12/07/2012

Descente aux enfers / Ab Irato, T2 / Labrosse / Vents d’Ouest

abirato2.jpg

 

Vous ouvrez cette BD et vous êtes immédiatement conquis par le dessin, les couleurs et la mise en page. Puis vous entrez dans le récit et ça vous plaît, sans vous transporter pour autant. Mais vous restez agréablement caressé dans le bon sens de votre poil de lecteur exigeant. Certes l’histoire n’est pas d’une originalité transcendante, certes il y a des scènes un peu longuettes, certes on aimerait voir plus souvent la tueuse pulpeuse et mystérieuse qui nous avait titillé dans le premier tome, … mais le plaisir est là, et on pardonne les imperfections de ce jeune auteur complet qui met d’amblée la barre bien haut et se donne à fond pour nous satisfaire. C’est l’histoire de Riel, un jeune gars qui débarque dans le Montréal de deux mille cent onze. La mégapole est en proie à une insurrection armée que les forces de l’ordre tentent vainement de juguler. Riel a été témoin dès son arrivée d’une action violente de ces insurgés. Il a aperçu parmi eux une ravissante jeune femme prénommée Nève, dont il est tombé illico amoureux. Aveuglé par ses sentiments, Riel a du mal à prendre parti, surtout qu’on ne le lui demande pas. Les policiers lui conseillent même de se tenir à distance. Pendant ce temps, le gouvernement tergiverse, hésite à donner un assaut décisif, mais subit un important lobbying qui va précipiter les événements. « Descente aux enfers », deuxième tome de « Ab Irato », par Labrosse, aux éditions Vents d’Ouest.


M.Descornet

 

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : descente aux enfers, ab irato, labrosse, vents d’ouest |  Facebook |

10/08/2010

Riel / Ab Irato, T.1 / Labrosse / Vents d’Ouest / coll.Fantastique

abirato1.JPG

Nous sommes en deux mille cent onze. Riel Beauregard est un jeune homme qui débarque de sa province natale à Montréal, métropole où il espère décrocher un emploi. Son arrivée est chahutée par un attentat. Riel a aperçu la terroriste et a assisté à la chasse à l’homme. Pour autant, il ne prend pas parti, se gardant bien de compromettre ses chances de s’intégrer. Le déroulement des événements ne lui laissera malheureusement pas ce choix. La ville est en ébullition. Ce qui cause cette flambée de violence, c’est un système de soins de santé à deux vitesses. Alors que les nantis peuvent se payer d’excellents médecins et même une longévité de près de deux cents ans, la grande majorité des gens vit dans la misère et ne peut pas assurer à ses enfants les soins nécessaires. Cette dualité est entretenue par la société Jouvex qui a la mainmise sur le système de santé. Ce scénario d’anticipation ne bouscule pas franchement les poncifs du genre. Le schéma du consortium totalitaire qui dicte sa loi aux pauvres masses opprimées sauvées par un héros sympathique, ce n’est pas vraiment d’une grande originalité. Mais graphiquement cette BD convainc totalement. Le dessin très maîtrisé est habilement mis en valeur par un magnifique travail de colorisation. « Riel », premier tome de « Ab Irato », par Thierry Labrosse, chez Vents d’Ouest, collection Fantastique.

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : riel, ab irato, labrosse, vents d’ouest, fantastique |  Facebook |