12/12/2011

La Princesse de sang / T.2 / Cabanes, Manchette / Dupuis / coll.Aire libre

 

Il y a cinquante ans, la révolution cubaine voyait Fidel Castro monter au pouvoir. C’est pendant cette période enflammée qu’une chasse à l’homme se déroule dans la Sierra Maestra, ou plutôt une chasse à la femme. La photographe Ivory Pearl est convaincue d’avoir retrouvé la nièce d’un homme influent. Cette femme serait donc Alba Black, petite fille disparue lorsqu’elle avait six ans lors du massacre de toute sa famille. Ivory et Alba ont un commando de mercenaires à leurs trousses. Elles semblent pourtant bénéficier de l’aide providentielle d’un mystérieux tireur à l’arc embusqué. Et puis, il y a Robert Messenger, un ami de Ivory, qui tente de la secourir mais se fait capturer par les mercenaires. La tension est palpable, d’autant plus que cet enfer vert est quadrillé en tous sens par l’armée de Fidel Castro. Max Cabanès propose une interprétation magistrale du dernier roman de Jean-Patrick Manchette. Il restitue admirablement le suspens de la situation de plus en plus précaire des deux femmes à cours de nourriture, épuisées, au bord de la rupture. Ce récit a tout du thriller à cordeau tendu, doublé d’une aventure palpitante qui se conclut par un final en apogée, le tout sur un fond historique et géographique sensible. Remarquable ! « La Princesse de sang », second tome, par Cabanes et Manchette, aux éditions Dupuis, collection Aire libre.

 

20:52 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la princesse de sang, cabanes, manchette, dupuis, aire libre |  Facebook |

23/12/2009

La princesse du sang, T.1 / Cabanes, Manchette / Dupuis / coll.Aire Libre

Inspiré du roman éponyme, ce récit relate les aventures d’Ivory Pearl. Journaliste de son métier, la jeune femme est envoyée sans le savoir sur une affaire à Cuba. Sous le coup du chantage, son ami et mentor, le lieutenant Robert Messenger l’a en effet aiguillé non loin d’un campement de fugitifs. Après plusieurs semaines passées seule dans la jungle, Ivory rencontre Victor et Negra. Le premier se présente comme le tuteur de la fillette et lui explique que tous deux n’aiment pas vivre en ville. Une relation d’amitié s’établit entre Ivy et la jeune Negra, en quête d’un modèle féminin. Ivory découvre que Negra n’est autre qu’Alba Black, la victime d’une terrible attaque s’étant déroulée quelques années plus tôt sur un autre continent. L’arrivée d’un hélicoptère chargé d’hommes armés la pousse à prendre la fuite en compagnie de Negra… Grand récit d’aventure et d’espionnage, le scénario bien ficelé de ce polar nous entraîne sur les traces d’une fillette qui échappe de peu à une vendetta sanglante. Prévue en diptyque, l’histoire fait également le portrait d’une héroïne séduisante dotée d’une grande assurance. Que dire de plus si ce n’est que le graphisme est également splendide : le trait élégant de l’auteur donne un aspect terriblement réaliste aux personnages clés de ce scénario complexe. À suivre de près, la première partie de « La princesse du sang », par Cabanes et Manchette, est publiée aux éditions Dupuis, collection Aire Libre.

 

BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dupuis, cabanes, aire libre, manchette, la princesse du sang |  Facebook |