07/03/2012

Quai d’Orsay, T.2 / Chroniques diplomatiques / Lanzac, Blain / Dargaud

 

Quai d’Orsay, Chroniques diplomatiques, Lanzac, Blain, Dargaud

Ce deuxième volet d’un diptyque détonnant remet une couche sur un sujet à la « paf dans ta gueule ». Nous suivons un jeune conseiller à la communication de Alexandre Taillard de Worms, le ministre français des affaires étrangères, une caricature à peine forcée du bouillonnant De Villepin. Au Cabinet du ministre, tout doit aller très vite. Les décisions qui engagent l’avenir de la France et du monde se prennent dans l’urgence permanente. Les rapports de force fluctuent. Le bras de fer diplomatique sera remporté par celui qui aura usé de la plus grande influence et qui aura usé de la plus subtile stratégie en faisant jouer les antagonismes ou les affinités. Un état voyou s’attire les foudres des Etats-Unis qui envisagent de lencer leur armada pour y remettre de l’ordre. Les intérêts divergents, les jeux de pouvoir, et d’autres considérations amènent la France à contrer les Américains lors de la prochaine session du Conseil de sécurité des Nations Unies. Taillard de Worms fourbi ses armes diplomatiques. La tension monte. Ses collaborateurs peaufinent son discours dans les moindres détails, changent plusieurs fois de version, achoppent sur une expression ou un mot, pour finalement pondre un texte équilibré que le ministre ne suivra de toute façon pas. C’est qu’il fonctionne à l’instinct ; et le pire, c’est que ça marche. « Quai d’Orsay, tome 2 - Chroniques diplomatiques », par Lanzac et Blain, aux éditions Dargaud.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quai d’orsay, chroniques diplomatiques, lanzac, blain, dargaud |  Facebook |

06/03/2012

Le dossier Alfred H. / Pin-Up, T.10 / Yann, Berthet / Dargaud

 

Le dossier Alfred H. ,Pin-Up, Yann, Berthet ,Dargaud

Alfred Hitchcock était un des maîtres du film à suspense. Ces moteurs de prédilection pour nourrir la tension de l’intrigue étaient la peur, la culpabilité et la perte d'identité. Il cultivait le mystère jusque dans sa façon de diriger ses acteurs. Il serait vain de décortiquer les caractéristiques du cinéma hitchcockien et d’en tirer des parallèles avec la BD de Yann et Berthet. Le maître du suspense a incontestablement et durablement marqué de son empreinte l’histoire du cinéma en particulier et celle de la narration en général. Ce « Dossier Alfred H. » constitue un bel hommage. Il met en scène Hitchcock comme lui-même aimait à le faire dans certaines séquences de tous ses films, mais ici avec un rôle plus central. Et puis, à ses côtés, il y a Dottie, qui se lance comme détective privée à son propre compte. Nous la découvrons sous une nouvelle facette, parfaitement intégrée à cet univers impitoyable d’Hollywood. L’ambiguïté et les faux-semblant occupent une place de choix dans ce récit. Le célèbre réalisateur est soupçonné d’avoir commis un meurtre et peut-être même plusieurs. Une jeune femme a disparu peu après avoir tourné une scène de torture sado-masochiste infligée par Hitchcock lui-même. Une BD noire à souhait qu’un trait moins lissé que celui de Berthet aurait peut-être mieux servie. « Le dossier Alfred H. », dixième tome de « Pin-Up », par Yann et Berthet, aux éditions Dargaud.


