01/09/2012

Déserteur / Brit, T.2 / Kirkman, Rathburn, Brown / Delcourt / coll.Contrebande

brit2.jpg

 

Robert Kirkman est un des scénaristes américains les plus courtisés du moment. La série « Walking dead », adaptée en série télévisée, connaît un beau succès. Parmi ses autres séries comics, « Invincible » revisite l’univers des super-héros, incontournable de la culture US. Et comme sa manière de voir plaît à un lectorat de plus en plus étoffé, Kirkman se fait plaisir en offrant leur propre série à plusieurs personnages clés de « Invincible ». Brit en fait partie. Cet homme est incassable ; c’est son pouvoir, couplé à une force phénoménale mais pas exceptionnelle. Son apparente invincibilité ne l’empêche pas de vieillir. Alors que son âge avancé lui vaudrait une retraite bien méritée, Brit continue à rempiler et à servir son pays dans la lutte contre les super-méchants. Seulement, voilà, son moral va en prendre un coup lors d’un événement particulièrement éprouvant. Et là, il raccroche. C’est sans compter sur les ambitions d’un scientifique qui a la ferme intention d’exploiter Brit jusqu’au bout, quitte à le sacrifier pour procéder à des expériences de clonage. Les choses se compliquent d’autant plus que la sœur un peu déjantée de Brit s’affirme de plus en plus. Et Brit, devenu papa, s’inquiète du devenir de sa petite famille. « Déserteur », deuxième tome de « Brit », par Kirkman, Rathburn et Brown, aux éditions Delcourt, collection Contrebande.

 

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : déserteur, brit, kirkman, rathburn, brown, delcourt, contrebande |  Facebook |

09/08/2012

Le dernier rempart / Super Patriote, T.1 / Kirkman, Walker / Delcourt / coll.Contrebande

superpatriote1.jpg

 

Pour ceux qui connaissent Captain America, Super Patriote en est une sorte d’équivalent, mais doté de membres bio-ioniques, là où Captain possède un bouclier. Super Patriote est le résultat d’une expérience menée par les scientifiques nazis pendant la seconde guerre mondiale. Ils voulaient créer un surhomme, ce qui a réussi sur Johnny Armstrong, un prisonnier américain. Evidemment, le cobaye n’a eu aucun mal à venir à bout de ses tortionnaires. Mais les nazis ont poursuivi leurs recherches et ont pu créer HakenCreuz, un autre homme à la force herculéenne. Les deux hommes s’affrontent, l’un pour le bien des Etats-Unis, l’autre pour la revanche de l’Allemagne nazie. La technologie sophistiquée des Allemands leur a aussi permis de sauver le cerveau d’Adolf Hitler et de le greffer sur le corps d’un grand singe, puis de l’intégrer à une armure électromécanique robuste. Une fois cette résurrection menée à bien, les nazis s’apprêtent à reconquérir le monde. Mais cette fois, ils ont bien l’intention de se débarrasser au préalable de leur pire menace, Super Patriote. Johnny n’est plus tout jeune, même si son corps possède encore des capacités étonnantes. Cette BD constitue un agréable divertissement sans grande prétention. « Le dernier rempart », premier tome de « Super Patriote », par Kirkman et Walker, aux éditions Delcourt, collection Contrebande.

 

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le dernier rempart, super patriote, kirkman, walker, delcourt, contrebande |  Facebook |

18/06/2012

Deuil et espoir / Walking dead, T15 / Kirkman, Adlard / Delcourt / coll.Contrebande

walkingdead15.jpg

 

Dans l’épisode précédent, une communauté réfugiée dans un quartier barricadé a du faire face à une invasion de zombies. Lors des combats, plusieurs personnes sont mortes. Rick est un policier, pour autant que cela signifie encore quelque chose dans un monde dévasté. Il survit et se bat pour préserver sa famille et la communauté dont il a pris naturellement la direction. Ses pires ennemis ne sont pas les zombies mais bien les membres de la communauté, en proie aux dissensions internes, aux conflits humains tels qu’ils ont toujours existés mais qui prennent dans ce contexte une dimension bien plus dramatique. Rick tente de maintenir la cohésion du groupe. Il agit dans ce but, et avec les moyens nécessaires, mêmes s’ils sont parfois radicaux. Mais petit à petit, Rick se rend compte qu’il existe un ennemi encore plus redoutable que les zombies ou ses compagnons, c’est l’homme qu’il est en train de devenir. Et puis, son fils a été gravement blessé à la tête. Rick a déjà perdu sa femme. Il ne lui restera aucune raison de continuer si son fils meurt. Cet épisode confirme l’énorme qualité de la série. Il y a une véritable cassure dans la perception que Rick a de lui-même et de ce que devient son fils. Ce ne sera pas sans conséquence sur les développements futurs. « Deuil et espoir », quinzième tome de « Walking dead », par Kirkman et Adlard, aux éditions Delcourt, collection Contrebande.


