24/10/2011

Passé, tome 4 / Voyageur, T12 / Stalner, Boisserie, Liberge, Chagnaud / Glénat / coll.Grafica

 

L’avant-dernier tome de cette série nous réserve d’agréables surprises. Il y a bien sûr certaines révélations, conclusions qui interviennent logiquement à l’approche de l’épilogue. Et puis, il y a le soin apporté au scénario qui suscite un vif regain d’intérêt auprès du lecteur, même de celui qui découvrirait la série avec cet album-ci. Les personnages, quoique forcément bien installés, se montrent accessibles. Leur profil psychologique est loin d’être hermétique. Cette clarté permet une compréhension suffisante du récit dans sa globalité et un plaisir complet de lecture de cet épisode en particulier. Deux frères, nommés Fish et Vedder, voyagent dans l’espace et dans le temps, au prix d’un déploiement d’énergie considérable. Les conséquences de ces voyages se révèlent cruciales alors que les buts poursuivis apparaissent de manière plus floue. Cet épisode se situe dans l’antiquité romaine. Fish domine l’arène dans la peau d’un gladiateur invincible, tant contre des adversaires humains qu’animaux ou même mécaniques. C’est dans ce décor ensanglanté que se déroulent des événements déterminants magnifiquement mis en images pas des dessins de toute beauté. « Passé, tome 4 », douzième tome de « Voyageur », par Stalner, Boisserie, Liberge et Chagnaud, aux éditions Glénat, collection Grafica.

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : passé, voyageur, stalner, boisserie, liberge, chagnaud, glénat, grafica |  Facebook |

17/12/2009

Les Becs de feu / Croisade, T.4 / Dufaux, Xavier, Chagnaud / Le Lombard

Ce quatrième volet de la fresque fantastique, onirique et historique complète admirablement un récit qui prend son envol et nous réserve de palpitants moments. Le conflit qui ensanglante la terre sainte arrive à un tournant crucial. Un tombeau sacré, convoité tant par la croix que par le croissant, est le prétexte à cet affrontement sans pitié. Mais la vraie raison de toute cette violence se dissimule dans le cœur des hommes. Et les enjeux ont des allures d’éternité. L’actualité nous le démontre tous les jours. La co-existence de cultures et de pensées philosophiques différentes occasionne des heurts inévitables. Pourtant, il doit être possible de vivre ensemble en harmonie. Mais nous préférons focaliser notre attention sur ce qui nous sépare plutôt que sur ce qui nous rassemble, c’est tellement plus facile, plus visible, plus confortable. Et puis ça permet de trouver un bouc émissaire lorsque des frustrations nous assaillent, au lieu de nous remettre en question. C’est tout cela qui apparaît dans cette BD forte et remarquablement mise en images. La grande bataille fait d’ailleurs l’objet d’une jolie quadruple page. L’audace est une des marques de fabrique de cette série. La transposition à notre époque devient flagrante à la toute fin de cet album, lorsque nous est dévoilée une motivation inattendue des belligérants. « Les Becs de feu », quatrième tome de « Croisade », par Dufaux, Xavier et Chagnaud, aux éditions Le Lombard.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dufaux, xavier, le lombard, croisade, les becs de feu, chagnaud |  Facebook |