10/03/2010

Dans une sombre forêt / Talisman, T.2 / Debois, Martin / Glénat / coll.Grafica

C’est l’histoire de Tara, une jeune fille dont le papa écrivain est sur le déclin. Les derniers livres d’Edwin n’ont pas eu de succès. Son éditeur lui donne une toute dernière chance. Edwin patauge jusqu’au jour où son épouse déniche une vieille boîte dans le grenier. Quelques semaines plus tard, le livre d’Edwin est un succès. Mais lors d’une séance de dédicace, Edwin tombe dans le coma. Le fantastique fait alors son apparition dans cette BD qui mêle agréablement les genres. Le drame familial s’enrichit d’une dimension paranormale. C’est surtout cet aspect qui est développé dans ce deuxième opus. Il y est question d’un pacte et d’une forêt magique peuplée d’êtres maléfiques et ensorcelés avec, bien sûr, une méchante sorcière. On ne peu que dire du bien de cette série qui avait admirablement campé ses personnages dans le premier volet et qui s’attache à présent à étoffer la narration dont les principaux éléments avaient eux aussi été déjà mis en place. Les férus de fantastique bon enfant seront aux anges. Quant aux simples amateurs de bonnes histoires agréablement racontées et qui ne prennent pas le lecteur pour un idiot, ils trouveront leur bonheur. Le graphisme enlevé et dynamique y contribue aussi. « Dans une sombre forêt », deuxième tome de « Talisman », par Debois et Martin, aux éditions Glénat, collection Grafica.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:01 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : martin, glenat, grafica, debois, talisman, dans une sombre foret |  Facebook |

08/03/2009

Le Grimoire des souhaits / Talisman, T.1 / Martin, Debois / Glénat / coll.Grafica

Lancer une nouvelle série est un pari difficile à plus d’un titre. Il faut camper des personnages, leur définir leur contour psychologique avec suffisamment de force pour que le lecteur y croie. Il faut aussi installer le contexte, les lieux, l’époque et autres éléments qui permettent de se situer culturellement. Et puis, last but not least, il faut développer une intrigue qui donne envie de lire la suite sans trop laisser le lecteur sur sa faim. Rassembler autant d’éléments sur un seul album et en faire un tout cohérent est une réelle gageure. « Talisman » démarre très fort et réussit presque le sans faute avec une belle mise en route. C’est l’histoire de Tara, une jeune fille dont le papa écrivain est sur le déclin. Les derniers livres d’Edwin n’ont pas eu de succès. Son éditeur lui donne une toute dernière chance. Edwin patauge jusqu’au jour où son épouse déniche une vieille boîte dans le grenier. Quelques semaines plus tard, le livre d’Edwin est un succès. Mais lors d’une séance de dédicace, Edwin tombe dans le coma. Le fantastique fait alors son apparition dans cette BD qui mêle agréablement les genres. Le drame familial s’enrichit d’une dimension paranormale. Le tout bénéficie d’un joli traitement graphique et d’ambiances soignées. « Le Grimoire des souhaits », premier tome de « Talisman », par Martin et Debois, aux éditions Glénat, collection Grafica.


BD commentée par Marc Descornet

07:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : martin, glenat, grafica, debois, le grimoire des souhaits, talisman |  Facebook |

20/02/2009

Le fossoyeur / Magus, T.1 / Debois, Cyrus, Annabel / Glénat /coll.Grafica

Lorsque le pape Innocent IV proclame le recensement de toute personne liée à la magie, il condamne de nombreuses familles. En effet, la transmission de ce patrimoine est proscrit, hormis au premier né mâle qui peut en être instruit dès sa seizième année. Si l’Edit de Mones est enfreint, le coupable se voit trancher la langue, comme le prévoit le supplice du Silence. Quelques années plus tard, on retrouve Stan qui vit avec sa sœur Eloïse, à l’écart d’un petit village. Orphelins, ils sont traités en paria par les villageois qui les prennent pour des sorciers. Même si Eloïse a perdu sa langue, le frère Martin leur rend régulièrement visite et se lie d’amitié avec Stan. L’arrivée d’une troupe de soldats sera providentielle pour le Père Aristide qui trouve que Stan se montre bien trop curieux. Enrôlé de force, Stan devient fossoyeur. Guidant des cochons spécialement dressés, il doit retrouver les cadavres laissés ça et là. Mais trafic interne au sein de la section et rites d’initiation ne lui facilite pas la tâche. Se déroulant dans l’Europe du treizième siècle, ce récit devrait ravir les amateurs de médiéval fantastique. L’intrigue est très bien développée et les dessins sont soignés, si bien que le lecteur ne peut s’en décrocher qu’à la toute fin. « Le fossoyeur », premier tome de la série « Magus », par Debois, Cyrus et Annabel, est publié dans la collection Grafica des éditions Glénat.


BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, grafica, debois, cyrus, magus, le fossoyeur, annabel |  Facebook |