04/09/2012

Martha Jane Cannary / Perrissin, Blanchin / Futuropolis

marthajanecannary3.jpg

 

Martha Jane Cannary était le vrai nom de cette légende de l’Ouest américain mieux connue sous le nom de Calamity Jane. Christian Perrissin et Mathieu Blanchin se sont attachés à reconstituer le plus fidèlement possible le parcours exceptionnel et fascinant de cette femme farouchement éprise de liberté. A l’époque de la conquête de l’Ouest américain, Martha Jane Cannary s’est construit sa légende sur celle non moins fameuse que l’épopée du Pony Express. Après s’y être bâtit une réputation de femme qui n’a rien à envier aux hommes, Martha Jane s’est tournée vers d’autres activités, dont celle de conteuse de ses propres exploits, à la véracité douteuse et dont la presse a fait ses choux gras, ce qui a permit d’asseoir la popularité de Jane. Elle a ensuite ouvert une blanchisserie, un job un peu trop sage et sédentaire pour cette bouillante aventurière. Et en fait d’aventures, Jane a aussi multiplié les aventures masculines, trouvant difficilement l’homme idéal qui correspondrait à son tempérament indomptable. Derrière cette rudesse affichée, Jane recherchait le bonheur, la paix, l’amour. L’amour d’un homme, celui qu’elle avait déjà connu avec le défunt Wild Bill Hickock. Mais aussi l’amour de sa fille Janey qui ignore tout de ses origines et vit dans un monde plus guindé. Une superbe évocation historique et humaine en trois tomes : « Martha Jane Cannary », par Perrissin et Blanchin, aux éditions Futuropolis.

 

 

M.Descornet

 

20:00 Écrit par Marc Descornet - La BD en Bulles dans Commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : martha jane cannary, perrissin, blanchin, futuropolis |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.