25/06/2012

L'apollon de sang / Loïs, T.5 / Pâques / L’ombre des Cathares / Jhen, T.13 / Pleyers, Payen / Casterman

jhen13.jpg

 

Ces deux albums contribuent à perpétuer l’œuvre de Jacques Martin avec une énorme disparité au niveau de la qualité. Le cinquième tome de Loïs se défend bien avec un récit qui tient la route, agréablement construit, et conclut par un final surprenant, le tout dessiné avec soin. Olivier Pâques s’inscrit dans la veine réaliste instaurée par Martin, tout en démontrant sa maestria avec un style méticuleux et dynamique à la fois. Loïs est le dernier né des personnages de l’univers Martin. Loïs Lorcey est un artisan apprécié du roi Louis quatorze. Le souverain lui confie ici une mission à Rome en vue d’acquérir une sculpture exceptionnelle, un Apollon taillé dans du marbre rouge et découvert en parfait état lors de fouilles archéologiques. Les tractations se révèlent compliquées, parasitées par des considérations politico-stratégiques. Il est questions de montants pharamineux mais aussi de jeux d’influences impitoyables. Un superbe album : « L’Apollon de sang », cinquième tome de « Loïs ». Le treizième tome de « Jhen » déçoit profondément. Le dessin catastrophique ignore royalement les principes de perspectives et de proportions. Le scénario accuse lui aussi de sérieuses incohérences. Un album bâclé à éviter à tout prix : « L’ombre des Cathares », treizième tome de « Jhen », par Pleyers et Payen, aux éditions Casterman.

 


M.DESCORNET

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'apollon de sang, loïs, pâques, l’ombre des cathares, jhen, pleyers, payen, casterman |  Facebook |

27/04/2009

Monsieur, frère du Roi / Loïs, T.4 / Weber, Pâques, Martin / Casterman

Loïs Lorcey est un sujet de sa majesté le Roi Louis Quatorze, surnommé le Roi Soleil. Il est entré à la cour en tant que peintre et s’est distingué à bien des égards, notamment lors de missions à l’étranger, en Louisiane, aux Pays-Bas et en Afrique. Cette fois, c’est au cœur du Royaume de France que Loïs devra s’illustrer. Des rumeurs dérangeantes courent autour de la personnalité du frère du roi, le Duc d’Orléans. Une servante a été empoisonnée, ce qui relance la polémique sur l’affaire des poisons. Des empoisonnements à répétition avaient focalisé l’attention pendant des années. Cette résurgence au sein du palais entache la réputation de la famille royale. Le Roi confie donc à Loïs la mission d’infiltrer l’équipe d’artisans qui tapissent et peignent les appartements de Monsieur, son frère. Loïs éveille la suspicion et s’attire les foudres des autres décorateurs qui n’aiment pas ses allures de fouineur. Malgré les obstacles, Loïs va mettre au jour un complot sordide, ourdi par des ennemis extérieur. Ce récit très classique tient admirablement la route et s’inscrit parfaitement dans l’esprit de l’univers Martin. Le scénario de Patrick Weber est bien huilé et soutenu avec finesse par le dessin précis de Olivier Pâques qui rend Versailles dans toute sa splendeur passée. « Monsieur, frère du Roi », quatrième tome de « Loïs », par Weber, Pâques et Martin, aux éditions Casterman.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paques, martin, weber, casterman, monsieur, frere du roi, lois |  Facebook |