M.Descornet




 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le dossier alfred h., pin-up, yann, berthet, dargaud |  Facebook |

29/02/2012

Les Aigles de Rome / Livre trois / Marini / Dargaud

 

Les Aigles de Rome,Livre trois ,Marini ,Dargaud

Les lectrices se pâment devant Enrico Marini, le dessinateur de « Gipsy », « Rapaces » et du « Scorpion ». Son trait élégant séduit d’ailleurs un public bien plus large que seulement féminin. Dans cette saga romaine qui a pris son envol suite au succès de la série télévisée « Rome », deux soldats romains s’affrontent alors qu’adolescents ils étaient amis très proches. L’un, Marcus, est un Romain pur souche, l’autre, Arminius, est un romain d’adoption, issu des tribus barbares de Germanie colonisées par l’empire. Ce troisième épisode se déroule en Germanie. Arminius est chargé de pacifier cette région. Mais Rome le soupçonne de fomenter une révolte et envoie Marcus pour s’en assurer. Arminius se montre fin stratège. Il est difficile d’y voir clair dans son jeu. Il œuvre au rapprochement des différentes tribus germaines qui nourrissent des rivalités ancestrales. D’un côté, il évoque cette manœuvre en vertu de la pacification, de l’autre côté, il parle de ralliement afin de bouter les Romains hors de Germanie. De fait, une véritable armée unie se constitue peu à peu face à la puissance romaine. Marini signe là un scénario dense qui n’hésite pas à sortir des sempiternelles ruelles de Rome pour s’aventurer sur des sentiers battus aux lisières de l’empire, une démarche originale qui va de pair avec des personnages consistants et complexes. « Les Aigles de Rome », Livre trois, par Marini, aux éditions Dargaud.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les aigles de rome, livre trois, marini, dargaud |  Facebook |

16/01/2012

Colonel Amos / XIII Mystery / Alcante, Boucq / Le Jour du Mayflower / XIII, T.20 / Sente, Jigounov / Dargaud

 

On nous avait dit que la série « XIII » était finie. Puis il y a eu « XIII Mystery », qui se focalise sur des personnages clés. Et voilà que la série originale reprend du service. Cette fois, le dénommé « XIII » est en quête de son identité et explore une piste intéressante, très prometteuse puisqu’un flashback fait ressurgir un ami d’enfance dans sa mémoire occultée. Il se met aussitôt à sa recherche. Mais des tueurs le devancent. XIII arrive juste à temps pour recueillir les dernières paroles de son ami, quelques mots qui évoquent un danger et la fleur de mai, une référence au Mayflower. Ces nouvelles aventures de XIII risquent fort paradoxalement de lui faire perdre son identité, celle d’un amnésique qui se fourre malgré lui dans des guêpiers aussi nombreux que variés. Par contre, le colonel Amos ne perd rien de son caractère ambigu. Il gagne même en épaisseur psychologique. Nous le suivons dans une enquête à haut risque dans laquelle il saura tirer le meilleur parti de son sens inné de la manipulation et du coup fourré. L’impitoyable Amos ne fait pas mentir sa réputation. Ce quatrième tome de « XIII Mystery » est une très belle mise en lumière de Alcante et Boucq. Quant au « Jour du Mayflower » vingtième tome de « XIII », Yves Sente reste malheureusement dans le conventionnel alors que Jigounov se surpasse. Deux albums aux éditions Dargaud.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colonel amos, xiii mystery, alcante, boucq, le jour du mayflower, xiii, sente, jigounov, dargaud |  Facebook |

05/01/2012

Cendres / Metropolitan, T.3 / Bonneau / Dargaud

 

Sous des dehors de polar tendu, « Metropolitan » nous propose une percutante démonstration de la nocivité de quelques uns de nos pires comportements, à commencer par l’égoïsme. Notre société et la manière dont nous la structurons révèle notre moi collectif profond. La violence qui se manifeste à tous les niveaux et de différentes formes est un corolaire inévitable de l’individualisme. La course au profit et la course au pouvoir sont indissociables de notre mode de vie. C’est ainsi que les amitiés sincères peuvent dissimuler de terrifiants secrets capables de détruire un homme. Vincent, Marc et Alexeï se sont liés par un croisement de leurs destins. Cette rencontre les a soudés d’une certaine manière. Et elle les a aussi condamnés à une douloureuse et inévitable déchéance. Les auteurs, deux frères dont la collaboration semble porter de succulents fruits, ne proposent pas de solutions. Ils dressent un constat impitoyable, d’une noirceur profonde. Et ça fait mal. Le lecteur refermera ces trois tomes assez secoué, envahi par un sourd sentiment de malaise. Il fera inévitablement le lien avec les événements qui font l’actualité, les troubles sociaux aux quatre coins de la planète, qui frappent indistinctement les pays développés ou moins nantis, les démocraties comme les états policiers. « Cendres », troisième tome de « Metropolitan », par Julien et laurent Bonneau, aux éditions Dargaud.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cendres, metropolitan, bonneau, dargaud |  Facebook |

