21/04/2009

Pauvres Zhéros / Baru, Pelot / Casterman / Rivages/Noir

Avec « Pauvres Zhéros », Baru s’attaque au roman de Pierre Pelot avec une inspiration rare. Dans un village français typique, peuplé de petites gens, un drame se profile, un drame du quotidien, à la fois inéluctable et dérisoire. Un enfant atteint d’une déficience intellectuelle a disparu alors que la classe prenait l’air dans la verdure champêtre. Il a échappé à la surveillance de la jeune enseignante, distraite par son amoureux. Une battue est organisée mais les recherches restent vaines. Tout le village est en émoi. Pourtant quelqu’un va découvrir la vérité, une vérité tragique, dont les causes sont insondables autant que la bêtise humaine. Cet événement va mettre en exergue les tensions qui régissent les relations entre les villageois. Les rancoeurs vont s’exprimer, les petites vengeances vont s’assouvir, avec bassesse. Il nous est donné de voir avec quelle hargne les querelles sourdes vont soudainement s’exprimer. Toute la vile cruauté et la noirceur de l’âme humaine vont être étalées au grand jour, suite à un élément déclencheur, un révélateur. La dignité de l’un d’eux va se heurter à l’absurde torpeur ou l’immobilisme volontaire qui paralysent tous les autres. Nous touchons ici le fond de l’inacceptable. Un sentiment de révolte nous submerge. Baru nous livre une interprétation magistrale, à la fois dure et sensible, du roman de Pierre Pelot. Ce récit illustre crûment toute la méchanceté, la mesquinerie, la bêtise, la peur et la haine que l’on rencontre trop souvent, et la résistance pathétique, irrémédiablement vouée à l’échec, de quelques libre-penseurs courageux mais pas téméraires. Cette BD s’inscrit dans la collection d’adaptation graphique de romans noirs des éditions Casterman, en collaboration avec Rivages noirs. Cet album fait partie de la sélection Prix Carolus Quintus 2009.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

10:18 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Prix Carolus Quintus | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noir, casterman, rivages, pelot, baru, pauvres zheros |  Facebook |

27/02/2009

Noir / Baru / Casterman / coll.Ecritures

Baru nous avait salement secoués avec son adaptation du roman « Pauvres Zhéros » de Pierre Pelot. Cette fois-ci, ce sont plusieurs récits de moins longue haleine qui nous sont proposés. Sans dévoiler toute la teneur bien noire du recueil, nous pouvons renvoyer les collectionneurs à l’édition d’il y a dix ans de l’album « Bonne année », un album qui se trouve ici accompagné d’autres petites perles inédites. Baru met en place un univers futuriste qui nous semble pourtant bougrement actuel. Pour vous donner une idée précise, imaginez que vous vous réveilliez demain avec quelques bouleversements de société aux apparences pas bien méchantes. Eh bien, c’est cette réalité là que Baru nous met sous les yeux. Des cités ghettos regrouperaient tous les délinquants, les désoeuvrés, les délis de sale gueule, et seraient entourés de miradors, de fils de fer barbelés et d’hommes armés qui tireraient sur tout ce qui bouge. Dans cet enclos hermétique, les jeunes sans avenir essayent de subsister. Sans espérer trouver du travail, ils ne cultivent aucun espoir mais vivent au jour le jour, nonchalamment par obligation. Heureusement, il reste l’amour. Mais l’amour sans préservatif, s’est extrêmement dangereux. Alors certains se risquent à franchir les barrages, au péril de leur vie. Un album interpellant, dérangeant et sombre : « Noir », par Baru, aux éditions Casterman, collection Ecritures.


BD commentée par Marc Descornet

07:30 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noir, casterman, ecritures, baru |  Facebook |