02/04/2014

Joey / Le train des orphelins T4 / Charlot, Fourquemin / Grand angle

orph.jpg

 

Entre la moitié du dix-neuvième siècle et le premier tiers du vingtième, aux Etats-Unis, une association a organisé la transhumance d'orphelins. Près de deux cent cinquante mille orphelins et enfants des rues ont été conduits par train des grandes villes vers les zones rurales. L'objectif était double. D'une part donner une famille à des enfants désoeuvrés. Et d'autre part contribuer au peuplement des zones déshéritées. Il est clair que bon nombre de ses enfants représentaient une main d'oeuvre obéissante et bon marché, et pas seulement la concrétisation d'un désir de progéniture. La BD « le train des orphelins », de Charlot et Fourquemin, utilise ce fait historique comme prétexte à un récit touchant. C'est l'histoire de Jim, Harvey, Lisa et Joey. Ce sont quatre points de vues sur une même histoire commune. Chacun l'a vécue différemment mais intensément. C'est une histoire lacérée par la misère. Une histoire de mensonges, de trahisons, de coups bas, justifiés par une terrible volonté de survivre. Le plus poignant, c'est que ce sont des jeunes enfants que la vie a poussés à ce genre d'extrémités. Les événements du passé ont un impact sur les personnes âgées que nous retrouvons bien des années plus tard. Et c'est alors une histoire de retrouvailles qui prend le pas, avec toujours autant d'intensité. « Joey », quatrième tome du « train des orphelins », par Charlot et Fourquemin, aux éditions Grand Angle.

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : joey, le train des orphelins, charlot, fourquemin, grand angle |  Facebook |

08/08/2012

La nuit Asraï / La légende du Changeling, T.5 / Dubois, Fourquemin / Le Lombard

changeling5.jpg

 

Cet album marque la conclusion d’une histoire fantastique à bien des égards. Il nous propose un bel équilibre entre les explications indispensables pour bien comprendre l’histoire et du mouvement qui entretient la dynamique de l’intrigue. Il serait dommage de dévoiler trop d’éléments de ce dernier tome, tant il donne envie de relire l’entièreté de la série, à la lumière des révélations qu’il contient. Scrubby a fait l’objet d’un échange contre un enfant oublié le temps de quelques instants contre un arbre. Il a été élevé par ses parents adoptifs comme leur propre enfant disparu. Mais Scrubby vient d’un autre monde, celui des fées. Et un jour il devra forcément renouer les fils avec son univers d’origine. Mais ce n’est pas tout. Scrubby a aussi un rôle important à jouer pour préserver l’équilibre entre les forces maléfiques et bienfaitrices. Une lutte décisive de pouvoirs se profile. Scrubby est entouré par quelques amis qui le préparent à l’affrontement. Sheela est une jeune femme aux ressources étonnantes. Confrontée à un être maléfique qui vient d’agresser une jeune fille, Sheela mobilise sa magie pour mettre le monstre en fuite. Mais les forces des ténèbres n’ont pas dit leur dernier mot. Un final resplendissant pour une série féérique attachante : « La nuit Asraï », cinquième tome de « La légende du Changeling », par Dubois et Fourquemin, aux éditions Le Lombard.

 

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la nuit asraï, la légende du changeling, dubois, fourquemin, le lombard |  Facebook |

05/10/2011

Les lisières de l’ombre / La légende du Changeling, T4 / Dubois, Fourquemin / Le Lombard

 

Le Londres de l’époque victorienne inspire décidemment de nombreux raconteurs d’histoires. Quand on évoque ce lieu et cette période, c’est immédiatement l’image de Jack l’éventreur qui surgit à l’esprit. Ce terrible assassin incarne à lui seul toute la noirceur, le mystère, l’inquiétude, la rage meurtrière qui caractérise ce contexte si particulier. C’est d’ailleurs une série de meurtres de femmes qui tisse la toile de fond de cette BD. Scrubby est un gamin aux cheveux roux, un pauvre mioche orphelin qui tente de survivre dans cette épouvantable cloaque urbain. Scrubby n’a de cesse de retrouver le tueur pour lui faire payer le crime de sa bien-aimée. Mais de nouvelles épreuves attendent ce gamin attachant, apparemment né sous une mauvaise étoile. Scrubby serait un Changeling, c’est-à-dire un enfant non-humain qui aurait été placé par les êtres féériques en substitution d’un nouveau-né laissé un moment sans surveillance parentale. Cette croyance s’est surtout développée dans le folklore irlandais, écossais et des pays scandinaves. Cet épisode ne révèle rien des origines de Scrubby et ne constitue pas vraiment une étape dans son initiation à la vie. Il se contente de nous balader dans une chasse à l’homme et annonce par contre des développements inattendus pour la suite. « Les lisières de l’ombre », quatrième tome de « La légende du Changeling », par Dubois et Fourquemin, chez Le Lombard.

