17/06/2012

Le choix d’Ivana / Tito / Casterman

ivana.jpg

 

La guerre de l’ex-Yougoslavie représente une des blessures de l’histoire européenne les plus sanglantes. Les plaies ont du mal à cicatriser. L'ancien président serbe Slobodan Milošević était accusé auprès du Tribunal pénal international pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide, mais il est mort avant la tenue de son procès. Le commandant en chef de l’armée serbe, Ratko Mladić, est accusé de génocide, de crimes contre l'humanité et de violations des lois et coutumes de la guerre. Il a été arrêté en mai deux mille onze. Radovan Karadžić, dirigeant des Serbes de Bosnie, est accusé de crimes de guerre et de génocide pour avoir orchestré le siège de Sarajevo, et pour le massacre de Srebrenica. Il a été arrêté en juillet deux mille huit et doit être jugé par le Tribunal pénal international. C’est à ce moment que commence pour Ivana une quête primordiale. Quelques années plus tôt, alors qu’elle tentait de survivre aux tires des snipers dans Sarajevo, Ivana a été violée par des miliciens serbes. Un enfant est né de ce viol, une petite fille dont elle s’est occupée avec amour. Mais comme beaucoup de mères, elle a du s’en défaire, ne pouvant lui assurer un avenir. A présent, Ivana veut retrouver sa fille, adoptée en Italie. Tito réalise là un récit poignant, empreint d’une profonde humanité et porteur d’espoir malgré la dureté du propos. « Le choix d’Ivana », par Tito, aux éditions Casterman.


M.DESCORNET

 

 

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le choix d’ivana, tito, casterman |  Facebook |

16/06/2012

Furari / Taniguchi / Casterman / coll.écritures

furari.jpg

 

L’époque d’Edo s’étend du dix-septième au dix-neuvième siècle. Elle succède à une période pendant la quelle le Japon était en proie à de nombreuses guerres féodales. Le shogun Tokugawa et son clan cherchent à réorganiser l'État et garantir la paix dans le pays. Pour cela, ils mettent au point un système très hiérarchisé et rigide grâce auquel ils peuvent contrôler totalement le pays. L’époque d’Edo est caractérisée par un essor de l’art, qui se concrétise notamment par l’invention du kabuki, le théâtre de danse grotesque. Il y aura également une belle production en matière de peinture. Quant à la littérature, elle connaît une grande ouverture à l’égard de l’Occident. C’est dans ce contexte qu’un géomètre cartographe à la retraite, arpente les rues et ruelles de la capitale Edo. Il déambule tout en comptant ses pas et en notant ses mesures. Au fil de ses errances nonchalantes, il nous emmène dans des endroits charmants, multiplie les rencontres enrichissantes, toutes empreintes de poésie. Il nourrit aussi le rêve de mesurer très précisément la distance entre deux villes éloignées grâce à des instruments et méthodes modernes. Taniguchi parvient à toucher un vaste lectorat, par l’universalité de son langage graphique et des sensations qu’il génère. Un superbe ouvrage, hymne à la beauté du monde, et invitation à la savourer : « Furari », par Taniguchi », aux éditions Casterman, collection écritures.


M.DESCORNET

 

07:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : furari, taniguchi, casterman, écritures |  Facebook |

14/03/2012

Empire USA / Saison 2 / Desberg, Reculé, Queireix, Griffo, Mounier, Juszezak, Koller / Dargaud

 

