08/09/2012

Garen / L’épée d’Ardenois, T.2 / Willem / Paquet

epeeardenois2.jpg

 

Des épopées moyenâgeuses animalières, il en existe, et des remarquables. Elles ont ouvert la voie et inspiré un genre à part entière. Les auteurs d’aujourd’hui se sont forcément nourris des trouvailles de Walt Disney et de son équipe de farfelus réalistes, d’explorateurs des frontières où le possible se marie à l’imaginaire. En digne héritier de ces découvreurs, et tel le pionnier qui s’entête à exploiter un filon qu’il se convainc très riche, Etienne Willem développe tout un univers assez codé malgré des allures de joyeux délire. Nous suivons les mésaventures médiévales de quelques protagonistes bien typés, dont les traits de caractère et le tempérament correspondent intrinsèquement à la peau qui les habille. L’ours sera donc mal léché, le renard rusé, le loup tueur, le bouc démoniaque, le lapin sera peut-être chaud mais dans un autre monde que celui-ci, le chien sera fidèle ou de mauvais humeur, le cochon, lui, aura forcément sale caractère s’il n’est pas copain avec tout le monde, et le dindon sera le farceur de service. Les personnages évoluent ensuite dans un décor verdoyant mais loin d’être paisible puisqu’une lutte acharnée oppose les méchants et les gentils. Le récit de facture classique s’embourbe pourtant un peu et se verrait utilement augmenté d’une carte explicative. Hormis ce bémol, il ravira un large public. « Garen », deuxième tome de « L’épée d’Ardenois », par Willem, aux éditions Paquet.


M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : garen, l’épée d’ardenois, willem, paquet |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.