11/01/2011

Kriss de Valnor, T.1 (Les Mondes de Thorgal) : Je n’oublie rien / Sente, De Vita / Thorgal, T.32 : La Bataille d’Asgard / Sente, Rosinski / Le Lombard

kriss1.jpg

Depuis le renoncement de Jean Van Hamme au scénario de « Thorgal » et la reprise par Yves Sentes, toujours avec Rosinski au dessin, la série avait pris un tour nouveau, se focalisant sur le parcours de Jolan, le fils de Thorgal. Et c’est encore le cas avec ce nouvel album qui est la fin d’un cycle. La suite annonce le retour de l’enfant des étoiles à l’avant-scène. Ce chapitre de clôture des aventures de Jolan au pays des dieux nous réserve pas mal de chouettes moments. Nous y assistons aux querelles entre les dieux de l’Asgard, le royaume d’Odin, pour nous rendre compte qu’ils ne sont finalement pas si éloignés des hommes, que leurs motivations sont parfois tout aussi veules et qu’outre leurs pouvoirs c’est l’immortalité qui les différencie des humains. La droiture et le courage d’un petit homme viendront donc bien à bout de cette épreuve divine. D’autres ennemis sont bien plus dangereux. Kriss de Valnor compte parmi eux, bien que ce personnage recèle une forte ambiguïté. Une nouvelle série « séquelle » lui est consacrée. Kriss se retrouve dans l’au-delà, devant ses juges, et doit répondre de ses crimes, l’occasion de découvrir son enfance, la construction de son être, une femme torturée, volontaire, ténébreuse. « Je n’oublie rien », premier tome de « Kriss de Valnor », par Sente et De Vita ; « La Bataille d’Asgard », trente-deuxième tome de « Thorgal », par Sente et Rosinski, aux éditions Le Lombard.

 

BD commentée par Marc Descornet

08/05/2010

Chapeau melon et canne à fée / Wisher, T.4 / Latour, De Vita / Le lombard

wisher4

Le souhaiteur est un personnage de féerie dont l’un des représentants les plus connus est Aladin, le génie de la lampe. Ici, ce n’est pas Aladin mais Nigel qui est le personnage principal. Nigel était un humain comme les autres jusqu’au jour où, de manière soudaine et brutale, il a découvert qu’il renfermait en lui une force insoupçonnée et incontrôlable. Le Djinn n’exhausse pas les souhaits de ceux qui le font sortir d’une lampe. Il n’est d’ailleurs le prisonnier d’aucune lampe mais plutôt l’hôte d’un humain, et il formule lui-même les souhaits qu’il désire voir se réaliser. Le revers de la médaille, c’est que chaque souhait représente un danger pour toutes les créatures féeriques qui se trouvent alentours. Dans ce quatrième opus, le département le plus occulte des services secrets britanniques lance une offensive contre les créatures légendaires. Ces hommes au chapeau melon disposent de moyens considérables et aussi de l’appui des fées qu’ils détiennent et menacent. Un autre atout va leur permettre de porter un coup mortel à leurs ennemis, c’est la trahison d’un des féeriques. Poursuivant sur leur lancée, les auteurs donnent au récit un coup d’accélérateur au niveau de l’action, tout en apportant quelques éléments nouveaux. Mais on regrettera l’absence de la très attachante banshee Eireann. « Chapeau melon et canne à fée », quatrième tome de « Wisher », par Latour et De Vita, aux éditions Le lombard.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wisher, latour, le lombard, de vita, chapeau melon et canne a fee |  Facebook |

20/05/2009

Glee / Wisher, T.3 / De Vita, Latour / Le Lombard

 

Nigel est un jeune homme ordinaire. Du moins le croyait-il jusqu’au jour où un tourbillon de violence et de magie l’englouti dans un mauvais rêve. En réalité, Nigel serait un Djinn qui s’ignore. Les djinns sont des créatures du folklore sémitique. Ils sont en général invisibles, pouvant prendre différentes formes. ils ont une capacité d'influence spirituelle et mentale sur le genre humain. Le plus célèbre des Djinn est probablement celui de la lampe d’Aladdin et qui peut exaucer des souhaits. Les féeriques sont traqués par une le MI-10, une branche très spéciale des services secrets britanniques qui pourchasse les êtres surnaturels. Nigel, s’il est vraiment un djinn, pourrait les sauver. Mais le djinn est resté en sommeil depuis plusieurs siècles. Une fois réveillé, il n’a qu’une seule envie, se déchaîner. Nigel doit lutter pour le maîtriser et lui dicter sa volonté. Sinon il ne pourra pas l’utiliser pour combattre le MI-10. Un autre personnage clé, le petit Glee, un être chétif va jouer un rôle crucial. Ce troisième opus est toujours admirablement dessiné avec quelques scènes et décors particulièrement réussis. Les couleurs sont envoûtantes à souhait, un must pour cette histoire héroïco-fantastique. Quant au développement de l’intrigue, nous en apprenons un peu plus sur la personnalité de Nigel mais c’est surtout l’action qui rythme le récit. « Glee », troisième tome de « Wisher », par De Vita et Latour, aux éditions Le Lombard.


BD commentée par Marc Descornet


07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wisher, latour, le lombard, de vita, glee |  Facebook |