20/05/2010

Deir El Medineh / Les Gardiens du sang, T.2 / Convard, Falque, Juillard / Glénat / coll.Loge Noire

gardiensdusang2

Jean Nomane est soupçonné du meurtre du Cardinal Mottelli. Derrière cet assassinat se cachent les gardiens du sang, une secte catholique ultra-conservatrice que Nomane était justement chargé d’infiltré en tant que biologiste. Dans des locaux secrets du Vatican, des apprentis sorciers tentent de recréer le corps du christ, au départ de cellules clonées. Il s’agit du projet « Génome-un », financé conjointement par un puissant groupe. Les retombées promettent d’être faramineuses, même si les intérêts divergent. Une lutte traître et sanglante mine d’ailleurs les relations entre les partenaires. Les scientifiques qui ont participé au projet disparaissent les uns après les autres dans des accidents suspects ou des attentats. L’un d’eux, Hedwig Clark, échappe de peu à la mort et se décide à contacter Jean Nomane. Celui-ci le met en relation avec son employeur, la Brigade d’Infiltration des Sectes dont le patron croit en la bonne foi de Nomane, mais ne dispose pourtant pas de preuves le disculpant. Trahisons, faux-semblants et intrigues font de cette série un attrayant divertissement qui pose également quelques questions sur l’éthique et la bioéthique, tout en distillant des infos à caractère historico ésotérique. « Deir El Medineh », deuxième tome des « Gardiens du sang », par Convard, Falque et Juillard, aux éditions Glénat, collection Loge Noire.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, convard, falque, loge noire, juillard, deir el medineh, les gardiens du sang |  Facebook |

04/06/2009

Le Crâne de Cagliostro / Les Gardiens du Sang, T.1 / Convard, Falque, Jusseaume / Glénat / coll.Loge Noire

Cette nouvelle série s’inscrit dans la lignée du Triangle Secret qui a déjà connu des développements annexes et compte une bonne quinzaine d’albums, tous d’excellente qualité. Nous allons cette fois suivre Jean Nomane, surpris après le meurtre d’un cardinal spécialiste de la génétique. D’amblée, le décor est planté. Nous allons assister à une chasse à l’homme traqué, injustement accusé. Nous allons aussi nous immerger dans le monde trouble de la génétique et des fous de dieu, une association qui ne fait pas bon ménage mais qui nous réserve de passionnantes péripéties. Nous ne serons pas déçus. Les gardiens du sang sont des chrétiens fanatiques qui se livrent à des expérience génétiques pour ressusciter le Christ et, plus largement, percer les secrets de l’immortalité. Cet album tourne autour du personnage mythique de Cagliostro. Cet homme est entouré d’une aura de mystère. Sa vie étonnement dense l’a mené dans de nombreux pays, jusqu’en Egypte. C’est de retour à Paris qu’il se présentait comme détenteur d’une vaste science ésotérique et alchimique. Il se prétendait immortel. Cagliostro est une figure importante de la franc-maçonnerie du dix-huitième siècle. Didier Convard se devait de lui offrir une place d’honneur dans son œuvre créatrice. « Le Crâne de Cagliostro », premier tome des « Gardiens du Sang », par Convard, Falque et Jusseaume, aux éditions Glénat, collection Loge Noire.


BD commentée par Marc Descornet

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, convard, jusseaume, falque, loge noire, le crane de cagliostro, les gardiens du sang |  Facebook |