23/10/2011

Une Affaire de famille / Urban vampires, T1 / Corbeyran, Kowalski / Vents d’Ouest / coll.Fantastique

 

Cette BD peine à démarrer. On a le sentiment que les auteurs tournent autour du pot sans se décider à assumer leurs intentions, intentions qui restent d’ailleurs nébuleuses. Tant les personnages que le récit en lui-même ne prennent de véritable consistance. La thématique centrale semble être la construction d’une famille recomposée, avec tout ce que cela implique comme difficultés relationnelles et leur gestion par les deux chefs du nouveau ménage, chacun amenant sa propre marmaille dans le foyer. Les enfants peuvent très bien s’accommoder les uns des autres, voire s’entendre à merveille, comme ils peuvent également entrer en compétition affective avec férocité, et selon leur maturité. Cette construction familiale se complique ici par une particularité du côté de madame. Ce seraient apparemment des vampires. Rien n’est certain. Ce flou peut se révéler une force pour le récit. Il peut tout aussi bien le miner gravement. L’exercice est périlleux et, dans ce cas-ci, la sauce ne prend pas. Supposons que, comme pour une mayonnaise, il faille se montrer patient. Attendons donc la suite pour se forger une opinion plus tranchée, pourvu qu’elle se concrétise par une savoureuse surprise. « Une Affaire de famille », premier tome de « Urban vampires », par Corbeyran et Kowalski, aux éditions Vents d’Ouest, collection Fantastique.

 

12:06 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : une affaire de famille, urban vampires, corbeyran, kowalski, vents d’ouest, fantastique |  Facebook |

26/08/2010

Le Sang des bâtisseurs, Livre 1 / Le Galli, Jaffredo / Vents d’Ouest / coll.Fantastique

 

sangbatisseurs1.JPG

 

Le décor de cette intrigue moyenâgeuse est une abbaye en construction. La communauté des moines est en effervescence car ils sont victimes d’une série d’horribles meurtres aux relents sataniques. Les corps sont retrouvés mutilés, éviscérés et maculés de signes cabalistiques indéchiffrables. Les esprits s’échauffent encore lorsque l’architecte assassiné est remplacé par une femme. C’est impensable et contraire à toutes les idées reçues de l’époque, d’autant plus qu’elle est en bons termes avec une jeune fille aux cheveux roux, assurément une sorcière. Cette entrée en matière évoque irrémédiablement le roman « Le Nom de la rose » d’Umberto Eco. Mais, hormis le contexte, il ne faut pas se fier aux apparences. Umberto Eco est un expert sémiologue. Ses romans renferment de savantes réflexions qui dépassent largement le dénouement d’une intrigue. Le succès qu’il rencontre inspire de pâles imitations comme « Le Code Da Vinci », qui n’arrivent pas au quart du tiers du niveau atteint par exemple par « Le Pendule de Foucault ». Le Galli et Jaffredo, n’ont heureusement pas cette prétention, n’en déplaise à ceux qui oseraient la comparaison. Une BD documentée, instructive et palpitante, admirablement mise en images : « Le Sang des bâtisseurs », par Le Galli et Jaffredo, aux éditions Vents d’Ouest, collection Fantastique.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le sang des bâtisseurs, le galli, jaffredo, vents d’ouest, fantastique |  Facebook |

10/08/2010

Riel / Ab Irato, T.1 / Labrosse / Vents d’Ouest / coll.Fantastique

abirato1.JPG

Nous sommes en deux mille cent onze. Riel Beauregard est un jeune homme qui débarque de sa province natale à Montréal, métropole où il espère décrocher un emploi. Son arrivée est chahutée par un attentat. Riel a aperçu la terroriste et a assisté à la chasse à l’homme. Pour autant, il ne prend pas parti, se gardant bien de compromettre ses chances de s’intégrer. Le déroulement des événements ne lui laissera malheureusement pas ce choix. La ville est en ébullition. Ce qui cause cette flambée de violence, c’est un système de soins de santé à deux vitesses. Alors que les nantis peuvent se payer d’excellents médecins et même une longévité de près de deux cents ans, la grande majorité des gens vit dans la misère et ne peut pas assurer à ses enfants les soins nécessaires. Cette dualité est entretenue par la société Jouvex qui a la mainmise sur le système de santé. Ce scénario d’anticipation ne bouscule pas franchement les poncifs du genre. Le schéma du consortium totalitaire qui dicte sa loi aux pauvres masses opprimées sauvées par un héros sympathique, ce n’est pas vraiment d’une grande originalité. Mais graphiquement cette BD convainc totalement. Le dessin très maîtrisé est habilement mis en valeur par un magnifique travail de colorisation. « Riel », premier tome de « Ab Irato », par Thierry Labrosse, chez Vents d’Ouest, collection Fantastique.

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : riel, ab irato, labrosse, vents d’ouest, fantastique |  Facebook |

14/09/2009

Infant Zodiacal / Missi Dominici, T.1 / Gloris, Dellac / Vents d’Ouest / coll.Fantastique

Magie, mystère et violence sont les maîtres mots du premier volet de cette série pour le moins intrigante. Les Missi Dominici sont des hommes de foi chargés de ramener à Rome les saintes reliques dispersées partout dans le monde. Voyageant toujours par deux, nous suivons la quête du jeune Ronan Chantilly de Guivre et du brutal Ernst Wolfräm au cœur de l’époque moyenâgeuse. Pas très catholiques, nos deux compères débarquent à Riga et y croisent une bande de pillards se faisant passer pour les Chevaliers de l’Apocalypse. Désirant mettre la main sur l’infant zodical, un adolescent aux pouvoirs surnaturels, ces derniers devront affronter de Guivre et Wolfräm également à sa recherche. Dans ce premier opus, les personnages et l’intrigue sont traditionnellement mis en place. L’action est quant à elle savamment distillée, nous plongeant directement dans cet univers sombre et envoûtant. Côté graphisme, les dessins de ce nouveau dessinateur restituent parfaitement l’ambiance de l’époque. D’une grande lisibilité, l’ensemble fait la part belle au mystère et l’omniprésence du fantastique rehausse le ton. Amateurs de fictions médiévale-fantastiques, attendez-vous à être séduits par cet ouvrage rempli de bonnes surprises ! « Infant Zodiacal », premier tome de « Missi Dominici », par Gloris et Dellac, est publié aux éditions Vents d’Ouest, collection Fantastique.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fantastique, vents d ouest, gloris, missi dominici, dellac, infant zodiacal |  Facebook |