07/10/2011

Chair humaine / Les Démons d’Alexia, T7 / Ers, Dugomier / Dupuis

 

Le premier cycle compte quatre albums et le deuxième cycle deux. Ce septième opus se suffit à lui-même et pourrait même conclure définitivement la série. Ers et Dugomier ont débuté par la sympathique « Muriel et Boulon » avant de connaître un succès évident avec « Les démons d’Alexia ». Il est temps pour eux de passer à autre chose, d’explorer de nouveaux univers, alors que Benoît Ers s’est entretemps lancé avec Patrick Janssens dans l’ironique « Beauté fatale ». Ce probable ultime album des « Démons d’Alexia » nous emmène sur une île rocailleuse habitée d’une horde de furets anthropophages. Le CRPS, dont Alexia est directrice, soupçonne une cause surnaturelle. Accompagnée de sa secrétaire, de son opulent contact local et d’une poignée de militaires, Alexia se rend sur place. Les furets ne montrent aucune agressivité à leur égard jusqu’à ce qu’un événement déclenche soudain un furieux carnage. Ce récit comporte sa part de surnaturel mais se conclut tout de même par un brillant pied de nez au lecteur. Le plaisir de lecture reste entier mais on a le sentiment que les auteurs y ont mis toutes leurs dernières vraies trouvailles et qu’un album de plus serait un album de trop. Espérons que leur prochaine réalisation leur laisse un espace à la mesure de leur talent de conteurs. « Chair humaine », septième tome des « Démons d’Alexia », par Ers et Dugomier, aux éditions Dupuis.

 

 

07:13 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chair humaine, les démons d’alexia, ers, dugomier, dupuis |  Facebook |

04/06/2010

Bronzage intensif / Beauté fatale, T.2 / Ers, Janssens / Vents d’Ouest

beaute-fatale2

La chirurgie esthétique fait parfois parler d’elle lorsque l’une ou l’autre erreur défraye la chronique. C’est le cas également des régimes amincissants, véritable obsession pour des millions de femmes. L’immense variété des traitements disponibles n’a d’égale que leur totale inefficacité. Mais plutôt que de s’accepter tel que l’on est ou d’adopter un régime alimentaire tout simplement équilibré associé à une hygiène de vie, nous préférons l’illusion d’une solution miracle et radicale, rapide, quitte à nous ruiner. Notre civilisation occidentale repose largement sur la valorisation de l’apparence, du superficiel, du superflu qui se substituent aux réelles valeurs qui sous-tendent les rapports humains. Le paraître supplante l’être. Ce n’est pas nouveau, mais la tendance s’accentue. Dès lors, cette BD prend des contours clairement engagés. Les auteurs pratiquent un humour féroce, efficace et sans pitié pour les charlatans. Nous suivons Phylis, une jeune femme qui travaille dans un institut de beauté, celui de Madame Rabot, tout un programme. Les clients viennent de tous les horizons, de toutes les couches sociales, de toutes les conditions financières, de tous les âges. Et nous approfondissons avec intérêt les profils de Phylis, de ses patrons et collègues. « Bronzage intensif », deuxième tome de « Beauté fatale », par Ers et Janssens, aux éditions Vents d’Ouest.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vents d ouest, ers, janssens, bronzage intensif, beaute fatale |  Facebook |

19/12/2009

Les Larmes de Sang / Les démons d’Alexia, T.6 / Ers, Dugomier / Dupuis

Fin du second cycle, ce sixième opus est pour le moins mouvementé ! Récemment nommée à la tête du Centre de Recherche des Phénomènes Surnaturels, Alexia est fort préoccupée. La jeune femme, mi-sorcière, mi-exorciste, et son équipe ont en effet échoué face à un puissant phénomène occulte. L’équilibre entre magie blanche et magie noire n’étant toujours pas restauré, Alexia apprend qu’il lui reste quinze jours pour régler le problème. Sous la menace de se faire remplacer, elle et les membres de son équipe, Alexia semble pourtant plus inquiète pour l’un de ses derniers. En effet, Gabriel, l’ange déchu qui lui a légué ses pouvoirs d’exorciste, est la cible d’adeptes de magie noire. Lorsqu’un phénomène lié à la magie blanche pointe du doigt la faiblesse de Gabriel, Alexia se donne pour mission la protection de ce précieux allié et ami. Seulement, pour rétablir l’équilibre et acquérir définitivement ses pouvoirs d’exorciste, Alexia est contrainte de tuer Gabriel… Riche en rebondissements, le récit possède un rythme haletant. La psychologie des différents protagonistes est exploitée en profondeur et les dessins semi-réalistes viennent quant à eux parfaitement illustrer cette fin de cycle ! « Les Larmes de Sang », sixième tome de la série « Les démons d’Alexia », par Ers et Dugomier, est paru aux éditions Dupuis.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dupuis, ers, dugomier, les larmes de sang, les demons d alexia |  Facebook |

11/02/2009

Le Sang de l’Ange / Les Démons d’Alexia, T.5 / Ers, Dugomier / Dupuis

Quand on voit le niveau atteint par ces deux auteurs, on ne peut qu’approuver leur choix de s’être lancé dans cette série au détriment de la pourtant très sympathique « Muriel et Boulon ». Alexia est la nouvelle directrice du Centre de Recherche des Phénomènes Suranturels. Le CRPS est une institution discrète qui lutte contre les événements paranormaux qui menacent l’équilibre du monde. Les quatre premiers tomes de la série nous ont montré comment une jeune femme descendante d’une sorcière, mais aussi une exorciste, s’est retrouvée à la tête du CRPS dans de tragiques circonstances. A la fois adepte de la magie noire et de la magie blanche, Alexia était toute désignée pour ce poste. L’équilibre apparent de cette double personnalité est perpétuellement menacé par des démons intérieurs qui peuvent ressurgir à tout moment. Alexia déploie une énergie considérable pour les dompter. Dans ce nouveau chapitre, une succession de faits étranges pourraient bien annoncer un péril gravissime pour le monde. Alexia et son équipe de choc vont se lancer dans un combat acharné. Mais parmi eux se cache un traître, sans compter les tensions latentes, les non-dits pesants, la jalousie et l’hypocrisie habilement dissimulée qui vont plomber l’ambiance et mettre à mal cette belle cohésion. Une BD décidément très mature : « Le Sang de l’Ange », cinquième tome des « Démons d’Alexia », par Ers et Dugomier, aux éditions Dupuis.


BD commentée par Marc Descornet

07:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dupuis, ers, dugomier, le sang de l ange, les demons d alexia |  Facebook |