02/03/2011

Barrio / Giménez / Fluide glacial

 

Barrio-couv.jpg

Carlos Giménez puise son inspiration dans son parcours de vie et dans celui de proches, de sa famille, d’amis ou même d’autres témoins de l’époque franquiste en Espagne. Dans les années cinquante, l’Espagne est en effet dirigée par Franco, un dictateur qui a saigné son pays, le plongeant dans la violence, la famine, la peur, l’injustice et l’arbitraire. Dans cet enfer, les enfants déployaient des trésors d’imagination pour se distraire avec le peu dont ils disposaient. C’’était le règne de la débrouille et, la plupart du temps, du chacun pour soi. Ces gamins devaient prendre une part active à la survie de leur famille dès leur prime adolescence. Beaucoup finissaient dans des orphelinats ou dans des foyers de l’assistance publique. La pauvreté extrême causait d’innombrables drames tragiques, dans des familles déchirées sur lesquelles le sort s’acharnait. Giménez excelle dans l’art de nouer les tripes de ses lecteurs, avec des situations insoutenables. Il parvient à raconter l’indicible grâce à un subtil équilibre entre la rudesse de la vie et l’innocence de l’enfance, alchimie qui se traduit aussi dans son dessin digne de Marcel Gotlib. Mais c’est une innocence brisée qu’il met en scène. Et l’on n’en sort pas indemne. Cet album volumineux témoigne d’une réalité que doivent encore subir de nombreux peuples dans le monde. Une BD indispensable : « Barrio », par Giménez, aux éditions Fluide glacial.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : barrio, giménez, fluide glacial |  Facebook |

17/03/2010

Si Doux Foyer / Le Borgne / Fluide Glacial

Dès la couverture, le ton est donné. Cet album d’humour noir s’en prend au phénomène de la pauvreté qui se manifeste tout particulièrement par l’augmentation du nombre de SDF, les Sans Domicile Fixe. Mais si l’auteur se moque ostensiblement des SDF, il tire aussi à boulets rouges sur ceux qui ne le sont pas et qui le seront peut-être un jour. Ceux-là passent tous les jours devant des sans-abri est ne leur jette pas un regard ou alors un bien méprisant et réprobateur. Ils ne s’imaginent pas un instant qu’ils pourraient bien se retrouver à leur place, selon les caprices du destin. Sous une bonne couche d’humour grinçant, c’est une invitation à l’empathie que l’auteur nous lance. Nous sommes tous des êtres humains. Nous ne valons ni plus ni moins les uns que les autres. Nos torts et nos travers prennent seulement une autre couleur, que nous soyons désoeuvrés ou nantis. Pour dire les choses crûment, un con reste un con, qu’il soit riche ou pauvre. Un chic type sera toujours un chic type, quelle que soit sa santé financière. Mais c’est plus rare. Comme disait Coluche, « les hommes naissent libres et égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres ». C’est cet esprit frondeur et impertinent qui sous-tend cette BD en symbiose avec la crise et servie par un trait qui rappelle furieusement celui de Reiser. « Si Doux Foyer », par Le Borgne, chez Fluide Glacial.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fluide glacial, si doux foyer, le borgne |  Facebook |

10/09/2009

Tragical Cosmik Tour / Cosmik Roger, T.6 / Julien, Mo/CDM / Fluide Glacial

Alors que sortent les abums des Beatles en versions remasterisées, ce sixième volume des délires spatiotemporels de Cosmik Roger se met aux couleurs de saison avec un titre et une couverture faisant ostensiblement référence au Magical Mystery Tour. Ici, c’est le Tragical Cosmik Tout qui va vous emmener. Mais une fois plongé dans cette succession d’épisods loufoques, la donne change. C’est Elvis qui est au centre du sujet. Et Cosmik Roger serait le dernier descendant d’Elvis Presley. Du coup, une fois au courant de cette révélation incroyable, Cosmik Roger va se prendre le tête. Il se voit déjà en rock star interplanétaire. Il fait passer des auditions pour ses musiciens. Ensuite, il réserve une salle et s’informe sur les pièges à éviter tels que les relations sexuelles entre membres du groupe. Mais les déconvenues vont se succéder au même rythme endiablé que les retournements de situation rocambolesques. Cette BD a la faculté de cultiver l’humour décalé avec une délectation jubilatoire. L’art du non sens se décline ici dans des dimensions sidérantes, mettant à plat certains de nos travers humains les plus inavouables. A propos d’humanité, la découverte d’une nouvelle planète pour lutter contre la surpopulation est la mission confiée à Roger. Cocasse et irrésistiblement drôle, « Tragical Cosmik Tour » est le sixième tome de « Cosmik Roger », par Julien et Mo/CDM, aux éditions Fluide Glacial.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : julien, mo cdm, fluide glacial, tragical cosmik tour, cosmik roger |  Facebook |

17/08/2009

Toutoute première fois / Krassinsky / Fluide Glacial / coll.Fluide Glamour

En une case ou plusieurs pages, l’auteur nous dévoile les témoignages recueillis autour du thème des premiers ébats. Prenons par exemple Suzana. Jeune étudiante en vacances à Lisbonne, elle y rencontre Julien, un français pour qui elle a le coup de foudre. Après avoir rencontré les parents de la jeune fille, Julien l’invite à passer quelques temps chez lui, sous la haute surveillance de son père. Résignés, la chance sourit pourtant à nos deux jeunes adultes qui bénéficient de la complicité de l’oncle de Julien. Contre un peu de liquidité, ce vieil hippie leur offre un coin tranquille pour s’aimer. Un détail crucial les ramène à la réalité : il faut faire disparaître les preuves à conviction ! Ce jour-là, Suzana et Julien ont appris que le caoutchouc brûlait très vite et laissait une épaisse fumée noire… Parmi tous ces instants, le lecteur ne peut qu’y trouver un moment proche de sa propre expérience. Toutes les tranches d’âges et tous les milieux sociaux sont repris dans cette situation parfois cocasse et souvent embarrassante. Et puis comment ne pas l’oublier ! Comme le dit si bien Gwenaëlle, de toute manière, le sexe, c’est comme les crêpes : la première est toujours ratée. Réalisés avec soin, tous ces récits sont illustrés par un graphisme agréable et le tout forme un album sans une once de vulgarité. « Toutoute première fois », par Krassinsky, est paru dans la collection Fluide Glamour des éditions Fluide Glacial.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fluide glacial, fluide glamour, toutoute premiere fois, krassinsky |  Facebook |

