08/04/2014

Harpignies / Elric, Darnaudet / Paquet / coll.Blandice

harpi.jpg

 

Harpignies était un peintre paysagiste qui a eu son heure de gloire au dix-neuvième siècle. En fait, son succès ne fut pas éphémère du tout. Harpignies a reçu de très nombreuses distinctions officielles, jusqu'à celle de Grand officier de la Légion d'honneur. Ses oeuvres sont présentes dans de nombreux musées, dont le prestigieux Louvres à Paris. Mais son nom est peu à peu tombé dans l'oubli depuis sa disparition au milieu du premier grand conflit mondial, à l'âge de nonante-sept ans. Aujourd'hui, une BD nous offre un moment de découverte tout à fait savoureux. Le titre est tout simplement « Harpignies ». Elric et Darnaudet construisent une fiction subtile qui mêle des fragments de la vie du peintre et une histoire imaginaire que vivrait un de ses descendants de nos jours. Ce jeune homme se découvre un talent artistique comparable à celui de son aïeul. Il peint une toile qui, par un concours de circonstances, va devenir un faux vrai Harpignies. Encouragé par une fille dont il tombe amoureux, il va devenir faussaire le temps de quatre tableaux. Les BD qui vous transportent sont rares. Cet album est un petit bijou dont il vous sera impossible de décoller jusqu'à la dernière case. Il y est question de la réalisation de soi. Il y est question des occasions qui jalonnent notre vie et qu'il nous appartient de saisir. Du grand art ! « Harpignies », par Elric et Darnaudet, aux éditions Paquet, collection Blandice.

 

M.Descornet

 

20:35 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : harpignies, elrisc, darnaudet, paquet, blandice |  Facebook |

26/03/2014

Bob / Amphoria T1 / Legendre, Cambré / Paquet

 

 

image-amphoria.jpg

 

« Bob et Bobette » est une série qui fait partie du patrimoine belge. Willy Vandersteen a ouvert la voie à des générations d'auteurs flamands. Sa manière de raconter en a inspiré beaucoup. Il a trouvé l'équilibre idéal entre l'aventure, le drame et une bonne dose de non-sens et d'auto-dérision. L'apparente superficialité recèle une étonnante profondeur. « Bob et Bobette » connaissent un rythme de parution très soutenu, à raison de plusieurs albums chaque année. La grosse surprise du moment, c'est la sortie d'un album dérivé de la série originale et au graphisme radicalement différent. Intitulé « Amphoria », cette nouvelle série fait référence au deuxième album de la série paru en décembre mille neuf cent quarante cinq. Dans cette aventure, Bobette ne connaissait pas encore Bob. Elle vivait avec sa tante Sidonie. Le professeur Barabas faisait déjà partie du casting. Ce trio se rend sur l'île d'Amphoria et y fait la rencontre de Bob qui, au terme de multiples péripéties, décide de les suivre en Belgique. On retrouve certains ingrédients dans ce nouvel album, une île, des bandits, … mais avec une bonne dose de violence en plus, du sang, des larmes. Malgré ce regain de maturité assez sensible, l'esprit de « Bob et Bobette » est conservé. Les personnages gardent leurs particularités. Et le récit se tient. Belle performance ! « Bob », premier tome de « Amphoria », par Legendre et Cambré, aux éditions Paquet.

 

M.Descornet

 

22:05 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bob, amphoria, legendre, cambré, paquet |  Facebook |

08/09/2012

Garen / L’épée d’Ardenois, T.2 / Willem / Paquet

epeeardenois2.jpg

 

Des épopées moyenâgeuses animalières, il en existe, et des remarquables. Elles ont ouvert la voie et inspiré un genre à part entière. Les auteurs d’aujourd’hui se sont forcément nourris des trouvailles de Walt Disney et de son équipe de farfelus réalistes, d’explorateurs des frontières où le possible se marie à l’imaginaire. En digne héritier de ces découvreurs, et tel le pionnier qui s’entête à exploiter un filon qu’il se convainc très riche, Etienne Willem développe tout un univers assez codé malgré des allures de joyeux délire. Nous suivons les mésaventures médiévales de quelques protagonistes bien typés, dont les traits de caractère et le tempérament correspondent intrinsèquement à la peau qui les habille. L’ours sera donc mal léché, le renard rusé, le loup tueur, le bouc démoniaque, le lapin sera peut-être chaud mais dans un autre monde que celui-ci, le chien sera fidèle ou de mauvais humeur, le cochon, lui, aura forcément sale caractère s’il n’est pas copain avec tout le monde, et le dindon sera le farceur de service. Les personnages évoluent ensuite dans un décor verdoyant mais loin d’être paisible puisqu’une lutte acharnée oppose les méchants et les gentils. Le récit de facture classique s’embourbe pourtant un peu et se verrait utilement augmenté d’une carte explicative. Hormis ce bémol, il ravira un large public. « Garen », deuxième tome de « L’épée d’Ardenois », par Willem, aux éditions Paquet.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : garen, l’épée d’ardenois, willem, paquet |  Facebook |