08/11/2011

Un long destin de sang / acte deux / Bollée, Bedouel / 12 bis

 

La première guerre mondiale a été une épouvantable boucherie. C’est aussi le plus abominable terrain d’expérimentation chimique qui soit. Un produit destiné à décupler l’agressivité des soldats et à diminuer leurs besoins en sommeil et en nourriture a été inoculé à toute une unité sur la ligne de front. Officiellement, ce bataillon a été décimé par une attaque au gaz des Allemands. Mais des photos ont été prises avant le gazage, on ne sait par qui. Et ces photos montrent que ces hommes étaient déjà tous morts, atrocement mutilés, comme s’ils s’étaient entre-tués. Et c’est ce qui s’est effectivement passé. Les commanditaires de cette expérience se comptent parmi les gradés, des gens haut placés, des médecins renommés. Ce fiasco a été étouffé mais les photos tombent entre les mains d’un journaliste engagé qui a mené son enquête et s’apprête à tout révéler. Et puis, il y a un survivant au bataillon, un trouffion blessé peu avant le massacre et qui avait été hospitalisé, ce qui l’a sauvé. Il en garde cependant une agressivité incontrôlable qui inquiète sa marraine de guerre, une institutrice pacifiste. Le pacifisme est réprimé car considéré comme acte de rébellion en temps de guerre. La tension entre ces divers acteurs va crescendo vers un dénouement qui s’annonce sanglant en même temps qu’il soulève quelques questions bien senties. « Un long destin de sang » acte deux, par Bollée et Bedouel, aux éditions 12 bis.

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : un long destin de sang, bollée, bedouel, 12 bis |  Facebook |

22/02/2011

L'Ultime chimère / T.6: Le meurtre / T.7: Les nuits / Bollée, Griffo, Mangin / Glénat / coll.Grafica

ultime-chimere7.jpg

La pointe de la flèche de Nemrod sert de déclencheur à ce récit qui voyage à travers les siècles. Nemrod est un personnage biblique qui aurait dévasté la terre et aurait ensuite blessé dieu d’une flèche. Cette pointe de flèche serait donc imprégnée du sang de dieu. Elle serait dès lors détentrice de propriétés particulières, telle l’immortalité pour son possesseur. L’immortalité est-elle une bénédiction ? Faut-il vaincre la mort ? Des générations d’alchimistes puis de scientifiques cherchent à percer les secrets de la longévité. Les progrès de la médecine nous permettent déjà d’allonger considérablement nos espérances de vie. L’humanité, malgré ses disparités, voit sa population mondiale croître. Nous sommes près de six milliards et demi et devrions atteindre le cap des neuf milliards dans les toutes prochaines décennies. Cette évolution répond à des lois cycliques naturelles. Nous devrions ensuite connaître une stagnation à long terme. Les ressources sur terre ne permettront de toute façon pas de nourrir davantage d’humains. A l’échelle de l’individu, l’immortalité dans une sorte d’éternelle jeunesse signifie voir mourir ses proches, ses enfants, vivre dans la souffrance perpétuelle causée par les aléas de la vie. Cette BD nous en offre l’amère illustration. Les deux derniers tomes de « L’Ultime chimère », par Bollée, Griffo et Mangin, sont parus chez Glénat.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l'ultime chimère, le meurtre, les nuits, bollée, griffo, mangin, glénat, grafica |  Facebook |

22/05/2010

Un Long destin de sang / Acte 1 / Bollée, Bedouel / 12 bis

destinsang1

La première guerre mondiale a été une immonde boucherie. Les soldats étaient soumis aux pires conditions. Coincés au fond de tranchées, pataugeant dans le boue et le sang, entre des barbelés, dans une promiscuité atroce, oppressante, et la mort frappant n’importe où n’importe quand et de toutes les manières. Parmi ces morts, certains l’ont été par leur propres frères d’armes. Il y a eu Les fusillés pour trahison parce qu’il n’ont pas pu ou voulu continuer à s’étriper. Et puis, il y a aussi eu les victimes d’expérimentations ou de décisions absurdes, comme le quatre cent dix-huitième régiment français d’infanterie. Ces hommes ont été sauvagement massacrés par des Français. Un seul rescapé s’en est sorti et a immortalisé le forfait sur la pellicule de son Kodak. Mais ensuite sont venus les gaz mortels, et il a enterré son appareil photo avant de succomber. Par un cheminement mystérieux, les photos compromettantes sont arrivées entre les mains d’un journaliste militaire. Celui-ci décide d’interpeller le général responsable du régiment. Sur base de faits historiques, l’enquête du journaliste est menée dans un contexte de tensions qui lui confère un attrait supplémentaire. Le traitement graphique de toute beauté, très maîtrisé, renforce l’oppression permanente. Un récit de belle qualité, prévu en deux albums. « Un Long destin de sang. Acte 1 », par Bollée et Bedouel, aux éditions 12 bis.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bollee, 12 bis, un long destin de sang, acte 1, bedouel |  Facebook |

