14/07/2012

Psychothérapie / Lloyd Singer, T7 / Brunschwig, Martin / Bamboo / coll.Grand angle

lloyd7.jpg

 

Le titre de cet album en dit long sur ses enjeux sous-jacents, à commencer par la volonté du scénariste Luc Brunschwig de poursuivre l’aventure Lloyd Singer. Le dessinateur Olivier Neuray avait justement jeté l’éponge à la fin du cycle précédent. Se posait alors la question de relancer cette série au héros bougrement attachant. Au terme d’un profond questionnement, Brunschwig s’est décidé à continuer, en compagnie d’un jeune dessinateur, Olivier Martin. Graphiquement, le passage de relai se voit très fort et peut rebuter le lecteur exigeant. Mais à y regarder de plus près, au-delà des nombreuses imperfections et hésitations, il y a un potentiel qui ne demande qu’à s’épanouir. Martin s’est bien approprié la physionomie des personnages et surtout leurs expressions qui jouent un rôle primordial dans cette BD. Sa mise en cases séduit par de nombreux atouts. Quant au récit, Brunschwig prouve qu’il n’a pas encore tout dit et que sa décision de persévérer est la bonne. Lloyd Singer se retrouve en famille face au psy pour déterrer les vieux souvenirs et tenter de surmonter les douleurs du passé. Les conséquences sur le présent se révèlent aussi vertigineusement perceptibles. « Psychothérapie », septième tome de « Lloyd Singer », par Brunschwig et Martin, aux éditions Bamboo, collection Grand angle.

 

 

M.Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : psychothérapie, lloyd singer, brunschwig, martin, bamboo, grand angle |  Facebook |

09/11/2011

Seuls au monde / Lloyd Singer, T6 / Brunschwig, Neuray / Bamboo / coll.Grand Angle

 

La série « Makabi » a été reprise aux éditions Dupuis par Bamboo et renommée « Lloyd Singer ». Lloyd Singer travaille pour le FBI. Au départ, il est un simple comptable. Mais depuis son enfance tourmentée, il nourrit une sorte de schizophrénie. Lloyd s’est inventé un personnage, un héros justicier qui viendrait le défendre des brimades dont il est victime de la part de ses camarades. Ce héros dénommé Makabi n’est autre que Lloyd lui-même, masqué et sûr de lui, doté d’une force et d’une technique de combat impressionnantes. Cette double vie, Lloyd l’a entretenue au fil des années. Le comptable timoré se transforme parfois en justicier impitoyable, notamment lorsque sa famille est aux prises avec la mafia russe. Ses aptitudes une fois révélées valent à Lloyd un transfert au centre de formation de Quantico, afin de devenir agent de terrain. Un autre agent, de ses amis, lui demande de l’aide pour faire parler une jeune femme traumatisée et mutique, défigurée par un tueur en série surnommé « la chanson douce ». Le dénouement de cette enquête réserve Lloyd une intense rencontre avec une personnalité criminelle dont la vie présente de fortes similitudes avec la sienne. Une BD proche de la perfection narrative, grâce à une construction et un graphisme purement formidables. « Seuls au monde », sixième tome de « Lloyd Singer », par Brunschwig et Neuray, aux éditions Bamboo, collection Grand Angle.

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seuls au monde, lloyd singer, brunschwig, neuray, bamboo, grand angle |  Facebook |