04/05/2010

Sans espoir / Jazz Maynard, T.4 / Raule, Roger / Dargaud

jazz4

Après une première trilogie très remarquée, cette série décoiffante redémarre de plus belle, rebondissant sur ses acquis en un album transition qui relance l’intrigue de manière effrontée. Jazz Maynard est un trompettiste de jazz né dans le quartier El Raval, un des pires nids de canailles de Barcelone. Les truands y font la loi. Les règlements de comptes rythment les jours et les nuits. Jazz y a appris la vie. Il y a  appris à se battre et sa puissance de frappe est d’ailleurs phénoménale, surtout quand on touche à ses amis ou sa famille. Judas a grandi avec Jazz mais il s’est révélé un faux frère. Il s’est imposé à El Raval comme grand chef de gang, avec la mainmise sur tout. Il croupit à présent en prison. La place libre intéresse vivement un certain Caligula, un colosse aux oreilles coupées. Pendant ce temps, Jazz joue de la trompette dans un club et refuse systématiquement toute proposition malhonnête. Sa réputation de cambrioleur discret et efficace le poursuit toujours, mais il a décidé de raccrocher. Pourtant le jour à l’un de ses amis est victime d’un piège mortel, et que c’est signé Caligula, Jazz voit rouge. Furieux, rien ne l’arrête jusqu’à ce qu’il se trouve face à Caligula. Un graphisme percutant, au travail des noirs remarquable ; des couleurs sobres ; une histoire violente, mais pas gratuitement. « Sans espoir », quatrième tome de « Jazz Maynard », par Raule et Roger, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, roger, jazz maynard, raule, sans espoir |  Facebook |

30/01/2009

Envers et contre tout / Jazz Maynard, T.3 / Raule, Roger / Dargaud

Nous allons enfin connaître la conclusion d’un suspense trépidant dans un décor inhabituel, celui de certains quartiers de Barcelone, avec la chaleur en plus. Du côté des personnages, le héros, Jazz Maynard, est un pro de la cambriole. C’est aussi un équilibriste confirmé, d’une souplesse rare. Cette qualité, alliée à une formidable capacité de réaction, lui est fort utile tant en combats singuliers que face à une armée de machines humaines. Autour de lui, une kyrielle de seconds rôles très typés et pourtant non-dénués d’une consistance ambiguë. Cette absence de manichéisme rend la grosse bagarre finale des plus intéressantes. La montée d’adrénaline nous attend à chaque page. Pour resituer l’action, disons que le Maire de Barcelone a été assassiné et que son successeur est un malfrat corrompu et bouffi d’ambition. Ajoutez à cela les interventions musclées des mafias de Barcelone et de Hong Kong. Et puis, il y a cette histoire de pièce de monnaie rarissime qui a précipité Jazz Maynard dans ce nid de vipères. Cet album clôt un cycle de magistrale manière, dans un déluge de violence certes, mais pas gratuite. Ce polar nerveux mêle habilement conflit social, choc des cultures et dilemmes sentimentaux. Le graphisme à la fois léché et vif contribue largement à l’efficacité du récit. La mise en page est particulièrement soignée. « Envers et contre tout », tome trois de « Jazz Maynard », par Raule et Roger, chez Dargaud.


BD commentée par Marc Descornet

12:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, roger, envers et contre tout, jazz maynard, raule |  Facebook |