27/12/2010

Et tu redeviendras poussière / Le Chineur, T.2 / Bétaucourt, Pagot / Bamboo / coll.Grand Angle

lechineur2.JPG

Suite et fin de ce diptyque de facture assez classique mais qui recèle tout de même quelques sympathiques originalités. Gabin Kashenko est un antiquaire professionnel, un chineur. Il participe au rendez-vous annuel du marché des brocanteurs de Dain-sur-Souzon, un patelin tranquille dans un coin retiré de la France. Cette tranquillité est bien vite troublée par l’irruption d’une bande de petites frappes qui se croient intouchables. Mais là n’est pas la véritable source des événements qui vont bouleverser la quiétude des bons citoyens du bourg. Gabin se retrouve bien involontairement pris dans un engrenage infernal qui le forcer à jouer un rôle clé dans une histoire de famille peu reluisante. Alors que le premier tome plante habilement le décor et y situe les différents protagonistes avec fluidité et cohérence, ce second opus se complique un peu. On n’en attendait pas moins. Trop souvent, la mayonnaise ne prend pas et tourne au vinaigre après une entrée en matière alléchante. Ici, les promesses sont tenues, sauf que c’est déjà fini. Les auteurs ont eu l’intelligence de ne pas allonger la sauce, conséquence, nous ne sommes pas pleinement rassasiés. Mais ne faisons pas la fine bouche et savourons ce récit attachant. « Et tu redeviendras poussière », second tome du « Chineur », par Bétaucourt et Pagot, chez Bamboo, collection Grand Angle.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : et tu redeviendras poussière, le chineur, bétaucourt, pagot, bamboo, grand angle |  Facebook |

05/03/2010

Tu es poussière / Le Chineur, T.1 / Bétaucourt, Pagot / Bamboo / coll.Grand Angle

Gabin Kashenko est un antiquaire professionnel qui porte bien son surnom de « chineur ». Il arpente les marchés aux puces à la recherche des pièces rares. C’est ainsi qu’il débarque dans le village tranquille de Dain-sur-Souzon, la veille d’un marché de brocanteurs. Sa première étape est le bar local dans lequel il espère glaner des infos intéressantes et, pourquoi pas, dénicher l’un ou l’autre vendeur potentiel. C’est alors qu’une bande de voyous fait irruption dans le bar et se fait vertement chasser par le patron qui semble avoir l’habitude. Gabin sent que l’ambiance s’échauffe. Il se rend ensuite chez le Lamanant qui vont l’héberger la durée de son séjour. Cette chambre d’hôte accueille un autre pensionnaire, un certain Bosmart, d’abord sympathique mais qui va bientôt adopter un comportement étrange, voire agressif. Les premiers véritables clients de Gabin sont les Bousoir, une famille atypique qui lui cède une vieille commode et une pendule. Mais en entrant dans la grange où ces objets sont entreposés, Gabin ressent des ondes négatives. Le chineur va alors mettre le pied dans un engrenage mortel. Le développement de l’intrigue va crescendo, une bonne entrée en matière pour une série qui s’annonce captivante. « Tu es poussière », premier tome du « Chineur », par Bétaucourt et Pagot, aux éditions Bamboo, collection Grand Angle.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bamboo, pagot, grand angle, tu es poussiere, le chineur, betaucourt |  Facebook |