17/07/2012

Le cargo maudit / Tramp, T10 / Kraehn, Jusseaume / Dargaud

tramp10.jpg

 

Depuis l’invention du radeau de fortune, la circulation des personnes, des biens et des marchandises par voie maritime occupe une part essentielle dans la vie du monde et la marche du progrès. Les dockers l’ont bien compris. Leurs revendications associées à des arrêts de travail ont marqué l’histoire syndicale et ont engrangé des avancées sociales certaines. Dans ce dixième album de « Tramp », Yann Calec a racheté un cargo et s’apprête à devenir son propre commandant. C’est une étape importante de son évolution. Mais pour franchir ce pas décisif, il doit recruter un équipage et décrocher un contrat. Ce n’est pas une mince affaire. Les gros affréteurs n’apprécient pas qu’on marche sur leurs plates-bandes et se montrent prêts à tout pour conserver la mainmise sur le port. Yann rencontre de grosses difficultés pour composer son équipage, et ceux qu’il parvient à embaucher, bien qu’ils lui inspirent confiance, sont des gars pas faciles, qui tirent parfois des vieilles casseroles derrière eux. Pour ne rien arranger, un meurtre rituel a eu lieu à quai à bord du navire de Yann, et on n’a pas encore identifié le coupable. Cette série se recentre admirablement sur son univers de prédilection, le microcosme marin, et développe une intrigue palpitante de bout en bout. « Le cargo maudit », dixième tome de « Tramp », par Kraehn et Jusseaume, aux éditions Dargaud.

 

 

M.Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le cargo maudit, tramp, kraehn, jusseaume, dargaud |  Facebook |

04/06/2009

Le Crâne de Cagliostro / Les Gardiens du Sang, T.1 / Convard, Falque, Jusseaume / Glénat / coll.Loge Noire

Cette nouvelle série s’inscrit dans la lignée du Triangle Secret qui a déjà connu des développements annexes et compte une bonne quinzaine d’albums, tous d’excellente qualité. Nous allons cette fois suivre Jean Nomane, surpris après le meurtre d’un cardinal spécialiste de la génétique. D’amblée, le décor est planté. Nous allons assister à une chasse à l’homme traqué, injustement accusé. Nous allons aussi nous immerger dans le monde trouble de la génétique et des fous de dieu, une association qui ne fait pas bon ménage mais qui nous réserve de passionnantes péripéties. Nous ne serons pas déçus. Les gardiens du sang sont des chrétiens fanatiques qui se livrent à des expérience génétiques pour ressusciter le Christ et, plus largement, percer les secrets de l’immortalité. Cet album tourne autour du personnage mythique de Cagliostro. Cet homme est entouré d’une aura de mystère. Sa vie étonnement dense l’a mené dans de nombreux pays, jusqu’en Egypte. C’est de retour à Paris qu’il se présentait comme détenteur d’une vaste science ésotérique et alchimique. Il se prétendait immortel. Cagliostro est une figure importante de la franc-maçonnerie du dix-huitième siècle. Didier Convard se devait de lui offrir une place d’honneur dans son œuvre créatrice. « Le Crâne de Cagliostro », premier tome des « Gardiens du Sang », par Convard, Falque et Jusseaume, aux éditions Glénat, collection Loge Noire.


BD commentée par Marc Descornet

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, convard, jusseaume, falque, loge noire, le crane de cagliostro, les gardiens du sang |  Facebook |