30/09/2011

Camille / Alter Ego / Lapière, Renders, Reynès, Benéteau / Dupuis

Les séries concept se multiplient et rivalisent d’imagination pour capter et captiver un lectorat de plus en plus sélectif, dans un univers éditorial en expansion incontrôlée. La conception d’« Alter Ego » fait figure d’exemple et pourrait bien renforcer manière de travailler dans la BD franco-belge, celle des équipes étendues et multidisciplinaires. Le résultat se montre des plus convaincant. Ca fonctionne sur le modèle des séries télévisées américaines, pour lesquelles un important travail de réflexion alimente la progression des personnages et des situations dans un logique marketing. Une fois que le lecteur entre dans l’histoire, il ne peut plus s’en extraire, tellement le suspense est dense et les protagonistes attachants. Quant à l’architecture de cette série annoncée en six albums, elle présente la particularité des entrées multiples. Les six tomes peuvent être lus dans un ordre aléatoire. Ici, Camille est une jeune fille dont la maman meurt dans un incendie peu après une altercation. Elle lui a annoncé avoir interrompu volontairement sa grossesse, provoquant la panique de sa mère. Loin de toute considération intégriste, les raisons de cette réaction trouvent leur source dans des recherches aux limites de la science. Bien amenée, cette intrigue efficace ouvre de nombreuses portes et dévoile une ambition assumée. « Camille », dans la série « Alter Ego », par Lapière, Renders, Reynès et Benéteau, aux éditions Dupuis.

02:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : camille, alter ego, lapière, renders, reynès, benéteau, dupuis |  Facebook |

13/12/2010

Camille / Pulsions, T.4 / Corbeyran, Malka, Defali / 12 bis

pulsions-2.jpg

La pulsion est définie par Freud comme une poussée ponctuelle et motrice qui vise à une satisfaction et est le moyen initial de cette satisfaction. Les pulsions dans la théorie freudienne se situent à l'articulation des relations entre le corporel et le psychique ce qui constitue un sujet particulièrement complexe, mais aussi un sujet extraordinairement captivant. Parmi les pulsions les plus remarquables, le sadisme fait bonne figure. Le sadisme fut essentiellement rattaché par Freud à l'activité sexuelle à proprement parler. Mais le sadisme désigne plus largement la volonté d'infliger de la souffrance au-delà de la sexologie. Le sadisme se comprend alors comme manifestation d'une pulsion de mort, mêlée à une pulsion sexuelle, mais renvoyant à la sexualité psychique plus qu'à un acte à proprement parler. Nous avons tous des penchants sadiques, de même que névrotiques de toutes sortes mais dans des proportions dérisoires qui forment en réalité notre équilibre d’être humain normal. Le passage à l’acte reste l’exception, surtout dans ses formes les plus extrêmes. Dans cette BD perturbante se côtoient plusieurs personnages qui cèdent justement à des pulsions de diverses natures, suite à des traumatismes ou pour d’autres raisons obscures. Une BD fascinante : « Camille », quatrième tome de « Pulsions », par Corbeyran, Malka et Defali, aux éditions 12 bis.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : camille, pulsions, corbeyran, malka, defali, 12 bis |  Facebook |