07/10/2010

Pour solde de tout compte / Dantès, T.4 / Guillaume, Boisserie, Juszezak / Dargaud

 

dantes4.JPG

Alors que l’affaire Kerviel passe en justice, ce nouvel épisode de Dantès annonce pas mal de rebondissements et surtout l’assouvissement d’une vengeance mûrement préparée. Jerôme Kerviel est un ancien trader, un spécialiste de l’achat et de la vente d’actions en bourse. Il a été condamné à cinq ans de prison et à une amende de près de cinq milliards d’euros de dommages et intérêts. Comme Kerviel, Alexandre est un trader condamné pour des manœuvres frauduleuses. Sauf qu’Alexandre est innocent. Son ancien patron, une banque d’affaire qui a pignon sur rue, lui a fait jouer un mauvais rôle dans un montage financier dont il est une victime collatérale. Alexandre en prend pour vingt-deux ans de prison. Mais douze ans plus tard, un certain Christopher Dantès fait une entrée fracassante dans le milieu de la haute finance. Assis sur une considérable fortune, il approche quelques personnages clés susceptibles de devenir les partenaires privilégiés d’une affaire aux prodigieux dividendes. Libre transposition du roman d’Alexandre Dumas « Le Comte de Monte-Cristo », cette série séduit par ses atouts : un scénario bien charpenté, des personnages consistants, une intrigue prenante, un graphisme efficace. Alexandre Dantès de Monte-Christopher n’en a pas fini d’assouvir une froide vengeance. « Pour solde de tout compte », quatrième tome de « Dantès », par Guillaume, Boisserie et Juszezak, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pour solde de tout compte, dantès, guillaume, boisserie, juszezak, dargaud |  Facebook |

02/10/2009

Le visage de la vengeance / Dantès, T.3 / Boisserie, Guillaume, Juszezak / Dargaud

Un an après la fin du premier cycle, « Dantès » nous revient en grande forme et prêt à obtenir sa vengeance. Douze ans plus tôt, ce jeune trader, alors prénommé Alexandre, avait tout perdu à cause d’un complot financier dont il était la victime. À présent, Alexandre est devenu Christopher Dantès, un riche homme d’affaires qui cultive le mystère. Avec l’aide d’Isaac et de Sarah, Dantès se rapproche de ses ennemis jurés en leur proposant des solutions juteuses à leurs problèmes financiers. Pendant ces entretiens, Isaac les met sur écoute et Sarah en profite pour copier leurs disques durs. Peu à peu, Dantès parvient à établir un tableau d’ensemble de leur fonctionnement. Alors que Nathalie, la sœur d’Alexandre, n’a toujours pas refait surface, un inconnu continue de fleurir la tombe de leur mère… Sur fond de crise économique et de scandales financiers, ce thriller traite avec précision le domaine de la haute finance. Tout aussi passionnant que les deux premiers opus, ce troisième volet s’attache au présent et à la mise en œuvre de la vengeance de son héros. Quelques indices nous manquent quant à son déroulement mais l’essentiel du menu s’y trouve. Le graphisme réaliste et énergique donne véritablement vie à ces personnages devenus familiers et dont le retour était tant attendu ! « Le visage de la vengeance », troisième tome de « Dantès », par Boisserie, Guillaume et Juszezak, est publié aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, guillaume, boisserie, dantes, juszezak, le visage de la vengeance |  Facebook |