13/04/2010

L’Honneur / Pour l’Empire, T.1 / Merwan, Vivès / Dargaud / coll.Poisson pilote

pourlempire1


Au premier coup d’œil, le lecteur sait qu’il va découvrir une BD à nulle autre pareille. Graphiquement très déroutante, ce récit est mis en couleurs de manière très originale, accusant à la fois une grande maîtrise et une fausse naïveté, conférant à l’ensemble un style quasi impressionniste et sûrement impressionnant
. L’histoire, c’est un péplum, mais un péplum à mille lieues des traditionnelles aventures épiques grandiloquentes ponctuées par des actes de bravoures et des exploits qui en magnifient les héros. Le traitement ambitieux des auteurs donne pour résultat une aventure située en des temps incertains quoique immémoriaux. Un empire a conquis ses terres à la force de son armée, une armée vaillante et fière, engrangeant victoire après victoire. Arrive un moment où les ennemis à vaincre se font rares. L’empereur décide alors d’envoyer une troupe aux confins de son territoire, là d’où plus aucune nouvelle ne parvient. Une légion d’hommes aguerris, portés par le sens du devoir et de l’honneur envers l’empire, se met en route et, passé le dernier poste avancé, s’enfonce dans une zone inconnue. La longue inaction, de plus en plus pesante, combinée à l’étrangeté des populations rencontrées distille peu à peu le doute en eux, voire pire. « L’Honneur », premier tome de « Pour l’Empire », par Merwan et Vivès, aux éditions Dargaud, collection Poisson pilote.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, poisson pilote, merwan, l honneur, pour l empire, vives |  Facebook |

20/06/2009

Fausse garde / Merwan / Vents d’Ouest

Bourré d’action, cet album retrace le parcours de Mané, un jeune garçon qui quitte tout pour vivre sa passion : pratiquer le pankat. Cet art du combat, qui est également un art de vivre, est particulièrement mis en valeur dans la capitale, Irap. Bien décidé à pouvoir vivre de son art, Mané y rencontre Eïam, un grand maître qui le prend au sein de son école. Ses débuts sont loin d’être faciles et sa rencontre avec Fessat, criminel mais également ancien combattant, le pousse inexorablement vers l’illégalité. Mané mène alors une double vie, pratiquant assidûment le pankat d’un côté et commettant des actes criminels de l’autre. Après quelques déboires sur le ring, Mané se ressaisit et combat pour le titre de champion aux côtés d’Eïam. Au même moment, Fessat met la touche finale à l’attentat visant le tout nouveau stade de pankat. Version retravaillée de sa première BD « Pankat », parue également aux éditions Vents d’Ouest, l’auteur nous livre un récit percutant et édifiant. Le scénario se développe en trois chapitres, retraçant parfaitement l’évolution de son héros face à son questionnement intérieur. Côté graphisme, dynamisme et soin sont présents, même si ce dernier évolue au fur et à mesure du récit. Plus minutieux au début, le trait se fait de plus en plus spontané, ce qui ne gâche en rien la cohérence du récit. « Fausse garde », par Merwan, est paru aux éditions Vents d’Ouest.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vents d ouest, fausse garde, merwan |  Facebook |