22/04/2011

Gin-Fizz / Sisco, T.3 / Legrain, Benec / Le Lombard

sisco3.JPG

 

Sisco fait partie de l’élite présidentielle chargée de commettre des actes très limites, voire criminels, au nom de la raison d’état. Le point faible de Sisco réside dans cette once de conscience qui subsiste en lui et qui le pousse à agir en marges des strictes directives. Ca lui a valu certains ennuis. Mais il échappe au blâme ou à la mise à pied. Cependant, son sort n’est peut-être pas nécessairement enviable. Il se retrouve affecté à la protection rapprochée de Julie, la fille du Président français, une peste incontrôlable, capricieuse et imbue d’elle-même. Julie fréquente des lieu de débauche. Elle y a construit une réputation sulfureuse. Son surnom est « Gin-Fizz », en référence à sa consommation de cocaïne son une forme particulière. Cette addiction la mènera à sa perte. Malgré la vigilance de Sisco, qui n’a rien vu venir, une dose frelatée conduit Julie tout droit à l’hôpital. Il semblerait que Julie soit la cible d’un complot visant à toucher indirectement le Président. Nettement plus convainquant que la première mission de Sisco, ce troisième tome nous emmène dans les coulisses du pouvoir, avec un regard sans complaisance sur les liens entre politiques et médias, entre milieux autorisés et interlopes. Le dessin s’affine, gagnant en maturité et en fluidité. Une bien belle surprise pour une série à suivre attentivement. « Gin-Fizz », troisième tome de « Sisco », par Legrain et Benec, aux éditions Le Lombard.

 

M.DESCORNET

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gin-fizz, sisco, legrain, benec, le lombard |  Facebook |

23/09/2010

Faites-la taire / Sisco, T.2 / Benec, Legrain / Le Lombard / coll.Troisième vague

 

sisco2.JPG

Ce deuxième tome conclut l’action initiée dans le premier. Cette affirmation est assez plate, mais elle résume bien l’histoire. Car pour tout dire, cette série ne convainc pas. Derrière une façade alléchante, à savoir le dessin très plaisant de Legrain, le contenu laisse sérieusement à désirer. Le héros est un assassin au service de l’état français. Sisco résout les problèmes de manière radicale, au nom de la raison d’état. C’est lors d’une de ces missions qu’un témoin le surprend et le filme dans ses œuvres avec son gsm. Une chasse à l’homme conduit le département à identifier une journaliste qui possède à présent l’enregistrement compromettant. Sisco l’a presque rattrapée. Mais une menace pèse sur lui. Il est victime d’un jeu de pouvoir au sein du département. Tous les coups sont permis, particulièrement les plus bas. Et bien sûr avec des méthodes radicales. On ne change pas une recette qui marche. Dans le premier tome, l’intrigue n’arrivait pas à décoller. Tout au plus y avons-nous découvert le profil du personnage principal, un tueur froid, antipathique, sans idéal ni remord, auquel le lecteur aura du mal à s’identifier. Avec le deuxième tome de « Sisco », on aurait pu s’attendre à un approfondissement de l’intrigue. Grosse déception, il n’en est rien. « Faites-la taire », par Benec et Legrain, aux éditions Le Lombard, collection Troisième vague.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : faites-la taire, sisco, benec, legrain, le lombard, troisième vague |  Facebook |

25/02/2010

Ne tirez que sur ordre / Sisco, T.1 / Benec, Legrain / Le Lombard / coll.Troisième vague

Cette nouvelle série s’inscrit sans honte dans la lignée des BD d’action liées aux coulisses du pouvoir, un genre qui connaît un franc succès depuis la série « XIII » de Van Hamme et Vance. « Sisco » s’affirme avec fierté. Et quand on dit fierté, on pense forcément à la France. Loin des décors faciles car invérifiables des Etats-Unis, ce sont les rues de Paris, assez familières, qui servent de lieux à l’action. Quant au héros, il dénote franchement avec les références traditionnelles puisqu’il s’agit d’une pure crapule, un tueur sans états d’âme, un pourri qui n’a que sa belle gueule pour nous le rendre un tant soit peu sympathique. Et même son charme il en use à mauvais escient puisqu’il abuse de la naïveté de sa secrétaire. Sisco est un salaud de première. Nous le suivons dans ses missions peu reluisantes. Ici il est chargé de faire taire un témoin qui pourrait éclabousser l’Elysée. La raison d’état justifie les pires crimes. Mais un grain de sable se glisse dans la mécanique en la personne d’un laveur de carreaux qui a tout vu et a même filmé la scène avec son téléphone portable. Sisco va se livrer à une chasse à l’homme impitoyable pour empêcher ce témoin de transmettre ses preuves à une journaliste. Une BD bien foutue : « Ne tirez que sur ordre », premier tome de « Sisco », par Benec et Legrain, aux éditions Le Lombard, collection Troisième vague.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : legrain, le lombard, troisieme vague, ne tirez que sur ordre, sisco, benec |  Facebook |