04/06/2010

Bronzage intensif / Beauté fatale, T.2 / Ers, Janssens / Vents d’Ouest

beaute-fatale2

La chirurgie esthétique fait parfois parler d’elle lorsque l’une ou l’autre erreur défraye la chronique. C’est le cas également des régimes amincissants, véritable obsession pour des millions de femmes. L’immense variété des traitements disponibles n’a d’égale que leur totale inefficacité. Mais plutôt que de s’accepter tel que l’on est ou d’adopter un régime alimentaire tout simplement équilibré associé à une hygiène de vie, nous préférons l’illusion d’une solution miracle et radicale, rapide, quitte à nous ruiner. Notre civilisation occidentale repose largement sur la valorisation de l’apparence, du superficiel, du superflu qui se substituent aux réelles valeurs qui sous-tendent les rapports humains. Le paraître supplante l’être. Ce n’est pas nouveau, mais la tendance s’accentue. Dès lors, cette BD prend des contours clairement engagés. Les auteurs pratiquent un humour féroce, efficace et sans pitié pour les charlatans. Nous suivons Phylis, une jeune femme qui travaille dans un institut de beauté, celui de Madame Rabot, tout un programme. Les clients viennent de tous les horizons, de toutes les couches sociales, de toutes les conditions financières, de tous les âges. Et nous approfondissons avec intérêt les profils de Phylis, de ses patrons et collègues. « Bronzage intensif », deuxième tome de « Beauté fatale », par Ers et Janssens, aux éditions Vents d’Ouest.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vents d ouest, ers, janssens, bronzage intensif, beaute fatale |  Facebook |

20/07/2009

Planet Ranger, T.1 / Janssens, Julien/CDM / Le Lombard

Fraîchement diplômé, l’écolo le plus con de la planète, dixit les auteurs, arrive à point nommer pour combattre l’effet de serre. Le service de William Green commence plutôt mal : à cause d’une erreur de manipulation, il parvient à détruire le Mont Rushmore. Qu’à cela ne tienne, notre Planet Ranger ne se décourage pas et poursuit les missions les plus diverses. L’entraînant aux quatre coins de l’Amérique son devoir est de venir en aide aux éco-citoyens en détresse. Prévention face aux feux de forêts, aux dépôts sauvages, ou encore au gaspillage d’énergie, chaque mission semble aussi vitale pour lui que l’air qu’il respire. Malheureusement, sa maladresse le poursuit sans relâche, tant et si bien qu’il enchaîne les gaffes. D’une stupidité accablante, le Planet Ranger est tout sauf un héros. Écologique dans l’âme, il a le cerveau de la taille d’un petit pois et tout ce qu’il entreprend se termine systématiquement mal, pour les autres mais surtout pour lui. Abordant des thèmes d’actualité comme le désamiantage des bateaux ou l’utilisation d’ampoules à basse consommation, le récit met en avant le ras-le-bol face à une écologie très, voire trop, radicale. Les gags, de valeur inégale, sont mis en valeur par un graphisme de style franco-belge, avec des personnages caricaturés à souhait. Le premier tome de « Planet Ranger », par Janssens et Julien/CDM, est paru aux éditions Le Lombard.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

12:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le lombard, janssens, planet ranger, julien cdm |  Facebook |