22/12/2011

Destins/ T.10 : Le mur / T.11 : L’ancêtre / Giroud, Germaine, Goethals, Matz, Béhé / Glénat

 

Nous arrivons tout doucement a terme de cette série concept. Les fils du destin commencent donc à se rejoindre pour Ellen. Cette femme au passé tourmenté a reconstruit sa vie. Elle a fondé une famille avec un homme influent à l’avenir prometteur. Ils ont deux enfants. Ellen consacre sa vie professionnelle aux causes humanitaires, comme pour se racheter d’une faute. Ellen n’a pourtant pas la conscience tranquille. Ses actes de jeunesse ont conduit une innocente dans le couloir de la mort. Ellen doit à présent faire un choix, soit se livrer à la justice et assumer son passé au risque de causer la détresse de sa famille, soit laisser commettre une injustice et malgré tout oser se regarder devant un miroir et continuer à inculquer des valeurs à ses enfants. Au-delà de ces deux voies, d’autres dilemmes se présenteront forcément. D’autres décisions cruciales détermineront son destin, ou plutôt les multiples possibles de son destin. Mais au final, l’issue est toujours fatale. Il n’y a aucun mystère quant au terme de la vie. Nous finissons tous par mourir. Ce qui compte, c’est ce que nous faisons entre les deux moments clés de notre existence, notre naissance et notre décès. Nous sommes capables de maîtriser notre destinée. Notre vie nous appartient totalement. « Destins, tome 10 : Le mur, et tome 11 : L’ancêtre », par Giroud, Germaine, Goethals, Matz, et Béhé, aux éditions Glénat.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : destins, le mur, l’ancêtre, giroud, germaine, goethals, matz, béhé, glénat |  Facebook |

18/05/2010

Contre-jour / Ceci est mon sang, T.1 / Marie, Goethals / Bamboo / coll.Grand angle

ceciestmonsang1

Après le captivant diptyque « Ceci est mon corps », le même duo d’auteurs nous propose une histoire qui se déroule simultanément à la première mais en suivant le point de vue d’autres protagonistes. Istelle et Sania sont les filles d’un riche et influent homme d’affaire, directeur du département pharmaceutique du consortium Need. Need a développé une série de drogues aux effets éthiquement très douteux. L’une d’elle permet de s’incarner momentanément dans le corps d’une autre personne et de vivre ainsi dans sa peau, de vivre sa vie, ou même de prendre des risques que l’on n’oserait pas prendre dans son propre corps. Les hôtes sont bien entendu des personnes pauvres, prêtes à tous les compromis pour s’assurer quelques ressources additionnelles. Istelle et Sania s’ennuient à mourir. Pour se donner des sensations fortes, elles usent et abusent des drogues de leur papa, transgressant les interdits. Evitant soigneusement les redites stériles, Damien Marie livre des clés de compréhension supplémentaires, éclaire des zones d’ombre, en un récit qui relance intelligemment l’attrait du lecteur, servi par le dessin et les cadrages audacieux de Sébastien Goethals. Une belle réussite : « Contre-jour », premier tome de « Ceci est mon sang », par Marie et Goethals, aux éditions Bamboo, collection Grand angle.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marie, bamboo, grand angle, contre-jour, goethals, ceci est mon sang |  Facebook |

26/02/2009

Ceci est mon corps / Marie, Goethals / Bamboo / coll.Grand Angle

L’avenir de nos sociétés qui se sont développées sur l’égoïsme et la poursuite du profit est souvent dépeint comme une dualité entre nantis et pauvres. C’est également le parti qu’ont choisi les auteurs pour amener leur propos. Dans une zone sécurisée de Los Angeles réservée aux riches, des jeunes en mal de sensations fortes se livrent à des excès de toutes natures. Ils aiment prendre possession par l’esprit du corps d’un habitant de la zone non-sécurisée et se livrer à des courses-poursuites ou d’autres actes violents qu’ils ne pourraient pas perpétrer dans leur univers aseptisé. Lucas a vingt deux ans. Son père est un personnage très occupé, cadre supérieur de la NeedTM, une puissante firme de biotechnologie. Lucas peut donc tranquillement négliger ses études, se prélasser au bord de la piscine sous le soleil, picoler, se shooter et aller à des fêtes orgiaques avec ses amis. Tout dérape le jour où il subtilise un flacon de gélules à son paternel. Ces gélules expérimentales provoquent des effets extrêmement dangereux. Lucas ne devra bientôt plus s’en inquiéter car il est exécuté par un tueur de la NeedTM. Une BD fleurtant avec le sordide, servie par un dessin dynamique et des cadrages maîtrisés. Une intrigue aux rebondissements astucieux : « Ceci est mon corps », par Marie et Goethals, aux éditions Bamboo, collection Grand Angle.


BD commentée par Marc Descornet

07:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marie, bamboo, grand angle, ceci est mon corps, goethals |  Facebook |