A la façon d’une série télé, cette série BD boucle une histoire en six tomes et en trois mois. Le lecteur n’a pas le temps de souffler et il reçoit exactement ce qu’il attend. Le rythme de parution n’est pas le seul élément comparable. Le découpage du récit et la multiplication des personnages répondent aussi à une certaine logique télévisuelle. La différence la plus évidente est le style graphique. Pour arriver à un tel tir groupé, il a fallu confier le dessin à plusieurs auteurs, dont les univers se rapprochent certes, mais qui conservent bel et bien leurs particularités. Ceci donne un aspect un peu patchwork mais il ne nuit heureusement pas ni à la fluidité ni à la cohérence de l’ensemble. Jared Gail reprend du service après la première saison qui lui a laissé quelques cicatrices psychiques. Il reprend du service mais plus pour la CIA. C’est un oligarque russe qui l’a engagé comme garde du corps. Son ami Duane a aussi emprunté une voie similaire. Mais son parcours ne lui porte pas chance. Duane est tué alors qu’il semble sur le point de faire une découverte capitale. Avant de trépasser pour de bon, Duane a le temps d’envoyer un début de SMS à Jared. Celui-ci demande alors à son patron quelques jours pour démasquer l’assassin de son ami et les raisons de cet assassinat. Reculé, Queireix, Griffo, Mounier, Juszezak et Koller se succèdent pour mettre en image ce récit de Desberg, la deuxième saison de « Empire USA », chez Dargaud.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : empire usa, saison 2, desberg, reculé, queireix, griffo, mounier, juszezak, koller, dargaud |  Facebook |

13/03/2012

Entre chien et loup / Les Temps nouveaux, T.2 / Warnauts, Raives / Le Lombard / coll.Signé

 

Entre chien et loup ,Les Temps nouveaux, Warnauts, Raives ,Le Lombard,Signé

La seconde guerre mondiale s’enfonce de plus en plus dans les anales de l’Histoire. Avec la disparition de la génération qui l’a vécue, elle fait de moins en moins partie de notre quotidien, si ce n’est à titre anecdotique ou dans un but de soutien narratif, où elle fait office de décor comme un autre. Plus inquiétant encore, elle fait office d’épouvantail à peu de frais, agité par des politiciens qui n’osent pas prendre leurs responsabilités. Car la guerre est permanente. Les armes tuent tous les jours dans le monde. La haine se déverse à flots perpétuels. Mais évoquer cette réalité d’ici et maintenant, c’est bien plus risqué évidemment. Revenons-en à la BD de Warnauts et Raives. Rare sont les ouvrages qui s’attachent à décortiquer ces événements pour ce qu’ils sont et à analyser leur impact sur la vie des gens qui les ont vécus. Là se situe le véritable acte de témoignage, honnête et franc. Ce diptyque installe d’abord les personnages et le contexte, alors que la guerre en est à son commencement. Puis, dans ce deuxième opus, la guerre s’achève. Les frustrations émergent au grand jour. Chacun tente de faire son examen de conscience. D’autres jugent et punissent. Tous doivent réapprendre à vivre et plus seulement à survivre. « Entre chien et loup », deuxième tome des « Temps nouveaux », par Warnauts et Raives, aux éditions Le Lombard, collection Signé.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : entre chien et loup, les temps nouveaux, warnauts, raives, le lombard, signé |  Facebook |

12/03/2012

Sibylline / Intégrale, T.2 / Macherot / Casterman

 

Sibylline , Intégrale, Macherot, Casterman

Ce nouvel opus de Sibylline, nous propose plusieurs aventures de cette petite souris et de ses amis les autres animaux de la campagne. Son univers s’étoffe avec l’apparitions de nouveaux venus, notamment une troupe de saltimbanques. Il y a aussi l’amorce d’un futur combat contre un ennemi redoutable. Il était de plus en plus difficile de se procurer les albums et cette réédition en intégrale vient bien à point pour éviter que Raymond Macherot ne tombe dans l’oubli, ou plutôt les oubliettes que sont souvent les étagères des collectionneurs acharnés. Les lecteurs des années septante auront plaisir à retrouver cette charmante série animalière, mais il percevront néanmoins quelques différences notables. La plus visible est certainement l’usage de dégradés linéaires, circulaires ou autres. Même si ce signe de modernisation se veut discret, il dénature l’œuvre originale. Les aplats unis participaient au caractère authentique, au langage graphique brut voulu par Macherot. C’est probablement une adaptation qui a pour but de glaner un nouveau public, les enfants de maintenant que l’on croit friand de davantage d’effets visuels. Dans cette logique, mieux aurait alors valu rééditer toute la collection en albums individuels, plus maniables, plus légers. En y incluant les quelques courts récits additionnels. « Sibylline », deuxième intégrale, par Macherot, aux éditions Casterman.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sibylline, intégrale, macherot, casterman |  Facebook |

