06/07/2012

Pied-de-fer / Asgard, T1 / Dorison, Meyer / Dargaud

 

asgard1.jpg

Les Vikings ont toujours suscité de l’intérêt auprès du public et des raconteurs d’histoires. L’une des plus belles réussites en BD est incontestablement « Thorgal ». Avant de parler des « Mondes de Thorgal », série dédiée à certains personnages secondaires, ouvrons les pages de « Asgard », une épatante immersion dans cet univers des brutes du Nord. « Asgard » est l’histoire d’un homme né avec une jambe atrophiée, mais que son père n’a pas pu éliminer à la naissance, comme c’était de coutume chez les Vikings, et a même prénommé Asgard, du nom du domaine des dieux qui lui est refusé. Une quarantaine d’années plus tard, Asgard est devenu chasseur de monstres. Il vit reclus, solitaire et bourru, à l’écart du village. Justement une créature marine coule tous les navires qui tentent de partir en mer. « Asgard », par ses qualités, pourrait s’inscrire dans les « Mondes de Thorgal », série qui clôture une rétrospective sur la vie de Kris de Valnor. On y apprend les circonstances qui ont fait d’elle une tueuse redoutable et pourtant complexe, attachante, fragile. Elle est morte et se trouve ici confrontée au jugement suprême. « La sentence des Walkyries », deuxième tome de « Kris de Valnor », par Sente et De Vita, aux éditions Le Lombard. Autre BD indispensable : « Pied-de-fer », premier tome de « Asgard », par Dorison et Meyer, chez Dargaud.

 


M.Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pied-de-fer, asgard, dorison, meyer, dargaud |  Facebook |

28/09/2011

Seth / W.E.S.T., T.6 / Dorison, Nury, Rossi / Dargaud

 

La WEST, Weird Enforcement Special Team, est mandatée par le Président des Etats-Unis pour résoudre des affaires criminelles entachées de surnaturel. A leur tête, Morgan Chapel est en proie à un terrible combat intérieur. Sa propre fille est possédée par un dangereux démon et toutes les tentatives pour l’en extraire se sont soldées par un échec. Chapel doit mettre un terme au carnage provoqué par ce démon nommé Seth, et qui va s’amplifiant. Il ne lui reste plus qu’une alternative, tuer sa fille. Cette exécution immorale doit intervenir avant que le démon n’atteigne l’endroit de ses origines, Valeria City, qui lui confèrera une puissance invincible. Le monde tremble. Pour le sauver, une équipe de dur-à-cuire déjantés, des psychopathes qui ont appris à canaliser leurs pulsions au service de leur employeur, mais qui pourraient bien basculer du côté obscur à tout moment. Ce qui est certain, c’est que plus la tension monte, plus le risque d’explosion incontrôlable augmente. Xavier Dorison et Fabien Nury atteignent des sommets dans l’écriture de ce scénario brillant, taillé sur mesure pour Christian Rossi, disciple de Jean Giraud dont il avait repris le dessin de « Jim Cutlass », avec un univers de western ésotérique. On ne pouvait rêver meilleur interprète pour cette infernale symphonie au final surprenant, . « Seth », sixième tome de « W.E.S.T. », par Dorison, Nury et Rossi, aux éditions Dargaud.

21:45 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seth, w.e.s.t., dorison, nury, rossi, dargaud |  Facebook |

22/06/2010

Le Labyrinthe d’émeraude / Long John Silver, T.3 / Lauffray, Dorison / Dargaud

longjohnsilver3

Cet album, comme les précédents de la série, est tout bonnement sublime. Le dessin, les couleurs, la mise en page, la progression de l’intrigue, la profondeur et l’authenticité des personnages, le rendu fidèle des lieux et des situations… sont autant d’éléments qui nous entraînent dans ce récit haletant, inspiré par le diable en personne dans une narration fluide et prenante, d’une maîtrise démoniaque. Le personnage central est Long John Silver, un pirate créé par Robert Louis Stevenson dans son roman « L’Île au trésor », un pilier du récit de piraterie et que l’auteur décrit comme un grand gars, brillant, aux épaules massives avec une béquille, incroyablement intelligent, et avec un rire qui roulait comme de la musique et une vitalité inimaginables. Long John Silver paraît sympathique de prime abord, mais la noirceur de son âme se révèle lorsque les événements basculent. Il devient alors un impitoyable assassin sanguinaire. Parti à la recherche du mari de Vivian Hastings et d’un fabuleux trésor au fin fond de l’Amazonie, Silver et ses acolytes s’enfoncent dans l’enfer vert, dont personne n’est jamais ressorti. Les auteurs s’approprient une figure emblématique de la piraterie avec un grand respect et lui donne même une épaisseur supplémentaire. Une superbe fresque : « Le Labyrinthe d’émeraude », troisième tome de « Long John Silver », par Lauffray et Dorison, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : dargaud, dorison, long john silver, lauffray, le labyrinthe d emeraude |  Facebook |

24/06/2009

Megan / W.E.S.T., T.5 / Dorison, Nury, Rossi / Dargaud

W.E.S.T., ce sont les initiales de la Weird Enforcement Special team, une organisation occulte à la limite de la légalité qui œuvre sous les ordres directs mais très discrets de la Présidence des Etats-Unis. A la tête de ce groupe se trouve Morton Chapel, un homme de poigne et de caractère qui a démontré ses capacités à faire face aux pires entités démoniaques. Mais le pire des démons, c’est souvent celui qui se cache au fond de nous. Chapel est visiblement en proie à de graves cas de conscience. Il aurait assassiné son épouse et serait en passe d’attenter aux jours de sa fille, déjà durement touchée psychologiquement. Si cette histoire toute personnelle du héros apparaissait en filigrane prononcé des premiers épisodes de la série, elle occupe cette fois la place centrale du récit. La jeune fille est en réalité bel et bien possédée, comme sa défunte mère, par un démon très puissant. Morton Chapel sera confronté à des choix douloureux pour vaincre cet ennemi redoutable et sauver sa fille. L’ambiance, glauque et morbide à souhait, imprime à cette BD un cachet unique, densément envoûtant. Le malaise qui étreint le lecteur ravira les amateurs de sensations. Le dessin d’une grande maîtrise se trouve magnifié par une mise en couleurs directe de toute beauté. De l’action et du surnaturel : « Megan », cinquième tome de « W.E.S.T. », par Dorison, Nury et Rossi, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, nury, rossi, dorison, megan, w e s t |  Facebook |