M.DESCORNET

 

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : deuil et espoir, walking dead, kirkman, adlard, delcourt, contrebande |  Facebook |

11/01/2012

Piégés / Walking dead, T.14 / Kirkman, Adlard / Delcourt / coll.Contrebande

 

Le succès de la série télévisée a bien sûr boosté les ventes des albums, tout comme la sortie du film de Spielberg a relancé les ventes de « Tintin ». Ce regain de notoriété et la pression qui va de pair n’enlèvent rien à la qualité de la BD. C’est d’ailleurs remarquable de constater à quel point la série se renouvelle alors qu’elle est un peu par nature contrainte à des variations sur le même thème. L’humanité est dévastée. Les zombies ont envahi le monde et dévorent les survivants. Ceux-ci tente de se barricader dans les vestiges d’une civilisation disparue, ceci tant de manière concrète, terre-à-terre, que spirituelle. Il s’agit pour eux de préserver leur humanité, de perpétuer les valeurs qui assureront leur avenir. Elles constituent le socle sur lequel se reconstruira le monde de demain. Mais pour l’heure, la priorité va à l’organisation d’une communauté assez forte pour se défendre contre les attaques répétées des morts vivants. Rick est un ancien flic dont l’autorité naturelle l’a imposé comme meneur du groupe. Il a la faculté appréciée de prendre rapidement les bonnes décisions, même si elles sont douloureuses. Dans ce quatorzième tome de « Walking dead », les auteurs creusent un peu plus les motivations de Rick et mettent à jour ses plus terribles faiblesses. « Piégés », par Kirkman et Adlard, aux éditions Delcourt, collection Contrebande.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : piégés, walking dead, kirkman, adlard, delcourt, contrebande |  Facebook |

07/12/2011

Brit / Kirkman, Moore, Rathburn / Delcourt / coll.Contrebande

 

Brit , Kirkman, Moore, Rathburn , Delcourt ,Contrebande

Les Etats-Unis adulent leurs super héros. Ils font partie intégrante de leur culture. Dans leur écrasante majorité, les super héros sont des justiciers solitaires, jeunes, baraqués, sans peurs et sans reproches. Personne ne les imagine grabataires, séniles, victime des maladies d’Alzheimer ou de Parkinson. D’ailleurs, tous nos héros, qu’ils soient super ou non, nous ne les imaginons pas vieillir. Brit est un homme indestructible. On peut le qualifier de super héros. Brit a un carrure imposante et des muscles en acier. Aucune arme ne peut le blesser ni le tuer. Le gouvernement l’utilise pour des missions périlleuses, la plupart du temps pour calmer par la force un super méchant qui disjoncte. Jusque là, rien de bien original, sauf que Brit est vieux. Il a l’âge de la retraite. Ses cheveux gris trahissent une vie bien remplie. Son corps invincible pourrait bien connaître une dégénérescence. Ce que croît déceler un scientifique en apercevant une goutte de sang couler du nez de Brit après un combat avec un monstre alien. Les autorités décident alors de disséquer Brit pour tenter de percer les secrets de son pouvoir. Une chasse à l’homme s’engage. Brit abandonne sa boîte de strip-tease et fuit avec sa petite amie. « Baroudeur », premier tome jouissif et hors normes de « Brit », par Kirkman, Moore et Rathburn, aux éditions Delcourt, collection Contrebande.

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brit, kirkman, moore, rathburn, delcourt, contrebande |  Facebook |

18/10/2011

Point de non-retour / Walking dead, T13 / Kirkman, Adlard / Delcourt

 

Nos rapports avec autrui sont tordus, viciés. Il existe une quantité de gens dans le monde qui sont en enfer parce qu'ils dépendent trop du jugement d'autrui. Mais cela ne veut nullement dire qu'on ne puisse avoir d'autres rapports avec les autres, ça marque simplement l'importance capitale de tous les autres pour chacun de nous. Jean-Paul Sartre l’a admirablement mis en scène dans sa pièce « Huis clos ». Trois personnes y sont enfermées dans une pièce. Elles ont la particularité d’être mortes. Ces morts symbolisent leur encroûtement dans une série d'habitudes, de coutumes. Ils ont sur eux des jugements dont ils souffrent mais qu'ils ne cherchent même pas à changer. Ces gens-là sont comme morts, en ce sens qu'ils ne peuvent pas briser le cadre de leurs soucis, de leurs préoccupations et de leurs coutumes et qu'ils restent ainsi victimes souvent des jugements que l'on a portés sur eux. Ils sont dès lors lâches ou méchants et rien ne peut les changer. Ils restent coincés dans une sorte de « mort vivante », entourés par le souci perpétuel de jugements et d'actions figés. Quel que soit le cercle d'enfer dans lequel nous vivons, nous sommes libres de le briser. Et si les gens ne le brisent pas, c'est encore librement qu'ils y restent. De sorte qu'ils se mettent librement en enfer. « Point de non-retour », treizième tome de « Walking dead », par Kirkman et Adlard, aux éditions Delcourt.

 

18:46 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : point de non-retour, walking dead, kirkman, adlard, delcourt |  Facebook |