08/10/2010

Bonaparte / Antichristus, T.2 / Falba, Aleksic / Soleil / coll.Secrets du Vatican

 

antichristus2.JPG

Napoléon Bonaparte figure parmi les généraux les plus illustres de l’histoire de l’humanité. Au nombre de ses grandes victoires, la campagne d’Egypte se pare d’atours plus reluisants que simplement belliqueux. Au désir d’expansion territoriale et de domination des peuples, s’ajoute la réalisation d’un plus vaste dessein. Bonaparte veut poursuivre l’affaiblissement des religions. Après avoir imposé en France un état laïc au détriment du pouvoir de l’Eglise catholique et de la chrétienté, il vise le monde musulman. Bonaparte compte aussi mettre la main sur un fabuleux trésor. L’objectif final est Alexandrie, une ville connue pour son célèbre phare mais également pour sa bibliothèque dont on dit qu’elle renfermait la collection la plus exhaustive d’ouvrages sur les connaissances des quatre coins du monde. Malheureusement, un incendie criminel l’a totalement réduite en cendres. Pourtant, Bonaparte semble convaincu qu’une partie de cet inestimable mine de savoirs a pu échapper aux flammes. Une passionnante quête sur fond historique, agrémentée de combats épiques et de complots machiavéliques ; il y a dans cette BD de quoi rassasier les lecteurs les plus assoiffés de grandioses récits d’aventure. « Bonaparte », deuxième tome de « Antichristus », par Falba et Aleksic, aux éditions Soleil, collection Secrets du Vatican.

 

BD commentée par Marc Descornet

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bonaparte, antichristus, falba, aleksic, soleil, secrets du vatican |  Facebook |

29/06/2009

Bon vouloir et loyauté / Antichristus, T.1 / Falba, Aleksic / Soleil

Antichristus est le surnom donné par les chrétiens à Napoléon Bonaparte dès lors qu’il entrait en conflit avec eux. A la fin du dix-huitième siècle, Bonaparte mène son armée vers Malte qui tombe rapidement. C’est une étape dans sa campagne d’Egypte. Mais son ambition dépasse celle d’accroître les frontières de l’Empire. Une véritable guerre fait rage entre le pouvoir de l’Eglise et celui de l’Etat. L’un des enjeux qui pourrait asseoir la suprématie de l’un sur l’autre trouve ses origines au temps des croisades, lorsque les Templiers dissimulent les mémoires de Jean de Villiers dans les fondations de la bibliothèque des Hospitaliers à Saint Jean d’Acre. Ce mémoire indiquerait où se trouve le fabuleux trésor des Templiers. Le Chevalier de Bonvouloir, chrétien papiste, n’a pas pu empêcher la prise de Malte mais compte bien contrecarrer les projets de Bonaparte. Les deux hommes vont pourtant trouver un terrain d’entente et faire route ensemble vers le Moyen Orient. Cette BD nous promet de riches développements narratifs. Mêlant habilement ésotérisme avec aventure, action, histoire et héroïsme, ce premier opus installe avec bonheur une série qui se démarque d’amblée des poncifs du genre. Côté dessin, la qualité globale fait bien vite oublier quelques maladresses. Une belle évocation d’un sujet rarement abordé : « Bon vouloir et loyauté », premier tome de « Antichristus », par Falba et Aleksic, aux éditions Soleil.

 

BD commentée par Marc Descornet

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : soleil, falba, bon vouloir et loyaute, antichristus, aleksic |  Facebook |