29/08/2012

Gettysburg / La Jeunesse de Blueberry, T.20 / Blanc-Dumont, Corteggiani / Dargaud

gettysburg.jpg

 

La couverture de cet album rend hommage à Jean Giraud, récemment décédé, créateur de Blueberry, avec Jean-Michel Charlier. Le récit semble par contre peiner à inclure le héros dans le fil de cet épisode de l’Histoire, avec un grand H, qui est ici conté. Entre le premier et le trois juillet mille huit cent soixante trois, la bourgade de Gettysburg fut le théâtre d’une des plus effroyables boucheries sanguinaires de la guerre de sécession aux Etats-Unis, avec cinquante et un mille morts. Les historiens s’accordent pour dire que la bataille de Gettysburg représente le moment décisif vers la victoire de l’Union. Le Président Abraham Lincoln y prononça un discours resté dans les annales et dont voici un extrait : « Nos pères ont donné naissance sur ce continent à une nouvelle nation conçue dans la liberté et vouée à la thèse selon laquelle tous les hommes sont créés égaux. Nous sommes maintenant engagés dans une grande guerre civile, épreuve qui vérifiera si cette nation, ou toute autre nation, ainsi conçue et vouée au même idéal, peut résister au temps ». Un texte qui reste furieusement d’actualité en bien des endroits de notre planète, dont plusieurs semblent pourtant bien paisibles, tant les libertés fondamentales se trouvent insidieusement menacées. Une leçon d’histoire : « Gettysburg », vingtième tome de « La Jeunesse de Blueberry », par Blanc-Dumont et Corteggiani, aux éditions Dargaud.

 

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gettysburg, la jeunesse de blueberry, blanc-dumont, corteggiani, dargaud |  Facebook |

29/09/2010

Rédemption / La Jeunesse de Blueberry, T.19 / Blanc-Dumont, Corteggiani / Dargaud

 

bluebrry.JPG

La série « Bueberry » connaît une longévité exemplaire dans le paysage éditorial. Initiée par Charlier et Giraud, son destin a ensuite été confié à d’autres auteurs. Parmi eux, François Corteggiani et Michel Blanc-Dumont se montrent respectueux de l’œuvre initiale, mais peut-être avec excès, au point de rester trop sage. Pourtant, Blueberry est typiquement le héros qui se prête aux revirements inattendus. Jean Giraud l’a d’ailleurs démontré dans la série « Mister Blueberry ». Mike Steve Donovan, alias Blueberry, incarne nos contradictions humaines. Tête brûlée, il se montre aussi sentimental ou désabusé. Solitaire, il n’en néglige pas pour autant ses amis. Issu d’une riche famille du Sud, il combat sous drapeau nordiste et fréquente les pires canailles dans les bouges les plus infâmes. Justicier sans peurs mais pas sans reproches, sa morale repose sur des principes qu’il n’hésite pas à mettre de côté en fonction des impératifs. L’armée le qualifie d’incontrôlable mais il lui rend de fiers services, toujours prêt à accomplir les missions les plus dangereuses. C’est encore le cas dans cet album conclusion d’une aventure. Confronté à un assassin mystique qui embobine les habitants d’un village par ses sermons, Blueberry est tombé dans un piège dressé par son propre commanditaire. « Rédemption », dix-neuvième tome de « La Jeunesse de Blueberry », par Blanc-Dumont et Corteggiani, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rédemption, la jeunesse de blueberry, blanc-dumont, corteggiani, dargaud |  Facebook |

15/10/2009

1276 âmes / La Jeunesse de Blueberry, T.18 / Corteggiani, Blanc-Dumont / Dargaud

Mike Steve Donovan, alias Blueberry, a été une forte tête. Lieutenant de l’armée nordiste pendant la guerre de Sécession, il s’est illustré dans de nombreux actes de bravoure. Sa réputation d’homme efficace mais aussi de buveur féru de poker lui a valu à la fois l’admiration et la réprobation de sa hiérarchie. Mais en cas de réel coup dur ou d’affaire délicate à résoudre, c’est à lui qu’il est bien souvent fait appel. C’est encore le cas avec cette affreux massacre dont s’est rendu coupable un prédicateur fou, un homme motivé par le désespoir et la rage. Blueberry est lancé à sa poursuite. Pour l’aider dans cette mission périlleuse, il bénéficie de l’assistance d’un agent de la célèbre et très sérieuse agence Pinkerton. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que certains gradés ont d’autres projets quant à la conclusion de cette affaire. Blueberry va tomber dans un piège mortel. Corteggiani et Blanc-Dumont ont repris de mains de maîtres cette série créée par Charlier et Giraud. Le dessin très soigné de Blanc-Dumont a de quoi charmer, de meêm que la mise en page certes classqiue mais fort judieuse. Le scénrion pêche un peu par son côté parfois désuet et trop timoré, empruntant des voies toutes tracées, d’un classicisme excessif. Quoi qu’il en soit, les fans de la série ne seront pas déçus. « 1276 âmes », di-huitième tome de « La Jeunesse de Blueberry », par Corteggiani et Blanc-Dumont, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet