19/07/2012

Mary Kingsley, la montagne des dieux / Mathieu, Dorsion, Clot, Telo / Magellan, jusqu’au bout du monde / Clot, Verguet, Orenge / Glénat / coll.Explora

magellan.jpg

 

Une nouvelle collection voit le jour aux éditions Glénat, dédiée aux explorateurs, avec deux premiers albums consacrés à Magellan et à Mary Kingsley. Henrique Magellan est le premier navigateur à avoir effectué le tour un monde lors d’une expédition qui s’est étalée entre mille cinq cent dix-sept et mille cinq cent vingt-deux. Magellan n’est en fait pas revenu vivant de ce périple. Mais sa légende s’est construite sur son exploit. La BD nous propose une version romancée du voyage, augmentée d’une supposition qui donne un relief particulier à cet événement historique et à la renommée de Magellan. Le récit qui en est fait se révèle tout bonnement passionnant. On est loin des BD didactiques barbantes. Ici, un soin tout particulier a été apporté au dessin et à la mise en pages, de même qu’à l’intérêt de l’intrigue. Sur le même principe, l’album sur Mary Kingsley nous fait découvrir le parcours d’une femme qui s’est éveillée à la vie, au moment du décès de ses parents, et qui s’est lancée dans l’aventure en Afrique, mue par le désir de poursuivre l’œuvre de son père, lui aussi explorateur. « Mary Kingsley, la montagne des dieux », par Mathieu, Dorsion, Clot et Telo, et « Magellan, jusqu’au bout du monde », par Clot, Verguet et Orenge, aux éditions Glénat, collection Explora.

 

 

M.Descornet

 

28/02/2012

3 secondes / Mathieu / Delcourt

 

3 secondes ,Mathieu ,Delcourt

Marc-Antoine Mathieu nous surprend à chacune de ses créations. Il fait partie de ces dessinateurs qui repoussent les limites du langage en images dont la bande dessinée s’impose tout naturellement comme le support le plus adéquat. Dans « trois secondes », Marc-Antoine Mathieu a choisi une mise en page excessivement sobre, un simple gaufrier de neufs cases par page, trois cases sur trois. A cette simplicité apparente correspond un contenu extrêmement sophistiqué. Toute la narration est muette. Le lecteur se glisse dans la peau d’un photon et parcourt l’espace à la vitesse de la lumière. Cette incroyable expérience nous mène d’un point donné à un autre, et pendant ce voyage nous découvrons l’univers restreint d’une scène de crime et de ses alentours, plus ou moins éloignés. Chaque case représente un zoom de plus en plus serré sur un élément, puis nous changeons de trajectoire au gré des miroirs qui jalonnent notre route. La moindre surface réfléchissante fait office de miroir. Et à propos de réflexion, c’est justement le but de l’auteur de nous y stimuler. Tout au long de cette mise en abîme, des interrogations surgissent, des réponses apparaissent, souvent parcellaires, parfois déstabilisantes. Un époustouflant exercice de style dont la tension narrative ne se relâche pas un instant. « 3 secondes », par Marc-Antoine Mathieu, aux éditions Delcourt.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 3 secondes, mathieu, delcourt |  Facebook |

13/11/2009

Dieu en personne / Mathieu / Delcourt

L’une des questions les plus omniprésentes et obsédantes depuis deux mille ans est bien celle de l’existence de dieu, un dieu unique, omniscient, et tout puissant. S’attaquer à y répondre, c’est un exercice de haute voltige. Marc-Antoine Mathieu relève le défi de magistrale manière. Il élude la question de départ en quelques pages. Oui, dieu existe. Et il se présente en personne aux hommes, dans un file d’attente, celle d’un recensement. Lorsqu’il est invité à décliner son identité, il se contente de donner son nom, Dieu, et son prénom, Dieu. Il n’a pas de domicile fixe, aucun document officiel pouvant attester de ses dires. Mais il est rapidement pris au sérieux. Les connaissances et la sagesse dont il fait preuve et cet indiscible petit quelque chose en plus ne laissent aucun doute sur sa véritable personnalité. Il s’agit bien de dieu en personne. Cette réponse amène alors une infinité d’autres interrogations. Pourquoi les guerres, la misère, l’injustice, la famine, le mal dans tous ses états ? Un procès doit apporter toute la lumière sur la divine responsabilité à tous ces fléaux. Marc-Antoine Mathieu se livre à un périlleux exercice extrêmement convaincant, égratignant au passage non seulement les croyances religieuses, mais aussi plus largement la bêtise humaine et ceux qui l’exploitent sans vergogne. Un superbe album au graphisme épuré en noir et blanc : « Dieu en personne », par Marc-Antoine Mathieu, aux éditions Delcourt.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : delcourt, mathieu, dieu en personne |  Facebook |