06/12/2011

Darius / Park / Alter Ego / Dupuis

 

Darius, Park, Alter Ego, Dupuis

La série concept « Alter Ego » se poursuit à un rythme de parution tout à fait agréable pour les lecteurs, même si, vu l’idée globale, il aurait été préférable de publier les six tomes simultanément. « Alter Ego » part du principe qu’il y a plusieurs points de vue pour découvrir une réalité. Et que ces différents angles n’offrent pas toute l’information pour appréhender cette réalité. C’est évidemment et fondamentalement ce que nous vivons dans la vraie vie. Aucun d’entre nous n’a le don d’ubiquité. Nous ne voyons donc qu’une partie de notre environnement. Le scénariste Renders a choisi de nous raconter six histoires distinctes qui se chevauchent et qui nous donnent chacune un éclairage sur une situation donnée via le parcours d’un personnage. Darius a perdu sa femme et son enfant. Pour donner un sens à son existence, il postule comme ange gardien auprès d’une société de protection rapprochée et surtout discrète. Il a pour mission de protéger malgré lui un jeune dealer turbulent. En cas d’infaisabilité due au sujet, il existe une alternative. La personne protégée peut être placée sous haute surveillance dans un lieu isolé. Park est quant à lui un jeune Coréen qui se la coule douce sur une île paradisiaque, entouré de filles superbes et de copains sympas. Mais Park a la mémoire qui flanche. « Darius » et « Park », deux albums de la série « Alter Ego », aux éditions Dupuis.

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : darius, park, alter ego, dupuis |  Facebook |

30/09/2011

Camille / Alter Ego / Lapière, Renders, Reynès, Benéteau / Dupuis

Les séries concept se multiplient et rivalisent d’imagination pour capter et captiver un lectorat de plus en plus sélectif, dans un univers éditorial en expansion incontrôlée. La conception d’« Alter Ego » fait figure d’exemple et pourrait bien renforcer manière de travailler dans la BD franco-belge, celle des équipes étendues et multidisciplinaires. Le résultat se montre des plus convaincant. Ca fonctionne sur le modèle des séries télévisées américaines, pour lesquelles un important travail de réflexion alimente la progression des personnages et des situations dans un logique marketing. Une fois que le lecteur entre dans l’histoire, il ne peut plus s’en extraire, tellement le suspense est dense et les protagonistes attachants. Quant à l’architecture de cette série annoncée en six albums, elle présente la particularité des entrées multiples. Les six tomes peuvent être lus dans un ordre aléatoire. Ici, Camille est une jeune fille dont la maman meurt dans un incendie peu après une altercation. Elle lui a annoncé avoir interrompu volontairement sa grossesse, provoquant la panique de sa mère. Loin de toute considération intégriste, les raisons de cette réaction trouvent leur source dans des recherches aux limites de la science. Bien amenée, cette intrigue efficace ouvre de nombreuses portes et dévoile une ambition assumée. « Camille », dans la série « Alter Ego », par Lapière, Renders, Reynès et Benéteau, aux éditions Dupuis.

02:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : camille, alter ego, lapière, renders, reynès, benéteau, dupuis |  Facebook |