02/12/2011

Alter Ego : Fouad / Reynès, Benéteau, Renders / Dupuis

 

Parmi les séries concepts, « Alter Ego » se démarque sensiblement par son originalité. En six albums, les multiples auteurs suivent le parcours de six personnages distincts, impliqués à différents stades dans une histoire que le lecteur découvre selon l’angle qu’il veut, un peu comme dans « Berceuse assassine » sauf qu’ici les albums peuvent se lire dans n’importe quel ordre sans nuire à l’intrigue ni dévoiler le fin fond du mystère, sauf bien sûr à la lecture de la totalité. Fouad est un infirmier belge engagé dans un programme humanitaire de vaccination en Afrique. L’organisation World War To Aids investit des sommes colossales au niveau mondial, suscitant des vocations comme celle de Fouad. Mais il se pourrait que derrière cette jolie façade se cache un tout autre objectif, peu avouable, peut-être radicalement opposé au but affiché. Fouad découvre qu’un prélèvement d’ADN qui ne se justifie pas a été effectué sur une mère de famille à son insu. En cherchant à en savoir plus Fouad se fait virer sans ménagement. Il entreprend alors une quête de vérité qui va le mener à commettre un acte terroriste. Sa route va croiser celle d’autres protagonistes de la série. Quelques pièces du puzzle s’emboîtent ici et attendent que les parcours de Camille, Darius, Park, Noah et Jonas s’y ajoutent pour reconstituer le tableau en entier. « Alter Ego : Fouad », par Reynès, Benéteau et Renders, aux éditions Dupuis.

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alter ego : fouad, reynès, benéteau, renders, dupuis |  Facebook |

30/09/2011

Camille / Alter Ego / Lapière, Renders, Reynès, Benéteau / Dupuis

Les séries concept se multiplient et rivalisent d’imagination pour capter et captiver un lectorat de plus en plus sélectif, dans un univers éditorial en expansion incontrôlée. La conception d’« Alter Ego » fait figure d’exemple et pourrait bien renforcer manière de travailler dans la BD franco-belge, celle des équipes étendues et multidisciplinaires. Le résultat se montre des plus convaincant. Ca fonctionne sur le modèle des séries télévisées américaines, pour lesquelles un important travail de réflexion alimente la progression des personnages et des situations dans un logique marketing. Une fois que le lecteur entre dans l’histoire, il ne peut plus s’en extraire, tellement le suspense est dense et les protagonistes attachants. Quant à l’architecture de cette série annoncée en six albums, elle présente la particularité des entrées multiples. Les six tomes peuvent être lus dans un ordre aléatoire. Ici, Camille est une jeune fille dont la maman meurt dans un incendie peu après une altercation. Elle lui a annoncé avoir interrompu volontairement sa grossesse, provoquant la panique de sa mère. Loin de toute considération intégriste, les raisons de cette réaction trouvent leur source dans des recherches aux limites de la science. Bien amenée, cette intrigue efficace ouvre de nombreuses portes et dévoile une ambition assumée. « Camille », dans la série « Alter Ego », par Lapière, Renders, Reynès et Benéteau, aux éditions Dupuis.

02:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : camille, alter ego, lapière, renders, reynès, benéteau, dupuis |  Facebook |