16/08/2010

Le Souffle de Baal / Carthage, T.1 / Lassablière, David, De Luca / Soleil

 

carthage1.JPG

Carthage évoque en nous le célèbre général militaire Hannibal qui traversa avec son armée les Pyrénées puis les Alpes à dos d’éléphants pour rejoindre le Nord de l’Italie et mener la guerre contre Rome. A la fin du troisième siècle avant notre ère, la deuxième guerre punique allait marquer dans les mémoires et graver dans les tablettes de l’histoire avec un grand « H » le nom de Hannibal, l’un des plus fameux stratèges. Il était le fils du général Hamilcar. A cette époque Carthage rivalisait avec Rome, notamment dans le domaine du commerce. Ils se disputaient les comptoirs commerciaux en Méditerranée. Voilà le contexte rigoureusement historique de cette BD qui fleure bon le péplum. C’est avec Hamilcar que commence cette fresque. Carthage est en proie à des luttes internes. Le pouvoir en place, conservateur, s’emploie à éradiquer toute tentative de remise en cause. Ce sont des personnalités reconnues qui souhaitent des changements, ceci au nom de l’évolution, d’une marche vers une civilisation plus éclairée. Mais l’obscurantisme règne en maître. Les sacrifices de nouveaux-nés, purs et innocents, sont une pratique courante, largement répandue, afin de s’attirer les faveurs de la déesse Tanit. Ce récit inscrit une intrigue efficace dans un contexte historique rigoureusement documenté. « Le Souffle de Baal », premier tome de « Carthage », par Lassablière, David et De Luca, chez Soleil.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le souffle de baal, carthage, lassablière, david, de luca, soleil |  Facebook |

23/06/2009

La croisade des enfants / David, Malisan / Soleil

Inspiré de faits historiques, cet album retrace la vie de ces enfants qui, livrés à eux-mêmes, décident de suivre Etienne dans sa croisade pour délivrer le tombeau du Christ. En mille deux cent douze, les temps sont durs dans les villages de France. À Cloyes, Bastien, Lili, Anatole et les jumeaux s’en remettent à la débrouille pour se remplir l’estomac. Un beau jour, alors que leur seigneur Eudes affaibli par la peste somme son curé de lui trouver un remède, un étranger arrive en ville. Avec la complicité du clergé, ce dernier parvient à persuader Etienne, un jeune berger, de lever une croisade d’enfants pour libérer Jérusalem. Suite à cette vision mystique, Etienne recrute Bastien et ses compagnons. De villages en villes, le nombre de jeunes croisés va grandissant, si bien que les hommes au pouvoir prennent peur. Arrivés à Marseilles, la suite de leur quête semble être compromise face à la Méditerranée qui se dresse devant eux. Illustrant la croisade française de ces « enfants de Dieu », le récit évoque le pouvoir de la religion en ces temps de pauvreté. La suspicion s’installe tout au long de l’histoire face aux douteux personnages tels que le seigneur Eudes et son curé qui trempe dans la magie noire. Le graphisme réaliste s’harmonise quant à lui parfaitement avec le récit, offrant au contexte historique des dessins agréables dans des tons assez doux. « La croisade des enfants », par David et Malisan, est paru aux éditions Soleil.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil, david, la croisade des enfants, malisan |  Facebook |