10/03/2012

L’apprenti cow-boy / Kid Lucky, T.1 / Achdé / Lucky Comics

 

L’apprenti cow-boy ,Kid Lucky,  Achdé, Lucky Comics

Après les « P’tits Boule et Bill », « Marsu Kids » et « Gastoon », cette nouvelle sortie a de quoi laisser dubitatif, voire circonspect. « Kid Lucky », ce sont les mésaventures de Lucky Luke quand il était petit. Il en manque plus que le rajeunissement des personnages de Peyo pour compléter le tableau de la bande des quatre. En effet, Roba, auteur de « Boule et Bill », Franquin, inventeur du « Marsupilami » et de « Gaston », et Morris, de « Lucky Luke » ont tous leurs héros de papier en version mini. Pour Peyo, ce sera plus difficile d’encore réduire les petits Schtroumpfs. Quant à « Benoît Brisefer », c’est déjà un gamin. Reste « Johan et Pirlouit ». Ou alors on pourrait lancer les aventures de Benoît Brisefer devenu adulte. Ne nous égarons pas. Dans « Kid Lucky », nous apprenons les circonstances tragiques qui ont fait de Lucky Luc un pauvre cow-boy solitaire mais néanmoins chanceux. Très fidèle graphiquement à la série originelle, ces gags en une page le sont également dans l’âme, à l’exception de l’une ou l’autre espièglerie. Morris avait l’habitude de conclure ses albums par une photo et un complément d’information historique sur les personnages. Cette fois-ci, c’est lui-même qui se trouve ainsi mis à l’honneur. Cette BD exploite une mine d’or déjà rentable, mais ce serait un tort de s’en priver. « L’apprenti cow-boy », premier tome de « Kid Lucky », par Achdé, aux éditions Lucky Comics.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : l’apprenti cow-boy, kid lucky, achdé, lucky comics |  Facebook |

09/03/2012

Le rossignol de Stepney / Les Quatre de Baker Street, T.3 / Djian, Blaise, Etien / Vents d’Ouest

 

Sherlock Holmes, le héros de Sir Arthur Conan Doyle, a toujours inspiré de nombreux auteurs. Le cinéma s’en est également emparé avec plus ou moins de succès. L’interprétation qui envahit nos salles actuellement, avec Robert Downey Junior dans le rôle titre, figure certainement parmi les plus appréciables. EN BD, ce sont les « Quatre de Baker Street » qui tiennent le haut du pavé. Quoique justement ce ne soit pas le haut du pavé que les protagonistes principaux occupent. Le célèbre détective de la City londonienne s’est trouvé quatre jeunes adjoints, quatre gamins des rues épris de justice et fans absolus de Sherlock Holmes. Si leurs deux premières aventures n’impliquaient que de manière très anecdotique leur maître à penser, c’est lui qui leur confie directement cette troisième affaire. Elle ne recèle apparemment rien de bien trépidant. Il s’agit d’une filature, celle d’un jeune Lord qui vient d’hériter de son père et qui se complaît dans les frasques, au grand dam de sa mère. Le jeune homme est secrètement amoureux de la ravissante fille du tenancier d’un théâtre harcelé par des créanciers. Une fois encore, les auteurs arrivent à donner souffle à des situations et des ressorts narratifs communs, grâce aussi à une mise en images remarquablement travaillée. « Le rossignol de Stepney », troisième tome des « Quatre de Baker Street », par Djian, Blaise et Etien, aux éditions Vents d’Ouest.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le rossignol de stepney, les quatre de baker street, djian, blaise, etien, vents d’ouest |  Facebook |