13/05/2011

Mathias / Jérôme K. Jérôme Bloche, T.22 / Dodier / Dupuis

jkjbloche22.JPG

Comme d’habitude, cette enquête de Jérôme K. Jérôme Bloche commence par un banal moment de son quotidien. Il porte secours à une vieille dame qui ne répond plus au téléphone, et pour cause, elle est tombée dans l’escalier chez elle. Au moment où Jérôme s’apprête à appeler une ambulance, un escadron du GIGN fait irruption, le moleste rudement et l’emmène pour interrogatoire et détention provisoire. Ce petit séjour au cachot est le premier d’une série. De même les coups reçus lors de cette intervention musclée ne sont que les premiers d’une véritable collection d’hématomes. En fait, tout au long de cette histoire de truands, Jérôme passe le plus clair de son temps immobilisé, que ce soit enfermé dans un cachot, un coffre de voiture, une remise, et aussi une chambre d’hôpital vu le nombre impressionnant de coups dont il est victime, des brutalités policières aux sévices infligés par les bandits, en passant par une vulgaire branche d’arbre. Cette succession confère un cachet très particulier à cette BD au ton inimitable, un exercice de style dans lequel excelle Dodier. Les autres ingrédients qui font mouche dans cette aventure, c’est un drame familial, une cavale mortelle, un hypothétique magot planqué, un dramatique quiproquo, une fiancée qui rêve de stabilité et une dalle descellée. Au final, un album très réussi : « Mathias », vingt-deuxième tome de « Jérôme K. Jérôme Bloche », par Dodier, aux éditions Dupuis.

 

M.DESCORNET

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mathias, jérôme k. jérôme bloche, dodier, dupuis |  Facebook |

10/12/2009

Déni de fuite / Jérome K Jérome Bloche, T.21 / Dodier / Dupuis / coll.Repérages

Dodier a le chic pour élaborer de petits joyaux au départ de petits riens. Un fait divers insignifiant passé au filtre de son imagination devient une évocation grandiose des petits travers de l’âmes humain. Il joue sur nos faiblesses, nos sensibilités pour concocter des récits d’une justesse irréprochable. Jérome K Jérome Bloche habite un petit immeuble à l’ambiance familiale dans un ancien quartier typique d’une grande ville française. Jérome rentre chez lui de bon matin sur son sempiternel scooter. Alors qu’il monte les escaliers il trouve sur un palier une petite fille seule avec son doudou. Elle attend son papa parti chercher une bouteille de lait et qui n’est plus revenu. L’intensité dramatique atteind ici un sommet en quelques pages, sans artifices, en toute simplicité. C’est du grand art. Evidemment Jérome, jeune homme affable et empathique, va immédiatement prendre les choses en main. Il confie la petite fille à la concierge sympa et se lance dans une enquête qui le mènera chez l’épicier du coin. Celui-ci privilégie les contact humain avec ses clients et n’aura aucun mal à lui décrire ce qui s’est passé. L’humain prend le dessus sur toute autre considération dans ce récit d’une richesse stupéfiante. « Déni de fuite », vingt-et-unième tome de « Jérome K Jérome Bloche », par Dodier, aux éditions Dupuis, collection Repérages.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dupuis, reperages, dodier, deni de fuite, jerome k jerome bloche |  Facebook |