22/04/2010

Carnages / Bunker, T.4 / Bec, Betbeder, Genzianella / Dupuis

bunker4

Dans un monde très proche du notre, comme parallèle, inspiré de notre histoire, de nos conflits et tensions géopolitiques, un homme est en découverte de lui-même. Alekssi Stassik est un soldat de l’armée du Velikiistok, engagé dans une guerre sans merci contre le Ieretik. Ce conflit dure depuis des temps immémoriaux. Aucun des deux belligérants n’a pu prendre le dessus. Mais la source d’une puissance phénoménale a été localisée sur la Demarkacia, une chaîne montagneuse qui délimite les deux ennemis, une ligne de front. Simultanément, Alekssi se découvre des facultés cachées. Il dispose d’un pouvoir surnaturel qui lui permet de générer une déflagration autour de lui. Il devient alors un enjeu stratégique. Traqué, il tente de comprendre l’origine de ce don terrifiant. Le chemin qui mène à la vérité est douloureux. Alors qu’Alekssi poursuit ses investigations, des créatures souterraines s’agitent et se confrontent. Elles s’apprêtent à resurgir à la surface, attirées par le réveil de forces endormies. Cette BD manie le mélange des genres avec habileté. Sur fond de tension géopolitique teintée de religion, un récit de science-fiction et de fantastique se greffe sur une quête identitaire. Une histoire d’amour vient même discrètement pointer son nez dans une belle harmonie, soutenu par un graphisme irréprochable. « Carnages », quatrième tome de « Bunker », par Bec, Betbeder et Genzianella, aux éditions Dupuis.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bunker, dupuis, bec, betbeder, carnages, genzianella |  Facebook |

15/02/2009

Réminiscences / Bunker, T.3 / Bec, Betbeder / Dupuis / coll.Empreintes

Le Velikiistok et le Ieretik sont en guerre. Entre eux se dresse la Demarkacia, une imposante montagne qui cache un redoutable ennemi, un monstre sanguinaire et implacable. Les soldats qui y sont envoyés subissent un sort effroyable. L’un d’entre eux, Aleksi, issu d’une famille de fermiers est marqué par le destin, il le découvrira bientôt. Ses motivations personnelles se résument à devenir un soldat pour sortir de sa condition sociale. La peur s’installe, elle plâne autour de lui et de ses compagnons. Cette tension qui dominait les deux premiers tomes de la série retombe un peu ici pour laisser plus de place au cheminement psychologique du personnage principal. Il prend conscience de la velléité de ses motivations initiales. Les notions de patrie et de famille sont ébranlées. Il sort de l’endoctrinement mais la femme qui l’accompagne dans cet éveil pourrait bien avoir des motivations cachées. Ce récit fantastique se révèle un habile stratagème pour disséquer et sonder l’âme humaine, montrer la bassesse et les compromissions qui minent nos existences. Voilà une BD qui prend de l’ampleur. A la terreur générée par l’environnement succède une insupportable angoisse existentielle. « Réminiscences », troisième tome de « Bunker », par Christophe Bec et Stéphane Betbeder, aux éditions Dupuis, collection Empreintes.


BD commentée par Marc Descornet

07:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bunker, dupuis, bec, empreintes, reminiscences, betbeder |  Facebook |