15/05/2010

Le Livre / L’Ultime chimère, T.5 / Bollée, Mangin, Griffo / Glénat / coll.Grafica

ultimechimere5

Cette série d’anticipation et de science fiction au parfum d’ésotérisme avait connu un fameux rebondissement à la fin du tome précédent. Morgan Shepherd, l’homme qui se prétend immortel s’était enfin décidé à raconter son histoire et à livrer ses secrets. Mais un des membres de la base spatiale Hadden a fait feu sur lui, le blessant très grièvement pour une raison inconnue. Nous n’en saurons pas beaucoup plus sur ses motivations. Quant à Morgan, il s’en est sorti de justesse. Ce meurtre manqué nous prive d’une preuve de son immortalité. Nous devrons aussi attendre la fin de sa convalescence pour connaître peut-être les dessous de cette incroyable histoire. La lance de Nemrod qui aurait atteint dieu lui-même et serait dès lors maculée de sang divin, semble au cœur du mystère. Et le mystère s’épaissit alors que nous pensions plutôt voir l’intrigue emprunter une voie de résolution et de révélations. Eh bien, non. Il va nous falloir prendre notre mal en patience car le récit reprend avec vigueur et s’enrichit de nouvelles énigmes. Le scénariste joue avec les nerfs des lecteurs avec jubilation. Quant au dessinateur, Olivier Mangin, son trait se précise et montre une maîtrise croissante dans une palette élargie. Un épisode de qualité : « Le Livre », cinquième tome de « L’Ultime chimère », par Bollée, Mangin et Griffo, aux éditions Glénat, collection Grafica.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, mangin, griffo, grafica, bollee, l ultime chimere, le livre |  Facebook |

25/01/2010

La Machine / L’Ultime chimère, T.4 / Bollée, Meddour, Griffo / Glénat / coll.Grafica

Au début du vingt-deuxième siècle, un homme interné pour meurtre sort d’une longue période de mutisme. Ce qu’il révèle alors ouvre de nombreux champs du possible. Mais il est difficile pour son auditoire restreint d’y porter foi. Il aurait en effet vécu pendant près de vingt-cinq siècles. Alors qu’il était un vieillard au bord du trépas, un objet est tombé du ciel. Il s’agirait de la lance avec laquelle Nemrod a blessé dieu en personne. Cette relique inestimable, maculée de sang divin, aurait fait rajeunir l’homme d’une année par siècle. Passée ensuite entre les mains de quelques illustres personnages, elle leur aurait permis de réaliser de grandes choses. Léonard de Vinci lui-même aurait été en sa possession à la fin de sa vie, et elle lui aurait inspiré les plans d’une machine dont personne ne comprend la finalité. Cet épisode apporte son lot de révélations, mais aussi de nouvelles questions. L’intrigue, illustrée avec talent, prend un tour convaincant et attise la curiosité du lecteur. Cette série de bon niveau global alterne les dessinateurs sur des retours dans le passé en gardant Griffo sur le récit conducteur. Le rythme de parution devrait permettre de connaître le dénouement dans un délai raisonnable. « La Machine » quatrième tome prometteur de « L’Ultime chimère », par Bollée, Meddour et Griffo, aux éditions Glénat, collection Grafica.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, griffo, grafica, bollee, l ultime chimere, meddour, la machine |  Facebook |

30/05/2009

La Légende / L’Ultime chimère, T.3 / Bollée, Mangin, Héloret, Griffo / Glénat / coll.Grafica

Cette BD nous fait voyager dans le temps au travers de séquences situant le développement du récit à différentes époques. Tout aurait commencé un jour en Syrie au vingt-sixième siècle avant Jésus-Christ. Un berger assiste à un événement extraordinaire, la chute de deux objets célestes. Bien plus tard, en l’an deux mille cent dix-neuf de notre ère, à bord de la plate-forme spatiale de Hadden, le premier siège social à se situer dans l’espace en orbite géostationnaire, une équipe de chercheur se penche sur le cas d’un homme apparemment immortel. Cet homme représent peut-être l’aboutissement pour Arthur Witzler, un self-made-man visionnaire, à la tête d’un empire financier, qui dirige aussi une fondation qui a pour but de recenser tous les mystères et phénomènes inexpliqués depuis l’origine des temps. Il en tient un beau spécimen, plein de mystères. Nous découvrons aussi la légende de Nemrod, deux versions qui occupent une bonne partie de cet album. En soi, ce n’est pas dérangeant et on se laisse emmener par cette histoire historico-symbolique, mais elle nous éloigne du récit et ralentit le rythme des révélations. Il s’agit probablement de poser des jalons, des éléments dont le sens apparaîtra par la suite. « La Légende », troisième tome de « L’ultime chimère », par Bollée, Mangin, Héloret et Griffo, aux éditions Glénat, collection Grafica.


BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : glenat, mangin, griffo, grafica, bollee, heloret, la legende, l ultime chimere |  Facebook |