03/01/2012

Les aventures d’Hergé / Bocquet, Fromental, Stanislas / Dargaud

 

La sortie sur les écrans de cinéma du film « The Adventures of Tintin – The Secret of the Unicorn » est accompagné d’un véritable raz de marée de produits dérivés. C’est aussi l’occasion de surfer sur la vague et de publier l’un ou l’autre ouvrage sur l’univers de Tintin ou de son créateur Hergé. « Les aventures d’Hergé » entre dans cette catégorie. Cette BD raconte les débuts de Georges Rémi, alias Hergé, en tant qu’illustrateur puis auteur d’un reporter dégourdi qui part à la conquête du monde pour faire œuvre de messager auprès de la jeunesse catholique, le lecteurs du Petit Vingtième. Hergé a créé Tintin à l’instigation du directeur du journal, l’Abbé Wallez. Tintin est d’abord parti en U.R.S.S pour y dénoncer les méfaits du bolchévisme. Cette première aventure a connu un succès retentissant. Un faux retour a même été organisé à la gare du Nord de Bruxelles avec un acteur. Une foule impressionnante s’était déplacée. Les aventures de Tintin prenaient leur envol. Hergé voulait l’envoyer au pays des Peaux rouges mais son mentor en a décidé autrement. Il s’agissait de faire œuvre de paternalisme envers la colonie Congolaise. Après Tintin au Congo, Hergé a enfin pu concrétiser son envie d’Amérique. A côté de son œuvre, la BD nous fait découvrir les grands jalons de sa vie privée. Une intéressante porte entre-ouverte : « Les aventures d’Hergé », par Bocquet, Fromental et Stanislas, aux éditions Dargaud.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les aventures d’hergé, bocquet, fromental, stanislas, dargaud |  Facebook |

26/12/2011

Un plan sur la comète / Une épatante aventure de Jules, T.6 / Bravo / Dargaud

 

Après « La Question du père » qui voyait Jules au centre d’un questionnement sur la paternité, voici une nouvelle question existentielle qui sous-tend « Un plan sur la comète ». Jules et son amie Janet sont contactés par leurs amis extra-terrestres Tim et Salsifi. L’heure est grave. Une commission intergalactique a observé la trajectoire d’une gigantesque comète qui se dirige tout droit vers la terre. Les extra-terrestres ont les moyens d’éviter le désastre et l’extinction de la race humaine et déviant le projectile stellaire. Mais ils n’en ont pas l’intention car ils estiment l’humain nuisible pour la planète. Son éradication permettra l’émergence d’une nouvelle forme de vie qui pourrait se montrer plus respectueuse de son environnement et de ses semblables. Il est vrai que l’observateur extérieur peut aisément se forger une opinion peu flatteuse de l’activité humaine. Nous nous entre-tuons et nous épuisons les ressources naturelles par un comportement excessif, irrationnel, égoïste et irresponsable, animé de sentiments belliqueux et un esprit mercantile de chacun pour soi. Voyez cette petite fille chinoise écrasée par une voiture et agonisant dans l’indifférence des passants qui la contournent. Le constat est dur et ne plaide décidément pas en notre faveur. Une BD qui donne à réfléchir tout en nous divertissant : « Un plan sur la comète », sixième épatante aventure de Jules, par Bravo, chez Dargaud.

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : un plan sur la comète, une épatante aventure de jules, bravo, dargaud |  Facebook |