18/03/2010

Le Vampire de Düsseldorf / Assassins, T.2 / Rodolphe, Puchol / Casterman / coll.Ligne Rouge

Peter Kürten n’est pas aussi connu que le docteur Marcel Petiot. C’est que son terrain d’action est situé en Allemagne, plus précisément à Düsseldorf. Cet assassin multirécidiviste sévissait à la fin des années vingt, alors que l’Allemagne paye encore le prix de son rôle d’agresseur lors de la première guerre mondiale. La société y est fragilisée, en proie à des luttes intestines intenses. C’est l’époque de la radicalisation tant à gauche, avec les communistes, qu’à droite, avec la montée du parti nazi. Dans ce contexte déstabilisé, la police peine à traquer et à arrêter le tueur sadique qui viole ses victimes avant de les poignarder avec rage. Ces meurtres ignobles sèment l’effroi, d’autant plus qu’il paraîtrait que le meurtrier goûte le sang de ses victimes, ce qui lui a valu le surnom de « vampire de Düsseldorf ». Les extrémistes des deux bords s’accusent mutuellement d’être les instigateurs des crimes. L’affaire prend une ampleur inquiétante et la police décide d’appeler du renfort. Une mobilisation exceptionnelle permettra d’arrêter Peter Kürten. Il n’aura pas l’ombre d’un remord. Ce récit relate les faits en les inscrivant bien dans son contexte historico-politique, ceci dans un juste équilibre. « Le Vampire de Düsseldorf », deuxième tome de « Assassins », par Rodolphe et Puchol, aux éditions Casterman, collection Ligne Rouge.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casterman, rodolphe, ligne rouge, puchol, assassins, le vampire de dusseldorf |  Facebook |

22/03/2009

Assassins / Puchol, Rodolphe / Casterman / coll.Ligne Rouge

Tout comme Landru, un autre de ses impressionnants meurtriers, notre bon docteur Petiot aimait la crémation. Personnage terrifiant et fascinant, ce premier volume s’attache au mystère entourant sa personnalité de criminel hors normes. Au lendemain de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les restes de vingt-sept personnes sont découverts dans la cave de son domicile parisien. Ses premiers méfaits remontent pourtant aux années vingt, lorsqu’il habite Villeneuve-sur-Yonne. Les trop nombreux scandales poussent néanmoins le populaire docteur à quitter la région. Au début des années trente, il emménage à Paris. Lorsque la guerre éclate, Marcel Petiot fait croire qu’il est passeur alors qu’il tue puis brûle ses malheureux.  Ses activités éveillent le soupçon et il est torturé par les Allemands. Après la guerre, Marcel Petiot se fait passer pour le capitaine Valéry, un admirable résistant. Démasqué peu de temps après, le docteur est traduit en justice.  Retranscription objective de la vie de Petiot, l’album met en lumière les aspects complexes de la personnalité du serial killer. Le dessin réaliste correspond quant à lui parfaitement, offrant une distance nécessaire à la lecture de cette effrayante biographie. « Le Docteur Petiot », premier tome de la série « Assassins », par Puchol et Rodolphe, aux éditions Casterman, collection Ligne Rouge.


BD commentée par Maïté Vanneste

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : casterman, rodolphe, ligne rouge, puchol, assassins |  Facebook |