08/07/2012

L’élève Ducobu révise un max / L'élève Ducobu, T.18 / Godi, Zidrou / Le Lombard

ducobu18.jpg

 

L’élève Ducobu sort invariablement un album chaque année, stratégiquement aux alentours de la rentrée scolaire. Cette fois, c’est juste avant les vacances d’été. C’est que le thème affiché en dessin de couverture promet du dépaysement, ou à tout le moins une évasion hors de l’univers clos de la classe. Ca n’empêchera pas cet âne de Ducobu de briller pas sa sottise insondable. Mais avant de le voir exercer son art sur la plage, il nous faut encore subir ses frasques de tricheur compulsif tout au long d’un bon trois quarts de l’album. La qualité reste au même niveau, mais c’est justement cette stagnation qui commence à peser un peu sur le plaisir de lecture. Les auteurs semblent miser sur la sécurité, exploitant le filon avec parcimonie et vision au long terme, ce qui n’est pas critiquable en soi, mais au détriment manifeste de la surprise véritable. Leur andouille d’antihéros ne se renouvelle pas non plus dans ses astuces de fraudeur patenté, ce qui, en définitive, correspond bien au personnage. Son illustre prédécesseur Génial Olivier faisait preuve d’une inventivité et d’une maîtrise de la technologie de pointe qui force le respect tout en le discréditant dans son rôle de cancre. Car un cancre est par nature un abruti, un crétin congénital, ou presque, qui est intrinsèquement incapable d’apprendre, d’étudier, d’emmagasiner des connaissances. « L’élève Ducobu révise un max », par Godi et Zidrou, au Lombard.


M.Descornet

 

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l’élève ducobu révise un max, l'élève ducobu, godi, zidrou, le lombard |  Facebook |

28/10/2011

Silence, on copie ! / L’élève Ducobu, T17 / Godi, Zidrou / Le Lombard

 

Les cancres ont toujours un côté séduisant. Chacun d’entre nous a un jour été un cancre. Ceux et celles qui diraient le contraire sont soit de fieffés menteurs soit des malheureux dont la vie doit être bien morne. « L’élève Ducobu » est un succès éditorial. Cet émule de « Génial Olivier » fait le pitre dans dix-sept albums avec un bonheur communicatif, quoique parfois de qualité irrégulière. Cet dix-septième opus se défend bien. Sa sortie est simultanée à celle d’une adaptation cinématographique. L’humoriste Elie Semoun y incarne un instituteur Latouche bien typé. Ducobu et sa voisine de banc Léonie Gratin, sempiternelle première de classe, sont eux-aussi admirablement bien campés. Et puis un nouveau personnage est apparu dans le film et dans la BD, la prof de musique, Mademoiselle Rateau, dont Latouche tombe prestement amoureux. Ce n’est pas la seule passerelle entre le papier et l’écran. Une séquence de la BD met en scène une idée farfelue de Ducobu, celle de réaliser un film en classe, inspiré de ses aventures. Trêve d’élucubrations ! Prenez une feuille et un stylo et écrivez : « Quelle belle cueillette nous fîmes : quelques hyménomycètes, des hypholomes, des helvelles, des géasters fimbriés, des polypores versicoles et un hydne imbriqué ma foi fort appétissant ». La correction se trouve dans « Silence, on copie ! », dix-septième tome de « L’élève Ducobu », par Godi et Zidrou, au Lombard.

 

07:19 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : silence, on copie !, l’élève ducobu, godi, zidrou, le lombard |  Facebook |

27/08/2010

Confisqués ! / L’élève Ducobu, T.16 / Godi, Zidrou / Le Lombard

 

ducobu16.JPG

A chaque rentrée scolaire, c’est devenu une tradition, un nouvel album de l’élève Ducobu envahit les présentoirs des libraires. Cette année, le seizième tome accuse quelques signes d’essoufflement. La qualité des gags se montre inégale. L’entrée en matière s’inspire du schéma du « Petit Spirou » avec une histoire plus longue. En quelques pages, Ducobu explore les entrailles d’un tiroir d’instituteur, là où finissent tous les objets confisqués. C’est un mystère qui a de tous temps intrigué les cancres. Le voici enfin percé. S’ensuivent une foison de running gags, un procédé qui en soi n’est pas contestable, le meilleur exemple en étant « Kid Paddle ». Mais là où les auteurs se fourvoient, c’est dans le délire qui les anime visiblement. Ils puisent de plus en plus profondément dans leur imagination, mais ils ont entamé les couches les plus pauvres de la mine d’or. Il serait temps de laisser tomber ce filon épuisé. La variété incroyable dans la mise en forme de cet album est un signe révélateur du manque de contenu qu’ils tentent de contrebalancer. Quelques bonnes pages émaillent cependant cette BD. La parution en parallèle du magazine « Rik Spoutnik », séquelle de la série, un peu sur le modèle de « Game Over » pour « Kid Paddle », se révèle hautement dispensable. « Confisqués ! », seizième tome de « L’élève Ducobu », par Godi et Zidrou, chez Le Lombard. Les tiroirs des instits risquent bien d’en être dépourvus.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : confisqués!, l’élève ducobu, godi, zidrou, le lombard |  Facebook |

17/06/2009

Ca sent les vacances ! / L’élève Ducobu, T.15 / Godi, Zidrou / Le Lombard

Génial Olivier a fait des émules. Ce cancre féru de technologie a visiblement inspiré l’élève Ducobu, cet autre cancre et fier de l’être. Ducobu déploie des trésors d’imagination pour échapper aux contraintes de la vénérable institution éducative incarnée par l’instituteur Latouche de l’école Saint-Potache. Sa voisine de banc n’est autre que la première de classe, Léonie Gratin. Cette situation est idéale pour Ducobu, pour autant qu’il arrive à copier sur la feuille d’examen de l’élève modèle. Léonie n’est pas disposée à partager le fruit de son labeur, même si elle a un faible pour ce drôle de zèbre au cœur tendre. Cette BD faite de gags déclinés sur des thèmes récurrents, appelés plus communément « running gags », fait toujours notre bonheur de lecteur. Avec la régularité d’un métronome, un nouvel opus tombe dans les bacs des libraires aux alentours de la rentrée scolaire. Cette fois, c’est juste avant les vacances et avec un titre qui en dit long sur l’intention. Effectivement, vu le déploiement d’astuces et de délires ducobuesque qui foisonnent dans cet album, il est urgent que des vacances salvatrices viennent calmer le jeu. Vous aurez droit à des développements tirés par les cheveux sur, notamment, l’arbitraire des tables de multiplications. Cet album accuse un léger tassement qualitatif : « Ca sent les vacances ! », quinzième tome de « L’élève Ducobu », par Godi et Zidrou, aux éditions Le Lombard.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le lombard, ca sent les vacances, l eleve ducobu, godi, zidrou |  Facebook |