22/07/2009

Summer of the 80’s / collectif / Dargaud / Arte Editions

Vingt ans plus tard, un collectif d’auteurs offre leur regard sur cette époque pour le moins exceptionnelle. Accompagnant pendant tout l’été les programmes de la chaîne Arte, ce collectif retrace avec justesse cette période d’excès. Excès vestimentaire, capillaire mais aussi musical, les années quatre-vingt n’ont épargné personne. Pourtant, les eighties reviennent en force. Afin de leur rendre hommage, ces auteurs ont fait appel à leur talent et livrent ici leurs souvenirs personnels de cette époque. Emile Bravo met par exemple en scène le célèbre oncle Paul, le narrateur du journal Spirou fumant la pipe, confortablement assis. Nine Antico retrace quant à elle la mode des années quatre-vingt et se dit que dans vingt ans, on se souviendra de la même façon des années deux mille, avec MySpace, la tecktonik et les shake ton booty. La politique est également présente dans ce recueil, notamment avec la chute du mur de Berlin et le communisme en Pologne. Toutes ces courtes histoires offrent au lecteur un panorama varié de ces années cultes. Loin d’en faire l’apologie, les témoignages apportent chacun une touche humoristique ou non à tous ces moments inoubliables. Point de vue graphismes, l’album présente de nombreux styles très aboutis, où la bichromie côtoie les couleurs. « Summer of the 80’s », collectif où dix-sept auteurs explorent les années 80, est paru aux éditions Dargaud et Arte Editions.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dargaud, collectif, summer of the 80 s, arte editions |  Facebook |

27/05/2009

Chine. Regards croisés / Collectif / Casterman / coll.Ecritures

Après la Corée et le Japon, c’est au tour de la Chine de se dévoiler dans cet album composé d’une dizaine de courts récits. Intitulé  « The king of Kowloon », ce résumé de la vie de Tsang Tsou-Choi force le respect face à tant de détermination. S’autoproclamant empereur du territoire de Kowloon dans les années cinquante, il revendique son titre par décrets écrits partout dans la ville. Considéré comme pionnier par la communauté internationale des graffeurs, Tsang continua à marquer de sa calligraphie particulière tout support à sa portée dans sa maison de repos. Plus contemporain, « Visa » décrit la rencontre de deux jeunes adultes en quête d’évasion. Lui est là pour prendre du bon temps, mais commence à douter, elle est là pour lui en donner mais surtout pour être payée. Pour quitter le pays, cette jeune femme va jusqu’à se prostituer car c’est le moyen le plus rapide d’obtenir de l’argent. Traditions et modernité se côtoient allègrement dans ce collectif présentant la Chine d’aujourd’hui, à la fois éternelle et en perpétuelle transformation. Signé par ces auteurs français et chinois, l’album offre une grande diversité de styles graphiques, enrichissant ainsi les récits. Fantastique, poésie et humour donnent le ton pour ce troisième volet d’une série consacrée aux principaux pays d’Asie producteurs de BD. « Chine. Regards croisés » est un album collectif paru aux éditions Casterman, collection Ecritures.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, casterman, collectif, ecritures, regards croises |  Facebook |