une louve, et qui va vivre une terrible épreuve. Louve affronte d’abord Raïssa, une cheffe de meute, puis un homme fourbe. « Raïssa », premier tome de « Louve », par Yann et Surzhenko, au Lombard.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le bateau-sabre, thorgal, sente, rosinski, raïssa, louve, yann, surzhenko, le lombard |  Facebook |

06/04/2011

Les morsures du passé / Le Janitor, T.4 / Sente, Boucq / Dargaud

janitor-tome-4.jpg

 

La qualité du scénario de cette série se confirme d’album en album et ne fléchit pas. Ici, François Boucq a pris une part plus consistante dans la phase d’écriture. Le Janitor est un agent secret du Vatican. Le Vatican est un état particulier, enchâssé au cœur de Rome, disposant d’une armée un tantinet folklorique de gardes suisses. Pourtant, son emprise dans le monde est considérable. Les compagnies de Jésuites ont constitué depuis des siècles un réseau mondial de renseignement, au fil des missions dans les coins les plus reculés. L’ordre secret des Janitores reste très actif. Le rôle du Vatican pendant la seconde guerre mondiale n’élève pas l’âme des représentants de dieu. La collaboration entache la respectabilité de nombreux ecclésiastiques qui ont participé à la fuite des dignitaires nazis et à la dissimulation de leur trésor. Le Janitor mène une enquête mouvementée sur ce lourd passé de l’Eglise. Le traitement narratif convainc pleinement en évitant habilement les cassures de rythme souvent associées à ce type de récit naviguant entre passé et présent. Le graphisme superbe de Boucq insuffle parfaitement aux personnages leurs contours psychologiques complexes, de même que les tumultueuses péripéties et les menaçants dilemmes qui les accablent. Une éprouvante plongée dans l’enfance de ce prêtre de choc : « Les morsures du passé », quatrième tome du « Janitor », par Sente et Boucq, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les morsures du passé, le janitor, sente, boucq, dargaud |  Facebook |

11/01/2011

Kriss de Valnor, T.1 (Les Mondes de Thorgal) : Je n’oublie rien / Sente, De Vita / Thorgal, T.32 : La Bataille d’Asgard / Sente, Rosinski / Le Lombard

kriss1.jpg

Depuis le renoncement de Jean Van Hamme au scénario de « Thorgal » et la reprise par Yves Sentes, toujours avec Rosinski au dessin, la série avait pris un tour nouveau, se focalisant sur le parcours de Jolan, le fils de Thorgal. Et c’est encore le cas avec ce nouvel album qui est la fin d’un cycle. La suite annonce le retour de l’enfant des étoiles à l’avant-scène. Ce chapitre de clôture des aventures de Jolan au pays des dieux nous réserve pas mal de chouettes moments. Nous y assistons aux querelles entre les dieux de l’Asgard, le royaume d’Odin, pour nous rendre compte qu’ils ne sont finalement pas si éloignés des hommes, que leurs motivations sont parfois tout aussi veules et qu’outre leurs pouvoirs c’est l’immortalité qui les différencie des humains. La droiture et le courage d’un petit homme viendront donc bien à bout de cette épreuve divine. D’autres ennemis sont bien plus dangereux. Kriss de Valnor compte parmi eux, bien que ce personnage recèle une forte ambiguïté. Une nouvelle série « séquelle » lui est consacrée. Kriss se retrouve dans l’au-delà, devant ses juges, et doit répondre de ses crimes, l’occasion de découvrir son enfance, la construction de son être, une femme torturée, volontaire, ténébreuse. « Je n’oublie rien », premier tome de « Kriss de Valnor », par Sente et De Vita ; « La Bataille d’Asgard », trente-deuxième tome de « Thorgal », par Sente et Rosinski, aux éditions Le Lombard.

 

BD commentée par Marc Descornet