07/03/2009

Blessures nocturnes, T.2 / Mizutani, Tsuchida / Casterman / coll.Sakka

Professeur de cours du soir, Mizutani, alias le guetteur, poursuit sa route au cœur de la nuit. Ses pas le mènent jusqu’au square où il rencontre Yaé. Jeune collégienne, elle passe la plupart de ses nuits sur cette balançoire par peur de rentrer chez elle. Lorsque Mizutani la ramène à son domicile, il comprend que la mère de la jeune fille est une prostituée et qu’elle reçoit les clients chez elle. Fuyant ce spectacle, Yaé et Mizutani repartent en direction du square. Mizutani lui raconte que dans sa jeunesse, il ne pouvait se balancer qu’à la nuit tombée car il travaillait au champ toute la journée. Plus tard, lors d’une visite au centre hospitalier pour jeunes, Mizutani fait la connaissance d’Aï. Fille d’un fabricant de saké, elle séjourne au centre pour désintoxication mais c’est un tout autre mal qui la ronge. Abusée par son père depuis ses douze ans, Aï s’est enfoncée dans la drogue, ne trouvant aucun soutien de la part de sa mère. Même si reprendre goût à la vie est difficile, Mizutani se bat chaque instant pour défendre ces enfants si jeunes et déjà à la dérive. Accompagné d’un extrait du journal de Mizutani, les récits s’enchaînent et bouleversent tant la réalité est cruelle. La retenue et la sobriété du dessin collent parfaitement avec ce scénario unique et émouvant. Le second tome de « Blessures nocturnes », par Osamu Mizutani et Seiki Tsuchida, est paru aux éditions Casterman, collection Sakka.


BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casterman, sakka, blessures nocturnes, mizutani, tsuchida |  Facebook |

23/01/2009

Blessures nocturnes, T.1 / Mizutani, Tsuchida / Casterman / coll.Sakka

Mizutani est professeur de cours du soir. Chaque nuit, sa route croise celles d’enfants et adolescents confrontés au désespoir. Drogue, violence, prostitution ou négligence font partie de leur quotidien. Après un incident tragique, Mizutani décide de leur venir en aide. Devenu le Guetteur, il se promène inlassablement à la recherche de ces êtres en détresse, délaissés par un entourage indifférent à leur destin. Ainsi, il croise Shôta, un enfant de dix ans maltraité par ses parents et bousculé chaque jour à l’école. Heureusement, la directrice de l’école lui fait confiance et comprend son appel à l’aide. Son histoire se terminera bien, mais nombre d’entre elles n’ont pas une fin heureuse… Héritier d’un lourd passé, Mizutani ne baisse pas les bras pour autant car chaque nouvelle rencontre est un combat contre la fatalité et recèle une lueur d’espoir. Ce premier volume est composé de trois récits entrecoupés de courts extraits du journal de Mizutani. Son début  nous entraîne directement dans un univers d’une noirceur aussi profonde que la nuit. Chaque histoire racontée est bouleversante et ne laisse pas insensible. Abordé avec une grande retenue et illustré par un graphisme sobre et réaliste, cet album est une vraie réussite dont on attend la suite avec impatience ! « Blessures nocturnes », tome 1, par Osamu Mizutani et Seiki Tsuchida, est publié dans la collection Sakka des éditions Casterman.


BD commentée par Maïté Vanneste

12:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casterman, sakka, blessures nocturnes, mizutani, tsuchida |  Facebook |