15/12/2011

La fille de Paname / T.1 / Galandon, Kas / Le Lombard / coll.Signé

 

Amélie Elie est une ravissante jeune femme aux cheveux d’un blond étincelant. Sa seule présence fait converger tous les regards vers elle, eux des hommes sérieusement émoustillés et ceux des femmes soit jalouses soit nourrissant quelqu’interdite perversion. Car nous sommes à la toute fin du dix-neuvième siècle, en France. Amélie se met en ménage avec un matelot et mène une petite vie bien rangée dans un logement modeste de Paris. Son avenir est tout tracé ; elle sera blanchisseuse comme sa mère. Mais Amélie s’y refuse. Un jour, sur un coup de tête, elle décide de tout plaquer. Elle n’a rien prévu comme alternative et se retrouve vite à errer dans les rues de la capitale. C’est alors qu’elle rencontre Hélène, une prostituée qu’elle avait déjà croisée une fois. Hélène lui propose l’hospitalité. Leur intimité grandit et Hélène propose d’enseigner son métier à Amélie, chez qui elle décèle des talents particuliers dans le domaine. Et de fait, Amélie excelle dans l’art délicat de faire jouir. Le succès qu’elle rencontre ne manque d’attirer des proxénètes. Commence alors une période sombre. Les auteurs s’inspirent librement d’une véritable légende du milieu. Amélie Elie était surnommée « casque d’or ». Une BD aussi séduisante que son sujet : « La fille de Paname », premier tome, par Galandon et Kas, aux éditions Le Lombard, collection Signé.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la fille de paname, galandon, kas, le lombard, signé |  Facebook |

20/11/2009

Remake / Halloween blues, T.7 / Kas, Mythic / Le Lombard / coll.Polyptyque

C’est le dernier volet de cette intrigue qui nous aura tenu en haleine sans faiblir. Tout a comencé par le meurtre de Dana Anderson, une star montante du cinéma, dans des circonstances étranges. Le flou qui a entouré cette affaire ne cesse de perturber le mari de la victime, Forester Hill, un illustre policier de cette bonne ville de New Salem. Il s’est réveillé près du cadavre de son épouse, la mémoire défaillante, ne pouvant expliquer ce qui s’est passé. Depuis lors, le doute quant à son implication lui torture l’esprit, même s’il a été blanchi de tout soupçon. Peut-être est-ce un remord latent qui a fait apparaître le fantôme de Dana dans leur maison. Une relation s’est installée entre eux, teintée d’ironie acerbe, de jalousie farouche, de désillusion profonde, mais aussi d’un amour intact bien que meurtri. Nous allons enfin savoir ce qui s’est réellement passé, comment Dana est morte assassinée, mais il n’est pas dit que ce sera le fin mot de l’histoire. L’épilogue de cette série qui s’achève bel et bien ne nous déçoit pas. L’élément surnaturel est toujours aussi présent et se révèle une fois de plus une machination savamment orchestrée. Les maîtres d’œuvres savent s’y prendre pour nous bluffer. Kas et Mythic signent ce brillant « Remake », septième tome de « Halloween blues », aux éditions du Lombard, collection Polyptyque.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mythic, remake, polyptyque, kas, le lombard, halloween blues |  Facebook |

16/01/2009

Sweet Loreena / Halloween Blues, T.6 / Kas, Mythic / Le Lombard

Loreena Sunburry est une jeune fille orpheline et riche héritière. C’est son oncle qui gère sa fortune et qui l’élève. Loreena passe son temps libre entre des promenades à cheval et des heures de lecture et d’étude dans la bibliothèque du manoir typiquement british. C’est lors d’une de ses séances de lecture qu’elle est agressée par une des statues de pierre, un chevalier en armure qui brandit une épée menaçante. Dans un mouvement de fuite paniquée, elle se cogne et perd conscience. A son réveil, un médecin se tient à ses côtés. La statue de pierre a repris sa place comme ornement de la cheminée. Il n’en faut pas plus pour douter de l’équilibre mental de la jeune fille. Elle-même se croit folle. Mais elle dépose malgré tout une plainte pour agression. C’est l’inspecteur Forester Hill qui la reçoit et tombe sous le charme. Le fantôme de Dana, son épouse, le poursuit de sa jalousie depuis le meurtre dans des circonstances étranges, non élucidées et dont son mari est le principal suspect. C’est bientôt Halloween. Dana va pouvoir prendre possession d’un corps pendant une journée. Une ambiance délicieusement fifties, un habile mélange entre fantastique et polar, une double intrigue parfaitement menée, ce sont quelques-uns des atouts de « Halloween Blues », dont le sixième tome, « Sweet Loreena », est paru aux éditions du Lombard, par Kas et Mythic.


BD commentée par Marc Descornet

 

10:33 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mythic, kas, le lombard, sweet loreena, halloween blues |  Facebook |