17/05/2011

Après Minuit / Belleville story, T.2 / Malherbe, Pierrot / Dargaud

belleville2.JPG

Belleville est un quartier enclavé dans Paris, c’est Chinatown dominée par les triades, la mafia chinoise. Dans les caves et arrières boutiques grouille un monde de business très lucratif, alimenté par une main d’œuvre importée en toute illégalité et dont l’approvisionnement est assuré par des passeurs, un réseau remarquablement organisé. Et puis, il y a les caïds pur jus, des Français inconscients qui tentent de se faire une place dans cette chasse gardée. Parmi eux, Freddy se retrouve embarqué dans une affaire entre chinois. Le Parrain Wang l’oblige à tuer un certain Zhu, payé pour sortir une jeune fille des griffes de la mafia et la ramener en Chine auprès de ses parents. Zhu a la réputation d’être un vrai dur, un impitoyable tueur redoutablement efficace. Le novice Freddy, placé face au Zhu, n’a pas eu le cran de presser sur la détente, et Zhu l’a épargné. Les deux hommes en viennent même à faire équipe, sur des bases fragiles et une suspicion latente. C’est que derrière leur carapace de caïds, Freddy et Zhu partagent paradoxalement un idéal de justice. La justice, au même titre que la liberté, l’égalité, la tolérance est un enjeu qui peut s’exprimer de façon concrète par des comportements et des manifestations variées et même antagonistes. « Après minuit », superbe second tome mouvementé de cette admirable « Belleville story », par Malherbe et Pierrot, aux éditions Dargaud.


 M.DESCORNET

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : après minuit, belleville story, malherbe, pierrot, dargaud |  Facebook |

28/07/2010

Avant minuit / Belleville story, T.1 / Malherbe, Perriot / Dargaud

bellevillestory1.JPG

Belleville, c’est le quartier chinois de Paris. Dans ce microcosme règne la loi des triades, les maffias de Chine et de Hong Kong, aux méthodes plus cruelles et radicales que les siciliennes ou napolitaines. C’est là que Freddy travaille. Freddy est une ordure, un sale type qui rackette quelques commerçants et pauvres désoeuvrés pour le profit d’un proxénète polonais. Freddy trempe dans pas mal de magouilles bien crades. Une nuit, il doit procéder à un deal très dangereux. Il s’agit de refourguer des équipements électroniques à une bande rivale, des caïds qui ne plaisantent pas. La livraison va vite tourner mal. Le sang va couler. Car la marchandise que renferme la camionnette n’est pas celle qui était prévue. Une vingtaine de clandestins chinois s’y entassent. Freddy et son boss prennent la fuite avec la cargaison qu’ils vont livrer à un maffieux chinois. C’est alors que débarque un certain Monsieur Zhu qui est là pour trouver quelqu’un. Freddy va se retrouver au cœur d’une histoire bien complexe, coincé entre des caïds tous plus méchants les uns que les autres, chargé d’éliminer Monsieur Zhu. Mais Freddy joue de malchance et le temps passe. Ses relations avec Monsieur Zhu s’intensifient, jusqu’à en devenir presque amicales. Freddy risque gros s’il n’honore pas le contrat. Un polar rythmé, intense et réaliste : « Avant minuit », premier tome de « Belleville story », par Malherbe et Perriot, aux éditions Dargaud.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avant minuit, belleville story, malherbe, perriot, dargaud |  Facebook |