04/04/2009

Problèmes de connexion / Jannin, Dal / Fluide Glacial

Depuis l’invention de l’ordinateur, force est de constater que leur nombre va grandissant. Présent dans notre vie de tous les jours, ce petit bijou de technologie facilite le travail et permet de rester en contact avec de nombreuses personnes. Mais hélas, il peut arriver qu’il se transforme en machine infernale. Réserver une table dans un restaurant peut s’avérer un défi de taille. Le logiciel si sophistiqué vous oblige presque à tout commander à l’avance : choix de la table, des plats et même du pain. Cette dernière option faisant d’ailleurs la fierté du webmaster, qui n’a pu s’empêcher de rajouter le choix de la cuisson. Les désagréments occasionnés dans le domaine du travail sont également gênants. Rien de plus dérangeant que d’être interrompu toutes les cinq minutes par une avalanche de mails tous plus inopportuns les uns que les autres. Les sites de charme restent cependant parmi les plus fréquentés au boulot : Internet est aussi là pour nous permettre de découvrir d’autres types de cultures… Ce recueil d’histoires courtes nous présente avec humour différentes situations quotidiennes vécues devant le petit écran. Le trait rapide de Frédéric Jannin croque avec malice ces instants, parfois de grande solitude, de ces pauvres utilisateurs que nous sommes. Les saynètes possèdent une vraie justesse et renvoient à notre propre expérience. « Problèmes de connexion », par Jannin et Dal, est paru aux éditions Fluide Glacial.


BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dal, jannin, fluide glacial, problemes de connexion |  Facebook |

30/03/2009

Sex Crimes, T.1 / Robin, Thiriet / Fluide Glacial / coll.Fluide Glamour

La bande dessinée sexy à caractère humoristique a décidément encore de beaux jours devant elle ! Cet album en est d’ailleurs la preuve : ses courtes histoires regorgent de situations cocasses dans l’air du temps. La déclaration des revenus est devenu LE sujet qui permet à l’homme de se maîtriser et de retarder l’éjaculation. On y retrouve aussi des thèmes d’actualité comme le vélib. Ces vélos à disposition deviennent ainsi l’occasion de faire connaissance, et plus si affinités, en attendant qu’un emplacement se libère. L’actualité télévisuelle est elle aussi mise à l’honneur dans une séquence inoubliable où Line Renaud s’interroge sur une boîte de préservatifs à réservoir. On apprend également que les disputes restent tout de même un bon moyen de se faire offrir de la lingerie  et qu’habiter seul non loin d’un distributeur de préservatifs est un véritable cauchemar le samedi soir venu. Moins hot que d’autres volumes du même genre, cet album nous fait sourire par ses situations vécues ou fantasmées. Entre les problèmes des uns et le bonheur des autres, les courts récits nous offrent un panel varié des scènes sexy du quotidien. Côté dessin, le graphisme anguleux se prête parfaitement au style humoristique. Le tout est mis en valeur par de nombreuses couleurs, offrant un ensemble cohérent et agréable à l’œil. « Sex Crimes », tome 1, par Robin et Thiriet, aux éditions Fluide Glacial, collection Fluide Glamour.


BD commentée par Maïté VAnneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : robin, fluide glacial, sex crimes, thiriet, fluide glamour |  Facebook |

01/03/2009

Blotch / Oeuvres complètes / Blutch / Fluide Glacial

Le sens de l’humour est une vertu très ténue. Ceux qui en sont dotés et savent en user avec à propos sont assurés de séduire les foules. Bref, c’est la gloire. Certains se croient des génies en la matière. C’est le cas de Blotch, personnage bouffi d’orgueil et dessinateur de presse médiocre. Blotch publie ses piètres créations dans une feuille de chou nommée Fluide Glacial dans les années trente, c’est-à-dire en plein dans l’entre-deux-guerres. C’est l’époque de l’apogée des caricaturistes. Ils se retrouvent au café et devise sur la marche du siècle, sur les dessins des uns et des autres. Ils aiment à dénigrer leurs confrères de l’autre presse. Blotch ne manque pas d’aplomb. Il est prêt à tout pour asseoir sa suprématie dans le métier. C’est un homme veule, mesquin, lâche, prétentieux, réactionnaire, fascisant, arriviste, d’une bêtise crasse … en un mot : détestable. Ses déboires vont aussi nous le rendre pathétique. Nous nous surprendrons même à éprouver de la sympathie pour lui. Cet album est un vrai bijou d’humour décalé. L’auteur s’auto-parodie avec une jouissance communicative. Le regard acéré qu’il porte sur sa propre profession et les dérives qu’elle peut occasionner atteint des sommets rarement explorés. Cet album au graphisme léché, en parfaite adéquation avec son contexte narratif, est un indispensable assuré : « Blotch, œuvres complètes », par Blutch, aux éditions Fluide Glacial.


BD commentée par Marc Descornet

07:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blutch, fluide glacial, blotch, oeuvres completes |  Facebook |