 

 

07:09 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : les lisières de l’ombre, la légende du changeling, dubois, fourquemin, le lombard |  Facebook |

05/05/2010

Spring Heeled Jack / La Légende du Changeling, T.3 / Dubois, Fourquemin / Le Lombard

changeling3

La destinée du petit Scrubby n’est pas banale. Ce petit bonhomme est le fruit d’un échange avec un autre bébé, dans un bois maléfique peuplé de créatures sournoises ou facétieuses. Forcé de s’exiler en ville, dans la sombre cité de Londres, Scrubby et sa famille vont avoir la vie rude. Son papa meurt sur les barricades, aux côtés d’autres crève-misère en révolte contre les conditions de travail inhumaines en cette époque d’essor industriel. Puis c’est la maman de Scrubby qui, devenue folle, se jette dans la Tamise. Le sort de sa sœur n’est pas enviable. Dans ce troisième opus, nous retrouvons Scrubby au fond d’une mine prête à exploser. Dans les galeries effondrées, Scrubby sauve son amie Laura en lui insufflant un peu de son souffle vital. Mais la fatalité s’acharne sur ce candide gamin. Un sort funeste attend son amoureuse, comme la plupart de ceux qui ont compté pour lui, tandis qu’une inquiétante silhouette furtive et insaisissable apparaît de temps à autres, non loin de lui. Malgré une histoire particulièrement triste et glauque, dans un décor urbain brumeux, une violence sociale écrasante, les auteurs parviennent à nous enchanter, parsemant leur récit de petites touches d’espoir qui suffisent à entretenir la flamme. Une BD superbement dessinée et mise en couleur, du grand art : « Spring Heeled Jack », troisème tome de « La Légende du Changeling », par Dubois et Fourquemin, aux éditions Le Lombard.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dubois, le lombard, fourquemin, la legende du changeling, spring heeled jack |  Facebook |

18/05/2009

Le Croque-mitaine / La Légende du Changeling, T.2 / Dubois, Fourquemin / Le Lombard

La légende du Changeling fait partie des classiques des contes de fées. Il était une fois, il y a bien longtemps, en ces âges vagues, lorsque fuyait le temps sans temps, un soir, une étoile venue, nimbée d’incandescences, semer ses fragments de royaume au milieu d’un cercle de pierres. Le récit s’inscrit d’amblée dans un cadre imprécis et pourtant clairement identifié dans le Londres de l’époque victorienne. Un petit garçon, deuxième enfant d’un jeune couple, a été échangé contre un autre. C’est un destin hors du commun qui vient de se sceller. A la pauvreté s’ajoute la cruauté de la mort brutale. Le père du gamin est tué lors d’une manifestation réprimée dans le sang sur ordre d’un personnage vêtu de noir et au regard rouge. La mère ne lui survit pas longtemps ; elle se suicide sous les yeux de son fils. Le petit Scrubby n’a plus que sa sœur comme soutien et ses rêves comme refuge. Bien que ce soit encore un enfant, il doit gagner sa vie. Comme tous les miséreux, il va grossir les rangs des gueules noires, et descendre dans les entrailles de la terre. La mine semble parfaitement lui convenir. Cette féerique fresque historico-fantastique semble perdre un peu de son souffle mais demeure un excellent divertissement, pourvu que la suite sorte des ornières. Le graphisme reste irréprochable. « Le Croque-mitaine », deuxième tome de « La Légende du Changeling » par Dubois et Fourquemin, aux éditions Le Lombard.


BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dubois, le lombard, fourquemin, le croque-mitaine, la legende du changeling |  Facebook |