15/09/2010

L’âge des corbeaux / Jicé, Parno / Vents d’Ouest / coll.Intégra

 

agecorbeaux.JPG

Toute en noir et blanc avec quelques touches de couleurs disséminée avec parcimonie, cet album atypique traite d’un sujet occulte, la dure loi de la notoriété d’écrivain. Il s’agit donc d’un récit en abysse probable. Vladimir Principal, un employé obscur d’une compagnie d’assurance, nourrit des rêves d’écrivain célèbre. La nuit, il cherche l’inspiration. Mais ses écrits restent médiocres ; il ne trouve pas d’éditeur. Pour noyer son amertume, il se réfugie dans un bistro. C’est là qu’un drôle de bonhomme l’accoste pour lui faire une proposition. Il se dit éditeur de destin. Si Vladimir accepte, il devra boire un mystérieux breuvage. Passablement déprimé, se résigne. A peine la boisson ingurgitée, Vladimir se retrouve dans un autre monde, semblable au sien si ce n’est que des affiches géantes vantent son dernier roman « L’âge des corbeaux ». Deux individus un peu illuminés l’emmènent dans une infernale tournée de promotion. Vladimir se voit englouti par cette frénésie. Dans cet univers parallèle, sa femme n’existe plus, ni ses enfants, ni son domicile, rien ; même son argent ne vaut pas un clou. La métaphore est parlante. Avant de se lancer dans la course au succès, il faut être pleinement conscient du prix à payer. Une BD interpellante, à laquelle on souhaiterait volontiers plein succès, sans arrière pensée : « L’âge des corbeaux », par Jicé et Parno, aux éditions Vents d’Ouest, collection Intégra.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l’âge des corbeaux, jicé, parno, vents d’ouest, intégra |  Facebook |