31/12/2011

Slow play / La Contessa, T.1 / Crisse, Herval / Drugstore / coll.Aventure

 

Arsène Lupin a ouvert la voie à une lignée de gentlemen cambrioleur qui se mettent un point d’honneur à dérober des joyaux avec beaucoup de finesse et de subtilité, en signant leurs forfaits d’une carte de visite toute personnelle. Cette fois, nous avons droit à la version féminine, une sorte de lady cambrioleuse, la Contessa. Nous verrons à la fin de l’album que ses motivations dépassent le simple attrait pour le luxe. Son prochain larcin s’apprête à prendre le large sur un navire de croisière. A bord, un tournoi de poker de très haut niveau va opposer quelques gros joueurs expérimentés. L’enjeu est un magot de quinze millions de dollars en petites coupures, enfermé dans une boîte de verre dans un coffre-fort inviolable. Il y aurait là un beau défi pour la Contessa. Mais elle n’est pas seule à préparer un coup. Une bande de cambrioleurs convoite les millions. A leur tête se trouve une vieille connaissance de la Contessa. Il lui propose de se joindre à eux. Elle a l’habitude de jouer en solo mais accepte malgré tout la proposition. L’intrigue est de facture classique mais réserve quelques agréables surprises. Graphiquement aussi, c’est très sage. Le tout donne une BD très lisible, divertissante, mais sans plus. « Slow play », premier tome de « La Contessa », par Crisse et Herval, aux éditions Drugstore, collection Aventure.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : slow play, la contessa, crisse, herval, drugstore, aventure |  Facebook |

17/02/2009

Nahomi / Crisse / Le Lombard

Dans les années quatre-vingt, les pages du journal Tintin ont vu naître une jeune héroïne, une petite princesse japonaise mignonne à croquer. Comme toute princesse, elle s’ennuie éperdument. Elle reçoit alors un sac de noisettes magique qui exaucent ses vœux. Nahomi découvre ainsi tout un monde féerique, que ce soit dans les profondeurs de l’océan ou dans les mystères de l’infiniment petit. Quelques personnages entourent Nahomi : son papa, mais surtout Tengu son garde du corps qui ne la lâche pas d’un pouce dans le monde réel, et Ly Fô, la licorne ailée qui est sa fidèle compagne dans ces escapades extraordinaires. Ces petites aventures sont très variées mais toujours placées sous le signe de la simplicité et du charme typiquement oriental. A ce sujet, les connaisseurs s’offusqueront des libertés prises par l’auteur quant aux références culturelles japonaises plus qu’approximatives. Esthétiquement, cette BD montre déjà le soin particulier dont fait preuve le dessinateur, aujourd’hui l’un des plus talentueux. Cette intégrale nous offre également la fin, sous forme de scénario, de la dernière aventure de Nahomi, restée inachevée à l’époque. Cerise sur le gâteau, Crisse nous livre certains secrets de fabrication riches d’enseignement sur la conception d’une page ou d’une couverture d’album. C’est un réel bonheur de se replonger dans cet univers poétique, témoin d’une époque révolue. « Nahomi », par Crisse, aux éditions Le Lombard.


BD commentée par Marc Descornet

 

07:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le lombard, nahomi, crisse |  Facebook |