07/09/2012

La table d’émeraude / Le Chevalier mécanique, T.1 / Mainil, Mor / Sandawe

chevaliermeca1.jpg

 

Les éditions Sandawe sortent leur quatrième album co-financé par les édinautes, c’est-à-dire les lecteurs investisseurs en ligne sur le principe du crowdfunding. Cette méthode de financement a notamment le mérite et l’avantage de permettre le dialogue entre les auteurs et leurs lecteurs potentiels. Le résultat s’enrichit donc inévitablement d’un salutaire petit supplément d’âme. L’histoire du chevalier mécanique démarre assez laborieusement, avec quelques scènes aux liens mal assurés laissant le lecteur perplexe. Heureusement, ces premiers balbutiements se font vite oublier lorsque le récit démarre véritablement. Le roi Louis quatorze fait face à de nombreux ennemis dont une sorte de secte qui convoite une table d’émeraude sensée lui donner le pouvoir de renverser le roi. Des circonstances douteuses, moralement condamnables, lui permettent de s’assurer les services d’un chevalier quasi invincible car fait d’une mécanique précise et solide sur laquelle est greffée une tête humaine. Cet homme connaît une existence pénible. En proie aux questionnements métaphysiques, le chevalier mécanique ne démérite pourtant pas et remplit parfaitement son rôle. Le graphisme d’un réalisme imparfait soutient ce récit fort adéquatement et lui confère une belle consistance que trop de précision tuerait. « La table d’émeraude », premier tome du « Chevalier mécanique », par Mainil et Mor, aux éditions Sandawe.

 

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la table d’émeraude, le chevalier mécanique, mainil, mor, sandawe |  Facebook |